Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (4)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Jorn, Voodoo Circle, Inglorious, Thunder, Led Zeppelin, Manic Eden
- Membre : Quiet Riot, Deep Purple, Revolution Saints, Steve Vai , Wami, Tygers Of Pan Tang
- Style + Membre : Dokken, Snakecharmer, David Coverdale, Coverdale - Page, Msg

WHITESNAKE - Come An' Get It (1981)
Par MOMO HEARTBREAKER le 13 Novembre 2003          Consultée 7867 fois

Un an après le superbe « Ready & Willing », le serpent blanc bien décidé à s’imposer sur les ondes nous revient avec un très bon disque de hard n’blues teinté seventies intitulé « Come An’Get It ».

Pour ce faire, le groupe poursuit dans la même ligne en durcissant un poil le ton tout de même. Globalement cela nous donne un album moins soul et moins typiquement blues. En effet, les guitares sont plus incisives mois plaintives par conséquent le ton de l’album se fait plus insouciant, plus joyeux. Ainsi une ambiance festive se dégage des énergiques « Come An’ Get It », « Hot Stuff », « Hit An’Run », le très bon rock à papa façon piano bar « Wine, Women An’ Song » (Quel titre !) ou l’entêtant middle tempo « Would I Lie To You ». A noter deux grands moments d’émotion : tout d’abord la superbe power ballade “Lonely Days, Lonely Nights” gorgée d’un feeling bluesy appuyé par des cœurs sentant bon le sud nous rappelant que le père Coverdale a décidément une sacrée voix ainsi que l’épique « Child of Babylon » se situant à la croisée des chemins du pourpre profond et du dirigeable.

En bref rien à reprocher au groupe sinon un ou deux titres plus faibles comme le clichesque « Girl » ou la dispensable ballade finale « Till The Day I Die » (qui sans être désagréable n’apporte rien au répertoire du groupe) ainsi que quelque refrains faciles qui auraient mérité un poil plus de travail.

Finalement, on se retrouve avec un album très spontané dont les compositions fédératrices font immanquablement mouches en live mais dont le feeling n’est pas aussi palpable en studio. Mais bon, je chipote car comme l’indique le titre de l’album, ainsi que la pochette très suggestive, si vous aimez le hard n’blues bien roots, n’hésitez plus croquer la pomme et libérez ce serpent dont le venin ne vous quittera plus.

A lire aussi en HARD ROCK par MOMO HEARTBREAKER :


The QUILL
Voodoo Caravan (2002)
Hard rock




GREAT WHITE
Can't Get There From Here (1999)
Hard rock

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
  N/A



- David Coverdale (chant)
- Micky Moody (guitare)
- Bernie Marsden (guitare)
- Jon Lord (claviers)
- Neil Murray (basse)
- Ian Paice (batterie)


1. Come An' Get It
2. Hot Stuff
3. Don't Break My Heart Again
4. Lonely Days, Lonely Nights
5. Wine, Women An' Song
6. Child Of Babylon
7. Would I Lie To You
8. Girl
9. Hit An' Run
10. Till The Day I Die



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod