Recherche avancée       Liste groupes



      
TANZ METAL  |  STUDIO

Commentaires (24)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Oomph!
- Style + Membre : Lindemann

RAMMSTEIN - Liebe Ist Für Alle Da (2009)
Par MULKONTHEBEACH le 8 Novembre 2017          Consultée 248 fois

Certains membres de RAMMSTEIN ne se supportent pas, c’est de notoriété publique. Le guitariste Richard Z. Kruspe en a d’ailleurs parlé à maintes reprises dans la presse, martelant à qui veut l’entendre que certains n’ont jamais rien composé, ni apporté aucune idée, et pour autant, tous les titres de la formation teutonne sont signés collectivement. Dès lors, il est facile d’imaginer les tensions internes inhérentes à la création d’un nouvel album dans ces conditions. Après un "Rosenrot" assez brillant, mais qui était étrangement le fruit de vieilles idées compilées, le groupe sort "Liebe Ist Fur Alle Da" en 2009…

Autant le dire tout de go, cet album ne brille pas souvent. La faute à des compositions en pilotage automatique, maintes fois entendues, «"Ich Tu Dir Weh" et le title-track en sont de parfaits exemples. Trop ramassés, trop prévisibles, même si l’interprétation reste inattaquable. Sauf que cela ne suffit pas à définir un album, ça se saurait ! Pas assez de sursauts, de nouveauté, de prise de risque. Ainsi, "Wiener Blut", puissant musicalement parlant, fait figure d’une face B honorable tout au plus. "Haifisch", un peu plus entraînant, est néanmoins très surclassé lui-aussi, trop emphatique, s’appuyant maladroitement sur des schémas familiers, tout en restant très en-deçà de ce que le groupe est capable de pondre !

RAMMSTEIN a toujours évoqué et assumé de manière collégiale une certaine monotonie émanant de sa musique, et ce depuis les débuts du groupe, en 1996. Pour autant, il nous a aussi démontré qu’il était capable d’emphase, de titres épiques durant sa carrière, mais force est de constater que cet album en est presque dénué.
Presque, parce que y figurent le très controversé et insolent "Pussy", hilarant de bout en bout, et surtout "Frühling In Paris", qui pardonne tout de par sa magie, son inspiration, son engagement, et les frissons qu’il nous procure… Quelques fois, les choses se passent comme ça, on n’y peut rien !

Décevant dans son ensemble, mais jouissif au devant de deux titres absolument dantesques, je sais, je sais, ça ne suffit pas, mais on excuse beaucoup de choses à un groupe qui ne s’est jamais vendu.


A lire aussi en METAL INDUS :


KILL THE THRILL
203 Barriers (2001)
Tanz metal




MARILYN MANSON
The Last Tour On Earth (1999)
La splendeur passée de MM en live..


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   MULKONTHEBEACH
   VOLTHORD
   ZIONLEEMASTERSEB

 
   (4 chroniques)



- Richard Z. Kruspe (guitares)
- Paul H. Landers (guitares)
- Till Lindemann (chant)
- Oliver 'ollie' Riedel (basse)
- Christoph 'doom' Schneider (batterie)
- Christian 'flake' Lorenz (claviers)


1. Rammlied
2. Ich Tu Dir Weh
3. Waidmanns Heil
4. Haifisch
5. B****** (bückstabü)
6. Frühling In Paris
7. Wiener Blut
8. Pussy
9. Liebe Ist Für Alle Da
10. Mehr
11. Roter Sand



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod