Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO INDUS METAL  |  LIVE

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 1)
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Oomph!
- Style + Membre : Lindemann

RAMMSTEIN - Live Aus Berlin (1999)
Par ARKAN le 1er Décembre 2002          Consultée 7843 fois

Un an après la sortie de "Sehnsucht", et 3 ans après "Herzeleid", Rammstein décide enfin d'enregistrer un live (en même temps que le DVD).
Le "Live Aus Berlin" reprend la quasi-totalité de leurs titres (excepté 5 titres) mais le groupe nous offre une chanson totalement inédite. Que dire sur ce live?

En premier lieu, les chansons sont devenues toutes efficaces, certaines sont légèrement modifiées par rapport à leur version studio ("Spiel Mit Mir", "Du Hast", "Rammstein") d'autres se sont vues accroître leur puissance ("Heirate Mich", "Weisses Fleisch") ou améliorées ("Asche Zu Asche", "Laichzeit", "Buck Dich").

"Spiel Mit Mir" est le premier titre : une intro sombre, pesante (permettant au groupe de prendre place sur scène) puis arrive le premier riff de guitare et c'est parti. Plus brutale que sa version studio, elle donne parfaitement le ton de la performance que va offrir Rammstein : violence, atmosphère lourde et efficacité.
"Herzeleid" et "Bestrafe Mich" prolongent l'ambiance, peu différentes de leur version initiale, la donne change radicalement avec "Weisses Fleich", bien plus percutante que sa version studio, de même pour "Asche Zu Asche", bien plus péchu (le chant s'est amélioré ainsi que les choeurs formés par Paul et Richard).
"Wilder Wein" est LA surprise de l'album. A l'origine simple démo non aboutie du groupe, elle devient la plus atypique du groupe : Till parle quasiment, Schneider a laissé tomber sa batterie au profit d'un clavier (ce qui en fait 2 !), et les 3 guitaristes utilisent des électro-acoustiques : ambiance garantie et inédite ! Puis, pour suivre dans le même registre si particulier de Rammstein, "Klavier" pointe le bout de son nez (mais dans une version semblable à la version studio).
"Heirate Mich" se situe au milieu du live. Elle fait la transition entre une partie relativement "calme" et une déferlante de brutalité. Tout d'abord avec elle-même largement supérieure à sa version présente sur "Herzeleid" : le chant est bien meilleur, les guitares et le clavier également. C'est vraiment LA chanson qui démontre à quel point le groupe est meilleur sur scène qu'en studio. En plus d'être d'une efficacité redoutable, on entend parfaitement le public participer de plus en plus, et cela ira crescendo avec "Du riechst so gut" et bien-sûr avec "Du Hast" où le public s'enflamme !

Dans la foulée, "Buck Dich" est dotée d'une toute nouvelle introduction ; un sacré moment en live (ceux qui l'ont vu me comprendront parfaitement...). 3 morceaux très puissants d'affilée, il est temps de se calmer !
"Engel" se dévoile avec la chanteuse Bobo en guest-star (qui remplace la chanteuse de "Sehnsucht", pas de grand changement si ce n'est un chant meilleur) et sonne également le rappel. Pour marquer leur retour, c'est la chanson "Rammstein" qui s'y colle, légérement plus puissant qu'à l'origine, elle permet de faire une transition avec la seconde surprise de l'album : "Tier". Sa première version, il faut l'avouer, était plutôt ratée, tandis que là c'est pratiquement un nouveau titre que Rammstein nous propose : largement plus efficace via une nouvelle intro (plus technoïde), plus bourrine, plus lourde tout en gardant une certaine fluidité et offrant une bestialité fortement approprié au thème abordé.
Puis "Laichzeit" gagne un chant bien meilleur et sa fin modifiée permet de faire le lien avec "Woll ihr das bett in flammen sehen ?", qui elle aussi bénéficie d'une amélioration sur le plan du chant. Le live se conclut sur "Seeman", identique excepté la disparition du clavier (normal puisque Flake se trouve parmi le public sur un bateau pneumatique...).

Au final, Rammstein offre une excellente prestation : en plus d'avoir renforcer la plupart de leur titre, ils nous ont offert 2 titres (1 rééllement nouveau tandis que "Tier" est plutôt une redécouverte). C'est sur cet album que l'on se rend compte du potentiel de leurs chansons et de la brutalité que peut déverser le groupe, tout en sachant soigner ses ambiances ("Spiel Mit Mir", "Klavier"). Un album incontournable si on aime ce genre de musique.
PS : la critique est basé sur la version double cd.

A lire aussi en ELECTRO par ARKAN :


RAMMSTEIN
Ich Will (2001)
Electro indus metal




RAMMSTEIN
Live Aus Berlin (1999)
Electro indus metal


Marquez et partagez




 
   ARKAN

 
   ROOTSPACOROOTS

 
   (2 chroniques)



- Till Lindemann (chant)
- Paul Landers (guitare)
- Richard Kruspe-bernstein (guitare)
- Christian Lorenz (clavier)
- Oliver Riedel (basse)
- Christoph Schneider (batterie)


1. Spiel Mit Mir
2. Bestrafe Mich
3. Weisses Fleisch
4. Sehnsucht
5. Asche Zu Asche
6. Wilder Wein
7. Heirate Mich
8. Du Riechst So Gut
9. Du Hast
10. Bück Dich
11. Engel
12. Rammstein
13. Laichzeit
14. Wollt Ihr Das Bett In Flammen Sehen ?
15. Seemann



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod