Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (11)
Questions / Réponses (1 / 5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1979 Trust
1980 Repression
1981 Marche Ou Crève
1983 Trust Iv
1984 Rock 'n Roll
1988 En Attendant
  Paris By Night
1993 The Backsides
1996 Europe Et Haine
2018 Dans Le Même Sang
 

- Membre : Iron Maiden, Face To Face, Fabienne Shine

TRUST - 13 à Table (2008)
Par DARK SCHNEIDER le 27 Octobre 2008          Consultée 10999 fois

Le voici donc le nouvel album tant attendu de TRUST. Cet album qui a déjà été descendu par l’ensemble de la communauté metal avant même qu’il ne sorte. Echaudée par les opinions politique clamées haut et fort par cette grande gueule de Bernie, échaudée par ce dernier qui a déclaré aimer le rap, échaudée par la présence d’un Dj… Ouah l’ouverture d’esprit est de mise on dirait… rien de neuf sous le soleil dans le petit monde des metalleux. Sauf que TRUST n’en a que faire de toutes ces polémiques. Le groupe ne s’est jamais réellement limité au metal, il a toujours visé beaucoup plus large. TRUST est avant tout un groupe qui se rapproche bien plus de la scène alternative que de la scène metal.

Les fans qui ont suivi le groupe depuis sa reformation avec l’album Europe et haines ne seront pas tant surpris par ce nouvel opus. 13 à table s’inscrit dans la continuité de son prédécesseur, Ni dieu ni maître, en se montrant cependant nettement plus inspiré et en apportant quelques nouveautés (le Dj est passé par là).

La plume de Bernie a retrouvé toute sa verve et signe de très bons textes. Ne vous fiez pas à celui trop facile du single « Toujours parmi nous »; les paroles de cet album sont particulièrement bien écrites, subtiles (on est loin des slogans de l’époque Répression), inspirées. Un côté bobo gaucho parigot également, il faut l’avouer, mais bon on pardonnera facilement Bernie. Tolérance et racisme sont les deux thèmes principaux de cet album, ça part d’un bon sentiment, c’est parfois un peu redondant, mais on aura bien du mal à contredire les propos de Bernie.
Et le chant dans tout ça ? Alors Bernie fait du rap ?? Bien sur que non ! L’intéressé n’a jamais débité un seul véritable flow rap de toute sa carrière. Bien sur, son chant est désormais beaucoup plus posé qu’il y a 25 ans. Ca ne l’empêche pas, comme sur les derniers albums studios, de pousser son organe quand il le faut. Le chanteur a toujours du coffre et ne s’en prive pas, les intonations rock sont là, bien là. C’est juste que notre brailleur varie beaucoup plus son chant, il module quoi. Est-ce un drame ?

Musicalement, c’est très varié. 13 à table est un album résolument rock. Et oui il faut se faire à l’évidence, TRUST ne compose plus de hard rock, et encore moins du heavy metal. Evidemment comme beaucoup, j’aurais aimé un titre de la trempe de « l’Elite »…mais ce n’est pas une raison pour faire fi des qualités intrinsèques de ce nouvel opus : la musique est bonne, c’est une évidence.
En tout cas Nono est toujours aussi inspiré. Certes, il ne fait plus de gros riffs qui tuent, mais ces nombreuses touches qu’il apporte aux morceaux font preuve d’une finesse et d’un feeling incontestable. Les quelques soli qu’il distille sont d’une grande qualité. Notamment sur l’excellent « Vae Victis », sans doute le morceau le plus « hard » de l’album (avec des lignes de chant très mélodiques ceci dit), sur lequel Nono nous pond un solo excellent, l’un des meilleurs de sa carrière.
Quant à Deck, le Dj, il n’est pas envahissant, il est avant tout là pour enrichir le son du groupe. Ses samples ne dépareillent pas sur les compos, bien au contraire, et se mélangent sans problèmes aux intonations bluesy de la guitare de Nono. Il est un plus bénéfique, et ne méritait certainement pas le rejet qu’il a subi lors de son arrivée (rejet qui s’amenuise cependant au fur et à mesure que le groupe se produit en live sous cette formation).

En plus de « Vae Victis », je retiendrais essentiellement de cet album le mélancolique « Promesse osée », « La morsure » et son refrain entraînant contrastant avec des couplets vraiment touchants, ainsi que le nettement plus sombre « Que serais-je sans moi ?».
Le reste de l’album est globalement de bonne qualité, des morceaux bien foutus qui passent facilement l’épreuve de la scène. On notera la présence d’un titre acoustique assez court, « En apparence », exercice qui a toujours convenu à Bernie. Ainsi qu’un réenregistrement du sublime « Surveille ton look », sur lequel Deck fournit un travail conséquent et valorisant pour le titre, mais où la performance de Bernie ne joue pas en sa faveur quand on la compare à celle de l’album Rock’n’roll.

Seul « Après les hymnes » est un véritable gâchis : un texte excellent, mais une musique assez imbuvable en grande partie à cause du mix mettant beaucoup trop en avant les samples de Deck qui sont sur ce titre assez atroces. Et le refrain puissant colle mal au reste du morceau. Mais il faut surtout préciser que c’est à cause du mix, car en live ce morceau y gagne énormément grâce à des guitares plus en avant et un Bernie surpuissant sur le refrain.

C’est d’ailleurs là le principal défaut de l’album à mon sens. Ce mix mettant trop en retrait les guitares, trop en avant la voix, donnant l’impression parfois d’écouter un album solo de Bernie. C’est un peu dommage, si ce mix avait été plus « hard », il est évident que le public metal aurait été moins intransigeant (et encore…). Pourtant en live, c’est tout autre, les guitares sont beaucoup plus présentes.

13 à table est donc incontestablement un bon disque. Il faut le prendre pour ce qu'il est : un disque de rock, mélangeant modernité et approche traditionnelle (Nono et son jeu tout en feeling). Riche, varié, fourmillant d’idées, mais possédant également quelques défauts. Un album qui témoigne d’une grande prise de risque, un groupe qui ne souhaite regarder que de l’avant et ne pas se reposer sur son passé. Une démarche tout à fait louable et respectable.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK SCHNEIDER :


TRUST
Live (1992)
Répression dans l'Hexagone!!




TRUST
Paris By Night (1988)
Un live d'anthologie!


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
   ZIONLEEMASTERSEB

 
   (2 chroniques)



- Bernie (chant)
- Nono (guitare)
- Vivi (guitare)
- Izo (basse)
- Farid (batterie)
- Deck (dj)


1. Toujours Parmi Nous
2. Epistémophilique
3. Promesse Osée
4. Tout Est à Tuer
5. Venez
6. Psaume
7. Vae Victis
8. Surveille Ton Look
9. Black Blanc Beur
10. La Morsure
11. Que Serais-je Sans Moi?
12. Là Où Je Vis
13. Des Mots
14. Après Les Hymnes
15. En Apparence



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod