Recherche avancée       Liste groupes



      
DARK-METAL  |  DVD

Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


OEUVRES

2019 Wolves Who Where Men - The His...

ALBUMS STUDIO

1995 2 Wolfheart
1996 2 Irreligious
1997 1 Sin/Pecado
1999 1 The Butterfly Effect
2001 1 Darkness And Hope
2003 The Antidote
2006 1 Memorial
2007 Under Satanae
2008 1 Night Eternal
2012 Alpha Noir - Omega White
2015 1 Extinct
2017 1 1755
2021 Hermitage

E.P

1994 Under The Moonspell

SINGLES

2003 Everything Invaded

COMPILATIONS

2007 The Great Silver Eye

VHS/DVD/BLURAYS

2008 Lusitanian Metal
 

2015 Extinct
2017 1755
 

- Style : The 69 Eyes , Galadriel, Rotting Christ, Deathronic, Septicflesh, Tiamat, Nightingale, Nightfall
- Style + Membre : Daemonarch
 

 Site Officiel (781)
 Myspace (823)
 Chaîne Youtube (1193)

MOONSPELL - Lusitanian Metal (2008)
Par WËN le 9 Mars 2015          Consultée 2496 fois

A notre époque où, la technologie aidant, l'accès au support vidéo est devenu bien moins couteux et contraignant qu'au siècle dernier, il est devenu courant, même pour les petites et moyennes formations n'ayant parfois en poche qu'un duo d'albums, d'avoir l'opportunité de sortir un témoignage visuel d'une de leurs prestations. Ce qui est plus rare en revanche, c'est de voir un groupe établi et à la carrure internationale de la trempe de MOONSPELL attendre de fêter ses quinze années d'existence pour nous sortir un tel présent. Il y a bien eu cet obscur split VHS avec MY DYING BRIDE datant de "Wolfheart", le premier album des Portugais, mais peu nombreux sont ceux pouvant prétendre y avoir jeté un œil. Nous supposerons donc que le groupe a jugé nécessaire de laisser du temps au temps avant de céder à la tentation du DVD rétrospectif, pour finalement nous délivrer ce produit correspondant aux attentes de sa fan-base grandissante.

Enfin… Le groupe, ou sa maison de disque puisque c'est ici CENTURY MEDIA, qui a couvé les ibères en son giron le temps de six opus (de "Wolfheart", 1995, à "The Antidote ", 2003), qui s'y colle, en collaboration avec METAL MIND, label Polonais de son état, spécialiste des enregistrements 'de visu' en ses propres terres (cf. les DVD de ANATHEMA, BEHEMOTH, ENSLAVED, VADER et j'en passe). Nous somme en 2008 donc, et MOONSPELL a déjà quitté l'écurie européenne depuis quelques années déjà, mais ce n'est pas la première fois que CENTURY MEDIA tente de récupérer quelques deniers avec le back-catalogue d'un de ses anciens poulains, qui ne se souviendra pas de l'épisode "In Motion", passable DVD dédié à THE GATHERING, au contenu intéressant mais complètement bâclé et d'ailleurs jamais reconnu par le groupe lui-même. Alors, vous imaginez bien que lorsque l'ex-protégé en question parvient à redorer son blason en allant voir ailleurs (SPV/STEAMHAMMER puis NAPALM RECORDS, en l'occurrence), c'est une manne toute bénéfique et substantielle qui se profile. Les deux labels sautent donc sur l'occasion de ce quinzième anniversaire pour nous proposer un témoignage live (et plus encore pour la version DVD dont il est ici question) de ce que MOONSPELL est capable de nous offrir sur scène. Ou plutôt, soyons précis, de ce que MOONSPELL était capable de nous proposer, à cette époque.

Car derrière ce packaging soigné (un superbe digibook dans son fourreau cartonné) et cette appellation un brin ronflante (mais au final, qui d'autre peut se prétendre mieux placé que MOONSPELL pour représenter le drapeau vert et rouge ?) se cache l'un de ces sombres volatiles, hérauts de la capitale portugaise, dont le ramage, ici, se rapporte assurément au plumage. En effet, le menu se veut pour le moins alléchant, divisé qu'il est en plusieurs sections, dont l'incontestable plat principal, le "Live At The City Of Ravens", fut enregistré au Metalmania (sans espace, on parle du festival polonais situé à Katowice et non de son homonyme espagnol) de 2004. A côté de cela, le groupe nous propose quelques clips et interviews de rigueur plus, puisqu'on parle de rétrospective, un second DVD entièrement constitués d'archives diverses pour une cinquantaine de titres, s'étirant des débuts du combo à ces années plus récentes. La nuit risque d'être longue, pour ne pas dire "éteeeeeernelle (notre monde se meurt, blablabla)" …

Attaquons-nous sans plus tarder à ce "Live At The City Of Ravens" (DVD 1). Comme nous le précisions plus tôt, quatre ans se sont écoulés entre l'enregistrement du concert et cette sortie DVD; la première surprise viendra donc, et d'autant plus pour les auditeurs charmés par le récent regain de couillitude du combo, de l'absence somme toute logique de titres post-2003. Car même si ce "Lusitanian Metal" suit de peu la sortie de "Night Eternal" (2008) et que "Memorial" (2006) est aussi passé par là entre temps, gardons à l'esprit que les portugais sont ici en pleine promotion de "The Antidote" et que, ceci assimilé, il faudra donc savoir replacé cette setlist dans son contexte. Passée cette potentielle déconvenue, force est de constater que les classiques répondent néanmoins par pelles à l'appel ("Alma Mater", "Vampiria", "Opium", "Full Moon madness", "Mephisto") et que les fondamentaux restent les même, le groupe, sachant faire preuve d'une fiévreuse et furieuse ferveur scénique. MOONSPELL se plait à alterner les ambiances passant de riffs vigoureux ("In and Above Men") à de froides atmosphères transylvaniennes ("From Lowering Skies"). Ce grand goth dégingandé de Ribeiro (chant), égal à lui-même, fait une fois de plus montre d'un indéniable charisme et les classiques déboulant ("Alma Matter", "Vampiria"), le bonhomme ne se gène pas pour haranguer la foule qui le lui rend bien (ça s'entend peu, mais ça se voit). Festival aidant, la setlist prend vite des allures de best of avec néanmoins quelques bonnes petites surprises au programme tel ce "Devilred" qui saurra envoyer de la grosse cervelle ! Enfin, mention spéciale à cet enchainement final "Mephisto"/"Full Moon Madness", absolument grandiose. D'un point de vue technique, peu à redire hormis pour le mixe alloué au public qui manque cruellement de présence. Les éclairages sont soignés et savent renforcer cette touche dramatique et gothique propre à la musique de MOONSPELL. A part quelques effets stroboscopiques qui viendront agrémenter les lights lorsque le tout s'accélère, la formation portugaise prouve, à l'image de cette scène sobre et sans artifice, qu'elle n'a pas besoin d'en faire des tonnes pour assoir ses atmosphères. Les caméras sont nombreuses et la qualité d'image est réelle tandis que le montage, lui, est très professionnel. Couplons cet aspect à une prestation carrée et énergique et le bilan du gros morceau de ce premier DVD s'avèrera donc être tout à fait acceptable, dommage que le cadre 'festival' n'ai pas permis au groupe d'ajouter 3-4 titres supplémentaires à sa setlist.

Nous passerons rapidement sur la discographie du groupe (période Century Media s'entend) et sur les quelques clips proposés que n'importe qui devrait pouvoir retrouver sur le ouorld oaïde ouèbe en fouinant un peu, pour nous intéresser directement à l'autre grosse partie de ce DVD, à savoir ce second disque bourré à raz la brandade d'extraits live s'étalant sur les quinze années d'existence du combo. Et soyons franc, il y a à prendre et à laisser. A prendre, d'abord car nous avons là quelques enregistrements de très bonne qualité ("Krakow (1996)", par exemple, ou la release party de "Darkness And Hope" sous forme de vrai/faux clip live). Sur la quantité d'extraits, le spectre représenté se veut logiquement très large et il ne sera donc pas rare de voir quelques pépites introuvables pointer le bout de leur Ré. Et pour peu que l'on sache faire abstraction de la qualité parfois limite de certains enregistrements, le groupe saura nous livrer quelques témoignages authentiques de ses prestations de l'époque. Je pense notamment à ce trio de titres joués en ouverture de NAPALM DEATH, ou ce premier show au fond d'un rade ou MOONSPELL, en corpsepaint, jongle tant bien que mal entre chandelles et cracheurs de feu. Collector. Tirés pour la plupart (et pour les plus vieux) d'archives personnelles issues de vieilles VHS sucées jusqu'à la moelle, à la qualité sonore comme visuelle plus que douteuse, ces enregistrements demeureront néanmoins d'une indispensabilité certaine pour tous les aficionados du combo lituanien, car pour peu qu'on sache les prendre pour ce qu'ils sont, des bootlegs, on devrait alors savoir faire abstraction de ces tares. Mais il ne faut pas non plus pousser mémé dans les orties, il arrivera forcément de zapper certains titres car présents plusieurs fois ("Vampiria", "An Erotic Alchemy …") ou dont la performance n'apporte rien au schmilblick (cette répétition dans un gymnase ou l'on ne comprend absolument rien à ce que nous propose le groupe pendant 15-20 minutes). En tout cas, à ce niveau, le groupe ne s'est pas foutu de nous, il y a de quoi faire !

Un packaging de grande qualité, 2 DVD bien remplis agrémentés d'un CD supplémentaire reprenant l'intégralité du "Live At The City Of Ravens" : dur de ne pas accorder la note maximale à un tel produit, soigné et exhaustif. Pourtant … Pourtant, quelques détails empêchent cette rétrospective d'en faire un indispensable (hormis pour les fans du combo, bien sur). Déjà, cette cruelle impression que l'objet est sorti avec 4 ans de retard ce fait trop fortement sentir, pour pouvoir être minimisée. Certes, il n'est pas dit qu'à la sortie de "The Antidote", Century Media ait pu capitaliser sur cette sortie, MOONSPELL ne jouissant pas encore de la popularité qu'il connait aujourd'hui, le parcourt de cet éternel challenger tenant plus, à l'époque, du succès d'estime malgré quelques coups d'éclats. Cependant, le groupe a depuis élargi son public, touchant à la reconnaissance internationale, et le fait que soient occultés (volontairement) les albums récents risque de troubler les nouveaux adeptes de la formation et donne l'impression d'un décalage trop prononcé par rapport au concert capté en Pologne et ses shows actuels. Bref, les histoires de soussous, on connait ça … S'ajoute à cela que la prestation principale offerte par le combo sur le 1er DVD, honnête nous l'avons dis, devient étrangement et soudainement rébarbative dans son plus simple appareil, via le CD audio bonus qui, sans l'image, perd énormément en intérêt. Enfin, comme tout exercice similaire (les parties rétrospectives des DVD de THERION et RAGE me viennent à l'esprit) passé la découverte, on se retrouvera ici à mater un chapitre spécifique à l'occasion mais ce second disque ne devrait, au final, clairement pas tourner en boucle dans votre salon. D’où cette note qui reflète, malgré son enrobage magnifique, un produit à l'intérêt vite décroissant une fois parcouru une première fois, que nous conseillerons donc avant tout au fan averti.

Note réelle : 3,5/5.

A lire aussi en METAL GOTHIQUE par WËN :


MOONSPELL
Extinct (2015)
Basic-extinct

(+ 1 kro-express)



MOONSPELL
1755 (2017)
♫ cette année-là ♫

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   WËN

 
  N/A



- Fernando Ribeiro (chant)
- Ricardo Amorim (guitare)
- Pedro Paixão (clavier, guitare)
- Aires Pereira (basse)
- Miguel Gaspar (batterie)



- live At The City Of Ravens (metalmania, Pologne
1. Intro
2. In And Above Men
3. From Lowering Skies
4. Alma Mater
5. Vampiria
6. The Southern Deathstyle
7. Everything Invaded
8. Opium
9. Devilred
10. Abysmo
11. Ruin & Misery
12. Mephisto
13. Full Moon Madness
- touch Me In The Eyes (7 Clips)
- century Media Years (discographie)
- graveyard Impressions (interview)

- small Hours - The Early Days (1992-1994)
1. Live Rehearsal (3 Titres)
2. Moonspell's First Show, 1993 (4 Titres)
3. Supporting Cradle Of Filth, 1994 (4 Titres)
- strange Are The Ways Of The Wolfhearted Tour (19
4. Supporting Napalm Death (3 Titres)
- perverse Almost Religious (1996-1997)
5. Krakow, 1996 (4 Titres)
6. Dortmund, 1996 (8 Titres)
- it's A Sin Tour (1997-1999)
7. Ermal, 1999 (3 Titres)
- the Butterfly Effect Tour (2000-2001)
8. Coliseu, 2000 (3 Titres)
- darkness And Hope Tour (2001-2003)
9. Release Party For 'darkness And Hope' (2 Titres)
10. Ermal, 2002 (3 Titres)
- spreading The Eclipse Tour (2003-2005)
11. With Full Force - 10th Anniversary (6 Titres)
12. Istanbul, 2004 (1 Titres)
13. Athens, 2004 (1 Titre)
14. Hard Club, 2004 (2 Titres)
15. Tejo, 2005 (2 Titres)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod