Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  REMIX

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1979 Trust
1980 Repression
1981 Marche Ou Crève
1983 Trust Iv
1984 Rock 'n Roll
1988 En Attendant
  Paris By Night
1993 The Backsides
1996 Europe Et Haines
1997 A Live
2000 Ni Dieu Ni Maître
2006 Soulagez-vous Dans Les U...
2008 13 A Table
2009 Trust A L'olympia
2018 Dans Le Même Sang
2019 Fils De Lutte
2020 Recidiv
 

- Membre : Iron Maiden, Face To Face, Fabienne Shine , Gogmagog

TRUST - Re.ci.div - Session 1 (2020)
Par DARK SCHNEIDER le 15 Février 2021          Consultée 1716 fois

2020 a été une année particulièrement difficile pour les artistes, les intermittents, pour tous ceux qui vivent de la musique. Pour s'en sortir ou limiter la casse chacun y va de son imagination, en proposant parfois des concerts sans public diffusés en ligne (dont certains se sont avérés tout à fait rentables), tandis que d'autres en auront sans doute profité pour se concentrer sur l'écriture de nouveaux morceaux. TRUST, lui, a le mérite d'avoir eu une autre idée, un peu entre les deux : réenregistrer ses trois premiers albums (les trois premiers, oui, rien que ça !), en les réarrangeant, en conditions live et filmé avec trois batteurs différents. Ils ne font pas les choses à moitié. De quoi susciter de la curiosité et même le soutien d'une certaine presse spécialisée.

Passons directement dans le vif du sujet avec cette revisite du tout premier album, initialement sans titre mais de plus en plus souvent désigné comme étant "L'Élite". Posons les choses d'emblée : il s'agit ici de mes impressions personnelles qui sont évidemment totalement biaisées. Voici le postulat de départ : le premier album de TRUST est pour moi un chef d'oeuvre absolu qui me donne toujours autant envie de détruire des murs de granit plusieurs décennies après l'avoir découvert, a contrario des dernières productions de TRUST (je vous invite à relire mes chroniques des deux derniers albums). Évidemment, cet "Élite 2020" est interprété avec le son actuel du groupe, le même line-up que les derniers albums un batteur en moins (SPINAL TAP le retour), et surtout, surtout, selon le même artifice de prod : en live, soi-disant pour être plus "vrai", alors que je n'y vois là qu'un moyen de réduire considérablement les coûts de production.

Premier constat, je n'aime pas le son. Toujours ce même son fuzzy au niveau des guitares, un excès de compression, bref un son identique aux deux opus précédents et qui n'est pas tout à fait semblable, quoiqu'ils en disent, aux véritables prestations live. Alors, sachant que ce premier album est sans doute celui dont les compos se prêtent le mieux à une revisite avec le style actuel du groupe, que gagne t-on à ce niveau là par rapport à la version de 1979 ? Les titres qui pouvaient sonner un peu brouillon sur ce dernier ("Comme Un Damné" et "Dialogue De Sourds") sont ici bien plus clairs, "Dialogue De Sourds" surpassant peut-être même l'original, tant celui-ci souffrait d'une production aux fraises. Voilà, c'est tout.

TRUST a le mérite de tenter beaucoup de choses, mais sans jamais me convaincre. Si "Préfabriqués" ne fait pas l'objet de modifications particulières (mais perd évidemment en intensité et surtout en urgence), d'autres titres par contre ont été largement remaniés. Tant au niveau des textes que de la musique. Il était à peu près évident que les paroles de "Bosser Huit Heures" ou "H&D" pouvaient mériter une petite mise à jour. Pour le premier, il n'y a finalement pas grand chose à en dire et le constat et finalement le même que "Préfabriqués"... Mais pour "H&D", vas-y qu'on va taper sur la Chine désormais. Surtout, le morceau est complètement modifié, notamment à cause de ces fichues choristes qui n'apportent rien, mais rien !! J'en peux plus d'elles. Prenons "Le Matteur", y avait déjà des choristes sur l'originale, mais leurs voix étaient mieux mixées et utilisées. Certes elles ne sont pas envahissantes mais à aucun moment elles apportent quoique ce soit, notamment sur "Palace" où elles se retrouvent plaquées de façon totalement artificielle sur le refrain (et évidemment le "Salope !" a disparu).

Si un "Toujours Pas Une Tune" passe très bien avec le feeling actuel du groupe, idem pour un "Ride On" (l'accent de Bernie ne s'est pas amélioré), les morceaux les plus énervés se retrouvent bien souvent aseptisés. À commencer par ce "Police-Milice", un titre pourtant très actuel mais la légère réactualisation des paroles n'apporte rien et surtout que cela sonne incroyablement poussif, pataud. "L'Élite", sans doute le plus grand hymne de TRUST après "Antisocial", est respecté dans ses grandes lignes, c'est donc juste une version live en studio qui ne bénéficie pas du côté épique qui était le sien sur "Paris By Night".

Que penser donc de tout ça ? Clairement, c'est une véritable "revisite". Là dessus TRUST ne se moque pas de nous, y a eu du boulot pour retravailler ces titres et aussi en donner une interprétation véritablement live... qui laisse donc passer des imperfections d'interprétations. Le jeu du batteur me semble bien mécanique, même si lui aussi apporte quelques idées, comme "H&D" qui voit l'ajout d'un effet métronome (mais c'est très laid). Néanmoins, pour apprécier ce disque il faut grandement aimer la formation actuelle du groupe. Ce qui, vous l'aurez compris, n'est pas mon cas. Globalement, l'ensemble me semble poussif, mal produit, la plupart des réarrangements sont très moyens, aseptisent les compos d'origine. Bernie donne tout ce qu'il a mais braille de plus en plus dans le vide avec l'âge (cette version gueulée du "Matteur", tellement loin du côté vicelard de l'original), Nono n'a clairement plus son niveau d'antan, c'est une évidence. Si cet album était sorti ainsi en 1979, avec ces arrangements, il aurait beaucoup moins marqué les esprits, et ça, j'en suis persuadé.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK SCHNEIDER :


TRUST
Paris By Night (1988)
Un live d'anthologie!




TRUST
Soulagez-vous Dans Les Urnes ! (2006)
La campagne 2006 du plus grand groupe français !!


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Bernie (chant)
- Nono (guitare)
- Iso (guitare)
- David Jacob (basse)
- Atonin Violot (batterie)


1. Préfabriqués
2. Palace
3. Le Matteur
4. Bosser Huit Heures
5. Comme Un Damné
6. Dialogue De Sourds
7. L'élite
8. Police-milice
9. H&d
10. Ride On
11. Toujours Pas Une Tune



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod