Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (17)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Monstrosity
 

 Chaîne Youtube (227)
 Site Officiel (525)
 Myspace Du Groupe (432)

CANNIBAL CORPSE - Butchered At Birth (1991)
Par POSSOPO le 24 Septembre 2003          Consultée 13011 fois

Puissants et jouissifs! Voilà les premiers qualificatifs entendus des fans purs et durs du groupe (dont un certain Jim Carey, plus connu pour ses singeries cinématographiques que pour ses goûts musicaux). Pour la puissance, je reste assez circonspect vu la production de Butchered At Birth plus plate (aplatissante serait peut-être plus juste, car cela est voulu) que les seins de Jane Birkin et les riffs soporifiques. Pour la jouissance, elle vient certainement autant des pochettes gore (et censurées au pays des présidents débiles et des tours effondrées) que des textes de serial killer en mal de chair fraîche (mention spéciale à un meathook sodomy à déconseiller aux sensibles qui comprennent mal le deuxième degré).

Pour tous ceux qui n’ont encore jamais posé leurs délicates oreilles sur les compositions du cadavre, je vais essayer de décrire cette bouillabaisse peu digeste (moi, je préfère celle du vieux port, avec du poisson péché le matin même).

S’il y a un élément que j’abhorre sur Butchered At Birth, c’est bien la voix du vocaliste, qui évite soigneusement toute modulation et toute approche de mélodie. Moi qui croyait que Glen Benton était un piètre chanteur…Mea maxima culpa, notre Alain Bougrain Dubourg aux cheveux longs pourrait passer pour le nouveau Pavarotti à côté de Chris Barnes.

Le ridicule ne s’arrête pas là, puisque le batteur se contente de mettre en route son pacemaker, de taper sur sa caisse claire et d’agiter ses pieds sur le kick le plus vite possible. Tout cela est également terriblement pénible, et je pourrai conseiller une bonne vingtaine d’autres albums avec un jeu de batterie encore plus véloce et un milliard de fois plus intéressant à ceux qui s’émerveilleront devant autant de rapidité.
Les guitares et la basse ont la bonne idée de se mettre au niveau des deux instruments précités en éludant tout riff original.
La production manque singulièrement de relief. Toutes les pistes sont au même niveau, rien ne se dégage jamais pour parler à nos oreilles. Cela est tout à fait volontaire mais une fois de plus, je ne cautionne pas ce genre d’effet dormitif.

Il doit pourtant y avoir quelque chose sur ce disque (élu meilleur album de Cannibal Corpse sur le site internet de son label Metal Blade) qui explique la popularité du groupe. Malheureusement, outre ces fameux textes dont j’ai déjà parlé et qui pourront divertir quelques minutes et cette imagerie gore, je ne vois rien, et je vous demanderai de téléphoner à Jim Carey pour plus d’explications.
Alors que les autorités allemandes, néo-zélandaise et nord-coréennes ont su préserver les conduits auditifs de leurs compatriotes (certes, pour de mauvaise raisons, les membres du groupe étant en fait de joyeux lurons simplement amateurs de films gore de série b) en interdisant le groupe de concerts sur leur sols respectifs, l’acteur américain s’est permis une facétie en invitant le combo à participer à la bande son du sensationnel Ace Ventura. Mais cessons là nos bavardages.

Que les adorateurs de Cannibal Corpse ou de Jim Carey me conspuent jusqu’à la fin de mes jours, Butchered At Birth est tout simplement aussi bon que Dumb And Dumber est drôle. Vous savez maintenant à quoi vous en tenir.

A lire aussi en DEATH METAL par POSSOPO :


OBITUARY
Slowly We Rot (1989)
Death metal

(+ 1 kro-express)



CADAVER
In Pains (1992)
Death metal gris


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   DEADCOM

 
   (2 chroniques)



- Chris Barnes (chant)
- Alex Webster (basse)
- Jack Owen (guitare)
- Rob Rusay (guitare)
- Paul Mazurkiewicz (batterie)


1. Meathook Sodomy
2. Gutted
3. Living Dissection
4. Under The Rotted Flesh
5. Covered With Sores
6. Vomit The Soul
7. Butchered At Birth
8. Rancid Amputation
9. Innards Decay



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod