Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


INCANTATION - Onward To Golgotha (1992)
Par POSITRON le 31 Mars 2018          Consultée 242 fois

Depuis sa genèse avec "Seven Churches" qui est le "sur-Thrash" jusqu'à son explosion en différents sous genres, suivant en cela la tendance générale du métal à croître et se reproduire, le Death Metal dans sa forme originelle aura très vite trouvé en plusieurs groupes des volontés de pousser plus loin un aspect ou une influence du genre jusqu'à faire exploser la membrane cellulaire qui définit ce qu'on appelle aujourd'hui l'old school. Ainsi le Melodeath et le Heavy maiden, le Brutal Death et la percussivité, le Death Technique et le Prog, INCANTATION et le mal. Ainsi que "Seven Churches" était le "sur-Thrash", "Onwards To Golgotha" est le "sur-mal", le Death Metal dans ce qu'il a de plus iveul sulfurique, à grand coup de tremolo picking et de lourdeur caverneuse AUTOPSYenne. Depuis le call and response mythique de "Golgotha" jusqu'au légendaire Pillard et sa voix abyssale tout n'est que chaos, chromatismes, tritons, harmoniques sifflantes, et le moindre intervalle majeur égaré par hasard sonne déformé, grotesque, hideux. Partageant cette qualité avec la quasi-totalité des grand disques de Death Metal, outre tabasser et être méchant "Onwards To Golgotha" est diaboliquement cohérent, logique, d'une cohésion implacable dans la structure de ses pistes et l’enchaînement de ses riffs : c'est ce qui lui donne cette réelle masse dans la lourdeur, cette réelle force dans la brutalité, cette réelle consistance dans l'ambiance. Sans exhiber tant de passages mémorables en eux-mêmes (il y en a bien sûr), "Onwards To Golgotha" se retient comme un tout, un ensemble, une expérience.

Ce n'est évidemment pas un disque facile. On ne tiendra pas rigueur à ceux qui préféreront s'orienter vers une violence plus accessible ou plus respirable qu'elle soit Death ou autre. Il s'agit cependant pour qui recherche cette oppression, cette suffocation (ha ha), pour qui s'intéresse aux développements d'un genre jusqu'à ses extrêmes et simplement pour quiconque voudrait pouvoir prétendre connaître et comprendre le Death Metal, d'un indispensable.

A lire aussi en DEATH METAL par POSITRON :


BLOOD INCANTATION
Starspawn (2016)
Remettre le mot "étoiles" dans le cinq étoiles.




CRYPTOPSY
Blasphemy Made Flesh (1994)
They do that rather well... don't you think ?


Marquez et partagez




 
   DARK MORUE

 
   POSITRON

 
   (2 chroniques)



- Craig Pillard (chant)
- John Mcentee (guitares, backings)
- Ronnie Deo (basse)
- Jim Roe (batterie)


1. Golgotha
2. Devoured Death
3. Blasphemous Creation
4. Rotting Spiritual Embodiment
5. Unholy Massacre
6. Entrantment Of Evil
7. Christening The Afterbirth
8. Immortal Cessation
9. Profanation
10. Deliverance Of Horrific Prophecies
11. *eternal Torture



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod