Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  STUDIO

Commentaires (10)
Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The 69 Eyes , Galadriel, Rotting Christ, Deathronic, Septicflesh, Tiamat
- Style + Membre : Daemonarch
 

 Site Officiel (315)
 Myspace (337)
 Chaîne Youtube (263)

MOONSPELL - Wolfheart (1995)
Par MOX le 8 Janvier 2003          Consultée 8756 fois

Un an et demi après Under the Moonspell et son black-metal très original, Moonspell ressert le couvert avec Wolfheart, son premier vrai album et sa première tuerie.
Chez Moonspell tout est histoire d'ambiance, gothique très souvent. Et c'est d'ailleurs avec cet album que va s'instaurer le style Moonspell, un savant mélange de musique ambient, sombre et agressive. L'aspect gothique, tel qu'on peut le définir, s'étend entre noirceur, nature et sexe, mais aussi bien d'autres caractéristiques. Mais ces trois représentations se retrouvent dans Wolfheart.

Moonspell sait terriblement varier ses morceaux. Même si les intros particulièrement tranquilles se retrouvent plusieurs fois ("Wolfshade", "Vampiria"), les claviers prennent toute leur importance en utilisant soit des choeurs, soit des arrangements au violon, soit encore dégagent une atmosphère simple. Très mis en avant, ils participent énormément à cet aspect "planant" de certains morceaux. Fernando Ribeiro quant à lui montre bien le travail qu'il a fait sur la voix: à plusieurs reprises il va alterner entre chant black bien senti et bien agressif ("Wolfshade", "Alma Mater") et chant plus mélodique et déjà si particulier ("Love Crimes"). Mais il participe également à l'ambiance comme par exemple dans "Vampiria" où sa voix murmurée résonne. Le son, très bon, fait ressortir la propreté des guitares et leur noirceur.

Techniquement parlant, Monspell oscille entre longs morceaux découpés en plusieurs parties, pleins de ponts et de changements de rythmes; entre compos directes, agressives et taillées pour la scène (le fulgurant "Alma Mater" où l'on imagine la foule hurler: Almaaaa Mater!); et entre morceaux folkloriques. C'est d'ailleurs assez surprenant de retrouver là ces morceaux: Trebaruna et Ataegina. Les sonorités et la musiques sont très différentes, le chant très folklorique rappelle ces chansons que les vieux (jeunes à l'époque) fredonnaient dans leur village. Encore faut-il aimer ce genre de morceaux. Enfin le registre de Moonspell s'enrichit d'une compo instrumentale bigrement prenante ("Lua D'Inverno") et d'un morceau mélangeant chant masculin et féminin ("An Erotic Alchemy") aux rythmiques presque pop.
Pas toujours sombre, pas toujours agressif mais toujours atmosphérique, Moonspell crée là une véritable surprise, développant un gothic-metal du plus bel effet dans lequel il annonce les prémices des futurs styles qu'il abordera.

En dehors d'un chant pas tout le temps maîtrisé et de ces morceaux folkloriques auxquels j'ai du mal à m'habituer, Moonspell signe ici la première de ses oeuvres gorgées d'émotion et de feeling. Pour peu, ils me convertiraient au gothic mes portugais préférés.

A lire aussi en METAL GOTHIQUE par MOX :


PHEST
L'immobile (2003)
Metal gothique




MOONSPELL
Irreligious (1996)
Metal gothique

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   MOX

 
   HROTULF

 
   (2 chroniques)



- Ares (basse)
- Langsuyar (chant)
- Passionis (claviers)
- Mike (batterie)
- Mantus (guitare)


1. Intro
2. Wolfshade (a Werewolf Masquerade)
3. Love Crimes
4. ...of Dream And Drama (midnight Ride)
5. Lua D'inverno
6. Trebraruna
7. Vampiria
8. An Erotic Alchemy
9. Alma Mater



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod