Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


INCANTATION - Upon The Throne Of Apocalypse (1995)
Par DARK MORUE le 17 Janvier 2012          Consultée 2400 fois

Non, stop, c'est pas parce que j'ai mis une note moisie que l'album est mauvais. C'est même une tuerie qui mérite la note ultime. Mais le problème est pas du tout là, non, non et non. Bref, va falloir faire un peu d'histoire...

1993, "Mortal Throne Of Nazarene" est enregistré et fin prêt à la publication. Mais Relapse, le label, fait chier McEntee. La prod ne leur convient pas, c'est des sales vendus mainstream et ils veulent faire de INCANTATION la nouvelle superstar Eurovision ou on sait pas trop quoi (franchement ras-le-bol de ces discours des métalleux dès qu'un groupe place 3 mots en chant clair ou un clavier, quand on veut vendre on fait à la base pas du Metal et encore moins du Death, merde). En gros, y'a dissension. Et les méchants conflits entre McEntee et le label viennent d’événements comme celui-là. "Mortal Throne Of Nazarene" sortira finalement 1 an après et mettra la claque qu'il faut à toute la sphère la plus mortifère du Metal de son époque et même encore de nos jours.

Mais non, fallait pas laisser le label gagner, parce que les méchants capitalistes ne doivent pas avoir le dernier mot c'est bien connu, toujours le gentil groupe et le gentil auditeur qui doit gagner à la fin (bon je vais arrêter ces conneries sinon on va gueuler que je politise mon discours). Enfin bref, 1995, "Upon The Throne Of Apocalypse" est en fait "Mortal Throne Of Nazarene" avec la prod originelle et la tracklist inversée. Donc il vaut un bon paquet de points s'il est pris séparément. Mais je vois franchement pas l’intérêt de le prendre à part. Donc si vous voulez en savoir plus sur l'ambiance (de oufzor), les morceaux (de malade) ou les dernières photos du larynx de Craig Pillard parues dans Choc!, c'est dans l'épisode précédent qu'il faut revenir.

Donc deux choses à décrire. La prod déjà. Ben c'est bien, plus old school que sur la version la plus officielle, mais moins puissant. On gagne en grésillements et en saturation ainsi qu'en maux de tête ce qu'on perds en rognons et en graisse. Plus aéré, plus violent, plus Black Metal en fait (toi, oui celui qui pense à "Deathcrush" et autres nuages de mouche, tu fais fausse route hein ça reste carrément audible), un soupçon d'ambiance nécro en plus ("Nocturnal Dominium" et son intro fout ici carrément la frousse, le gros coup de pouce de cette version). Mais on n'a pas affaire ici au moindre remaster ou je sais pas quoi hein, c'est du réenregistrement. Enfin pré-réenregistrement, mais on se comprend. On se rend compte que tout est un poil moins carré ici, quelques coups de baguette à côté, que Craig Pillard avait parfois un peu de mal, une foule de petits détails qui font tiquer. Et vu qu'on connaît l'album de 1994 par cœur, on les remarque vite et on s'énerve tant on a parfois l'impression d'entendre du live.

Ensuite, là où tout s'écroule, la tracklist inversée. Franchement, pourquoi ? Les trois premières pistes deviennent du coup totalement incohérentes, on enchaîne 8 mins de Dooooomdeath sur une petite minute de Grind furibard avant de se taper le premier morceau ressemblant à du INCANTATION au bout de quasi 10 mins d'album, du grand n'importe quoi. Mais la palme revient à l'intro de "Demonic Incarnate", l'ouverture de l'album qui débarque là sans prévenir après un fade out. Surtout que dans cette version-là, cette même intro est un bordel sonique sans nom ne ressemblant strictement à rien. Après, le reste du morceau démoule du poney mais ça a pas du tout, mais alors pas du tout, une gueule de fin d'album.

Donc finalement, comment je note cette sortie, hein ? Si je fous une mauvaise note on va gueuler que je suis un connard vendu aux grosses majors qui ne respectent pas les groupes ni leur volonté ni leur gnagnagna, mais si je mets une bonne note, ça serait mentir au lectorat pour cirer les pompes de l'indépendance ou je sais pas quelle connerie. Alors, identifiez-vous.

Vous êtes un inconditionnel de "Mortal Throne Of Nazarene" : aucun intérêt sauf historique, le même en moins bien, gaspillez pas vos euros, 1/5.
Vous savez jongler entre les deux versions, et puis de toute façon ce genre de Death ça va bien une fois tous les 36 du mois car vous êtes un Blackeux après tout : 3/5 parce que c'est Trve même si inférieur.
Vous ne connaissez pas "Mortal Throne Of Nazarene" : 4,5/5 parce que ça démoule et que les compos sont géniales mais y'a comme un bug avec la tracklist.

Et quant à moi ben... J'écoute "Mortal Throne Of Nazarene" et ça me convient amplement. Désolé pour les groupies en rut qui vont pas tarder à hurler.

A lire aussi en DEATH METAL par DARK MORUE :


THERION
Beyond Sanctorum (1992)
Un putain de classique




SORORICIDE
The Entity (1991)
La terreur de Reykjavik


Marquez et partagez




 
   DARK MORUE

 
  N/A



- John Mcentee (guitare)
- Craig Pillard (chant, guitare)
- Dan Kamp (basse)
- Jim Roe (batterie)


1. Abolishment Of Immaculate Serenity
2. Blissful Bloodshower
3. The Ibex Moon
4. Nocturnal Dominium
5. Essence Ablaze
6. Iconoclasm Of Catholicism
7. Emaciated Holy Figure
8. Demonic Incarnate



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod