Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK GOTHIQUE  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 8)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The 69 Eyes , Galadriel, Rotting Christ, Deathronic, Septicflesh, Tiamat
- Style + Membre : Daemonarch
 

 Site Officiel (281)
 Myspace (299)
 Chaîne Youtube (236)

MOONSPELL - Under Satanae (2007)
Par HROTULF le 24 Décembre 2007          Consultée 8534 fois

Je dois avouer que j'attendais cet album au tournant. Moonspell qui retourne en studio réenregistrer ses premiers méfaits, à savoir les démos "Serpent Angel" et "Anno Satanae" et l'album "Under the Moonspell", attention terrain glissant. Auraient-ils entendu les sirènes du marketing leur chanter un nouveau moyen de se faire de l'argent sans trop de peine à l'image de ce que fait parfois Maiden?
Première impression: la pochette est la même que celle d'"Under the Moonspell" ou presque (Grand-jeu concours: trouvez les 7 erreurs). L'ancien logo looké black et les pseudo des musiciens sont aussi ressortis du placard pour l'occasion. Jusque là, rien de terrible, passons à l'écoute.

Et là... Bonne surprise: le résultat n'est point de ces liftings qui transforment une actrice has-been en sosie de Ramsès II, bien au contraire. Les morceaux sont retravaillés avec soin et Moonspell ne s'est pas contenté de les reproduire à l'identique avec une meilleure production. Un riff par ci, une voix par là les modifient sans les dénaturer.
Le travail n'était pas très difficile en ce qui concerne les démos qui, outre un son miteux, se distinguaient par une technique assez approximative. En revanche, il y avait un certain challenge pour "Under the Moonspell" qui, bien que perfectible, n'était pas si mal produit que cela.

Au final ce disque est une tuerie. Un black métal empoisonné où s'entremêlent ambiances malsaines et riffs démoniaques. Est-il besoin de préciser que le chant est un atout majeur? Fernando... Euh, pardon, Langsuyar est en grande forme et nous gratifie de toute l'étendue de sa palette vocale: voix d'outre-tombe, hurlements à glacer le sang, passages parlés qui font passer Christopher Lee pour un membre des Village People. Quelques chœurs féminins viennent éclaircir certains passages et donner une couleur différente de l'originale.
Pour le reste, les autres musiciens ont gommé leurs défauts et c'est désormais très propre techniquement. Les parties de guitares peuvent être thrash, black, heavy ou même à consonance Death (écouter l'intro d'"Opus Diabolicum" qui pourrait sortir d'un CD de Dark Tranquillity) et cette diversité fait le bonheur de nos esgourdes. Mike/Nisroth fait un boulot remarquable derrière les fûts et Pedro/Passionis amène comme toujours sa touche si particulière aux claviers.

Les ambiances des six premiers morceaux ont un côté moyen-oriental certain, même s'il est moins marqué qu'auparavant. La recette utilise des ingrédients puisés dans la culture ibérique avec des passages acoustiques réussis comme l'intermède "Incantum Oequinoctum" (incroyablement beau dans cette nouvelle version) ou les solos flamenco de "Tenebrarium Oratorium". Une particularité intéressante qui démarque ces compos des glaciales ambiances polaires généralement adoptées dans le black.
La seconde moitié est nettement plus "in your face" mais le plaisir reste intact et des morceaux comme "Ancient Winter Godess" ou "Goat on Fire" méritaient largement ce retraitement.

Vous m'avez compris, je recommande chaudement cet album. Le Moonspell est encore trop sous-estimé selon moi et mérite une place plus importante dans le monde du metal. A noter qu'au Portugal, cet album est entré directement à la 12è place des charts...

Bref, le groupe renoue avec ses premières amours. La question est de savoir quelle sera leur direction pour le successeur de "Memorial" (actuellement en réalisation). En attendant, ceux qui auront aimé cet album pourront (re)découvrir le side-project Daemonarch qui possède des similitudes certaines.

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO :


MOONSORROW
Tämä Ikuinen Talvi (2001)
Avant le folk black, du black sympho majestueux !




BEHEMOTH
... From The Pagan Vastlands (1993)
Démo révélatrice du talent des polonais


Marquez et partagez






 
   HROTULF

 
  N/A



- Langsuyar (chant)
- Nisroth (batterie)
- Morning Blade (guitare)
- Passionis (claviers)
- Ahriman (basse)


1. Halla Alle Halla Al Rabka Halla
2. Tenebrarum Oratorium Part.1
3. Incantatum Oequinoctum
4. Tenebrarium Oratorium Part.2
5. Opus Diabolicum
6. Chorai Lusitania
7. Goat On Fire
8. Ancient Winter Godess
9. Wolves From The Fog
10. Serpent Angel



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod