Recherche avancée       Liste groupes



      
LIVE  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

1995 Herzeleid
1997 Sehnsucht
2001 Mutter
2004 Reise Reise
2005 Rosenrot
2009 Liebe Ist Fur Alle Da
2019 Rammstein
2022 Zeit
 

- Style : Oomph!, Die Kreatur, Megaherz, Stahlmann, Heldmaschine, Secret Discovery, Ham, ShaÂrghot
- Style + Membre : Emigrate, Lindemann

RAMMSTEIN - In Amerika (2015)
Par JEFF KANJI le 17 Janvier 2022          Consultée 659 fois

Après la sortie de "Liebe Ist Für Alle Da", RAMMSTEIN est devenu énorme. "Reise Reise" était passé par là mais c'était surtout un succès européen, immortalisé sur "Völkerball" tourné dans nos superbes arènes de Nîmes. Que RAMMSTEIN parvienne à boucler le légendaire Madison Square Garden en 2010, c'est le signe supplémentaire d'un succès populaire désormais mondial, et tout ça en imposant ses marques de fabrique, en délivrant au public ses vers en allemand, repris à gorge déployée, une sacrée victoire pour ce sextette hors-normes.

Car après le raz-de-marée "Sehnsucht", défendre "Mutter" sur les routes a usé le groupe qui de plus a vu son marathon promotionnel interrompu par les attentats du 11 septembre 2001, Flake prenant l'avion du retour sans prévenir le reste du groupe et inciter Richard à s'installer à New York quelques temps afin de se distancer de ses cinq camarades. Ce traumatisme, assez profond, va détourner RAMMSTEIN des USA pendant dix ans, d'où l'importance historique de ce DVD et de ce concert complet au Madison Square Garden.

Sorti pas loin de cinq ans après sa prestation, "Rammstein In Amerika" est plus qu'un Live puisqu'il revient en profondeur sur son deuxième DVD sur l'histoire du groupe, et de sa conquête du pays de l'oncle Sam, avec moult témoignages parmi lesquels Chad Smith, Scott Ian ou encore Iggy Pop. Et je vais même aller plus loin en vous disant que ce documentaire est sans doute la partie la plus importance de "In Amerika" puisqu'elle revient sur l'histoire de ses membres, de leurs premiers groupes en République Démocratique d'Allemagne, de leur découverte personnelle en mode road-trip des États-Unis que la chute du Mur permettait et la fascination pour ce pays qui représentait le diable pour les autorités, jusqu'à la consécration new-yorkaise.

Ce rapport de fascination des membres de RAMMSTEIN aura une importance colossale dans l'élaboration de différents aspects du succès du groupe, qui aura, comme tous, appris les leçons à la dure mais sans jamais perdre de vue ses objectifs. Si bien que le concert prend vraiment une tout autre saveur une fois le documentaire visionné.

Il a de prime abord pour qualité première de constituer un complément parfait aux deux premiers Lives du groupe, s'arque-boutant sur son dernier-né qu'il joue quasi en intégralité, n'en écartant que les trois derniers titres (de toute manière en-dessous du reste), un peu comme il l'avait fait avec "Reise, Reise" sur "Völkerball", et d'être le premier Live du groupe à montrer le groupe en conditions intérieures… Ce qui ne le dissuade aucunement de recourir à son arsenal pyrotechnique ! Les membres ne lésinent pas sur les effets visuels, et ce dès l'introduction avec Till dont la lumière émane de la bouche, avec toujours ce résultat à la fois brûlant et grandiose et incroyablement concret. L'une des nombreuses personnalités à en témoigner est Kiefer Sutherland, surpris de constater que RAMMSTEIN n'a, contrairement à la plupart de ses contemporains, jamais recours aux écrans vidéo, ni pour rappeler ce qui se passe sur scène, ni pour enrichir sa scénographie. Le sens de cette bite géante qui éjacule pendant plusieurs minutes sur "Pussy" n'est plus le même quand on sait ce que leurs choix scéniques ont pu causer comme problèmes au Pays de L'Oncle Sam, Flake et Till devant encore aujourd'hui se soumettre à une heure d'interrogatoire chaque fois que l'un d'eux met le pied sur le territoire américain.

Comme souvent avec RAMMSTEIN, la scène démontre sa suprématie sur les concerts Rock/Metal, et les documentaires, très complets, ne font que susciter curiosité et respect pour la manière dont ces six mecs interagissent entre eux, avec le monde qui les entoure, et le paradoxe apparent entre la rigueur et le sérieux qu'ils mettent à l'ouvrage, et la simplicité et le second degré et la liberté artistique qu'ils s'accordent, le tout sans cacher les difficultés, ni éviter les questions qui fâchent, et en conservant une sacrée humilité.

"In Amerika" est impossible à noter, mais le concert n'est pas l'un des moins spectaculaires proposés par le groupe. Propose-t-il du neuf ? Pas vraiment non plus, mais le documentaire vaut à lui seul l'achat de ce DVD, ou du moins le visionnage sur Amazon Prime si vous êtes abonnés.

A lire aussi en METAL INDUS par JEFF KANJI :


RAMMSTEIN
Live Aus Berlin (1999)
La RDA se révèle

(+ 1 kro-express)



RAMMSTEIN
Paris (2017)
Bien mieux que le pestacle de fin d'année

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Till Lindemann (chant)
- Richard Z. Kruspe (guitare, chant)
- Paul Landers (guitare, chant)
- Oliver Riedel (basse)
- Christian Lorenz (claviers)
- Christoph Schneider (batterie)


- Dvd 1
1. Rammlied
2. B*******
3. Waidmanns Heil
4. Keine Lust
5. Weißes Fleisch
6. Feuer Frei!
7. Wiener Blut
8. Frühling In Paris
9. Ich Tu Dir Weh
10. Du Riechst So Gut
11. Benzin
12. Links 2-3-4
13. Du Hast
14. Pussy
15. Sonne
16. Haifisch
17. Ich Will
18. Engel

- Dvd 2
1. Rammstein In Amerika
2. Making-of The Album Liebe Ist Für Alle Da



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod