Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  LIVE

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Monstrosity
 

 Chaîne Youtube (221)
 Site Officiel (522)
 Myspace Du Groupe (426)

CANNIBAL CORPSE - Live Cannibalism (2000)
Par JULIEN le 2 Septembre 2004          Consultée 5779 fois

La question des Live, c’est toujours un vrai problème : Certains aiment lâcher des notes max à tout va, car leur groupe fétiche est dans la place et livre une prestation correcte. D’autres se plaindront du fait que les versions proposées sur les planches sont de véritables calques de celles disponibles sur les albums studio... et puis il y a les petits malins qui ne voient dans le Live qu’un moyen comme un autre de suppléer à la question du Best Of. Et enfin, il est des auditeurs qui, un peu à mon image, ne sont pas du tout friands des albums capturés en public, quelques rares exceptions aidant à assouplir le discours (en ce qui me concerne, « Live In Athens » de ICED EARTH, « Tokyo Tales » de BLIND GUARDIAN, "Ghost In The Ruins" de SAVATAGE ou encore, dans des registres différents, « Made In Japan » de DEEP PURPLE, « If You Want Blood » d’AC/DC et « No Sleep ‘Til Hammersmith » de MOTORHEAD). Et « Live Cannibalism » alors ?

Le cas de ce disque Live est fort simple : C’est un manifeste de Death Gore, offrant dix huit tranches sanguinolantes d’une bidoche prélevée à même les dépouilles de sept albums studio. Le truc ? Si ce n’étaient les introductions de Georges « Corpsegrinder » Fischer (le gars possède d’ailleurs une voix qui se rapproche de celle de Lemmy Kilmister en l’occasion) et les quelques manifestations du public entre les morceaux, il serait bien difficile de s’imaginer que les CANNIBAL CORPSE sont là en train de livrer leur obole de sueur empestée de crasse à la science du Live ! C’est bien simple, le son est tellement bon, clair, équilibré et propre qu’on est systématiquement surpris lorsque retentissent, en conclusion des morceaux, les applaudissements et borborygmes accompagnant joyeusement la farandole de CANNIBAL CORPSE !

Est-ce là un défaut ? Ce serait en revenir à la problématique de CANNIBAL CORPSE : Un groupe qui se revendique avec ostentation de plonger ses mains avides dans la saleté, l’immondice et le sang s’acommode t-il avec bonheur d’une production léchée, précise, quasi chirurgicale ? En ce qui me concerne, la réponse serait plutôt négative ! Mais il faut reconnaître que ce « Live Cannibalism » met ainsi mieux en évidence les incontestables aptitudes techniques et la mise en place sérieuse de CANNIBAL CORPSE, ainsi qu’une qualité d’exécution faisant choir les dernières suspicions d’incapacité à reproduire Live les performances du studio. Le tout au détriment de l’ambiance malsaine et écrasante que l’on pouvait respirer sur « The Bleeding » ou « Vile » par exemple, et qui convenaient mieux à mon goût à la formation américaine.

Après ces quelques réflexions toutes personnelles, il me reste tout de même à souligner que la set list copieuse de ce Live ne frustre aucun album studio, et permet ainsi aux fans de constater que Corpsegrinder s’approprie très bien les compos de l’ère Barnes, en évoluant sur un territoire moins confiné que l’ancien barbare beugleur. Dès lors, sachant que ce Live a l’avantage d’homogénéiser les différents titres ici présents en abolissant les décalages chronologiques, et constatant que tous les classiques du groupe repondent présents ("Devoured By Vermin", "I Will Kill You", "Stripped, Raped And Strangled", "Meat Hook Sodomy", "A Skull Full Of Maggots" ou l’éternel "Hammer Smashed Face" pour conclure la prestation), je ne pourrais que conseiller vivement ce « Live Cannibalism » à tous ceux qui ne désirent se procurer qu’un seul album des CANNIBAL CORPSE : Le son proche de celui d’un disque studio, le professionnalisme des gaillards et le caractère de Best Of de l’objet sont des garanties sérieuses d’une heure de Death brutal, technique et bien maîtrisé. Mais l’intérêt de « Live Cannibalism » me semble moindre pour ceux qui ont déjà tout du groupe. D’autant qu’il manque à ce Live quelque chose de cette folie indicible qui, à mon sens, signe les grands disques Live. Et celui-ci ne me semble pas, personnellement, en faire partie...

A lire aussi en DEATH METAL par JULIEN :


DEATH
Individual Thought Patterns (1993)
Death metal

(+ 3 kros-express)



DEATH
Scream Bloody Gore (1987)
Death metal

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- G. Fischer (chant)
- P. O'brien (guitare)
- J. Owen (guitare)
- A. Webster (bass)
- P. Mazurkiewicz (batterie)


1. Staring Through The Eyes Of The Dead
2. Blowtorch Slaughter
3. Stripped Raped And Strangled
4. I Cum Blood
5. Covered With Sores
6. Fucked With A Knife
7. Unleashing The Bloodthirsty
8. Dead Human Collection
9. Gallery Of Suicide
10. Meat Hook Sodomy
11. Perverse Suffering
12. The Spine Splitter
13. Gutted
14. I Will Kill You
15. Devoured By Vermin
16. Disposal Of The Body
17. A Skull Full Of Maggots
18. Hammer Smashed Face



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod