Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Flowing Tears, Sun Caged, Mercury Tide
 

 Site Officiel (150)
 Chaîne Youtube (124)

POWERWOLF - Bible Of The Beast (2009)
Par JEFF KANJI le 20 Octobre 2018          Consultée 201 fois

En fait si l'on y regarde de plus près, POWERWOLF a trouvé la formule gagnante dès son troisième album. Je les avais aperçus en live à cette époque, mais je dois avouer que le trip vampirique un peu cheap m'avait un peu désintéressé du groupe jusqu'à ce que je le redécouvre véritablement via son DVD live "The Metal Mass – Live".

"Bible Of The Beast" porte tellement bien son nom. Plein d'hymnes à ras-la-gueule et ce dès l'ouverture des hostilités avec le redoutable "Raise Your Fist, Evangelist", "Bible Of The Beast" était encore habité d'une certaine noirceur, que le brillant et le clinquant de ses hymnes postérieurs va un peu désenchanter, car au-delà des hymnes, il y a une façon d'écrire très traditionnelle chez les Allemands transylvains, qu'une production lissée rend tout à fait inoffensive. Ici c'est tout le tranchant des studios Fredman qui est à l'œuvre sur des titres aux tempi plutôt variés et aux mélodies et structures moins évidentes à anticiper, loin d'un certain systématisme actuel, qui le voit alterner ses facettes lyrique, horrifique, speed et hymnique sans beaucoup de variation, ce qui a tendance à mon avis à tuer un peu son talent inné pour les refrains qui tuent.

Sur le troisième opus de POWERWOLF, il y a donc cette ambiance, omniprésente, et cet enfilage de perles étourdissant, avec des titres qui ont peu à peu quitté les setlists du groupe, comme "Panic In The Pentagram", "Seven Deadly Saints" ou "Moscow After Dark". Les autres on les connaît désormais par cœur : "Werewolves Of Armenia", "Raise Your Fist, Evangelist" et bien entendu le désopilant "Resurrection By Erection".

Dernier album enregistré en compagnie du Français Stéphane Funèbre (quel pseudo) qui se montre ici sous son meilleur jour, avec un jeu speed largement au niveau des Thomas Das Neves ou autres Damien Rainaud de chez nous. Le bond en avant est général, tant le groupe encore hésitant de "Lupus Dei" a travaillé pour atteindre la formule idéale, et sortir au passage le meilleur album de Power Metal de 2009.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


SERIOUS BLACK
Magic (2017)
Sirius is in!




SECRET SPHERE
A Time Never Come (2001)
Un des dix meilleurs disques du genre


Marquez et partagez







 
   BAST

 
   JEFF KANJI

 
   (2 chroniques)



- Attila Dorn (chant)
- Matthew Greywolf (guitare)
- Charles Greywolf (basse)
- Stéfane Funèbre (batterie)
- Falk Maria Schlegel (clavier)


1. Raise Your Fist, Evangelist
2. Moscow After Dark
3. Panic In The Pentagram
4. Catholic In The Morning... Satanist At Night
5. Seven Deadly Saints
6. Werewolves Of Armenia
7. We Take The Church By Storm
8. Resurrection By Erection
9. Midnight Messiah
10. St. Satan's Day
11. Wolves Against The World



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod