Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (1 / 4)
Metalhit
Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1993 Serenades
1995 The Silent Enigma
1996 Eternity
  A Vision Of A Dying Embr...
1998 Alternative 4
1999 Judgement
2001 A Fine Day To Exit
2003 A Natural Disaster
2010 We're Here Because We...
2012 Weather Systems
2014 Distant Satellites
2017 The Optimist
 

- Style : My Dying Bride, Madrigal, Paradise Lost, Opeth, Silentium, Khemmis
- Membre : Antimatter, Cradle Of Filth, Hellfest Open Air Edition
- Style + Membre : Daniel Cavanagh
 

 Site Officiel Français (1306)

ANATHEMA - Serenades (1993)
Par BILL le 1er Décembre 2002          Consultée 5238 fois

Cette kro-express était à l'origine la chronique principale avant d'être réécrite par POSSOPO

On tient là un des plus grands albums de doom-metal de tous les temps, l'ultime voyage doom dans la dépression, la beauté et le mystère. Lorsque le CD démarre avec l'irrésistible "Loverlorn Rhapsody", c'est le rappel brutal que tout n'est pas bien dans le meilleur des mondes, non par le texte de la chanson mais par la musique, trop doom que pour penser autrement. Les vocaux lugubres et hurlés de Darren White accompagnent le son épais d'une guitare heavy accordée très bas. Le second morceau "Sweet tears" possède le beat le plus rapide de l'album, quoique toujours étonnamment doomy.
La chanson suivante "J'ai fait une promesse" est un morceau acoustique chanté par une femme Ruth. J'aimerais en savoir plus sur elle tellement sa voix est étonnante, un moment de pure sérénité. "They (will always) die" est très agressif, ses paroles sont très tristes et ses riffs se déploient sur plusieurs niveaux. A la fin de cette chanson, des claviers installent une ambiance symphonique très sereine apportant beaucoup à la mélodie.

"Sleepless", seul hit radio potentiel, a un air très prenant qui vous laisse bouche bée. C'est le seul refrain où Darren grogne "Please ease my burden, please ease my pain", et où les guitares se croisent étrangement, un vrai classique. Vient ensuite ma chanson favorite d'ANATHEMA, "Sleep in sanity". J'imagine qu'après "Sleepless" ils ont eu besoin de quelque chose d'un peu plus dépressif. "It is not I who sleeps - it is you who sleeps - insane you sleep - I sleep in sanity" sont les seules paroles de cette chanson de 7 minutes. Les riffs somptueux me bercent comme si j'étais assoupi au bord d'une rivière. Les mots ne peuvent décrire cette chanson, elle vous touche de si puissante façon.

"Scars of the old stream" est plus ambient, s'y ajoutent des claviers atmosphériques et un riff de guitare très mystérieux. Elle ne dure que 2 minutes mais atteint son but. "Under a Veil of Black lace" est sur la mort de la femme qu'on aime. Très triste, Darren chante clairement sur presque tout le morceau, tout en restant mélancolique. "Where Shadows Dance" est un court instrumental. "Dreaming: The Romance" dépasse les 23 minutes de pure ambiance aux claviers. Notez qu'elle n'est présente que sur la première édition, remplacée ensuite par l'EP "Crestfallen".

Morceaux choisis: "Sleepless", "Sleep In Sanity" et "Sweet Tears".

A lire aussi en DOOM METAL :


SKEPTICISM
Farmakon (2003)
Doom metal

(+ 1 kro-express)



SKEPTICISM
Stormcrowfleet (1995)
Naissance de l'ambiant/doom et d'un grand groupe

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   BILL
   KARL VON KARL

 
   (3 chroniques)



- Darren White (chant)
- Vincent Cavanagh (guitare)
- Daniel "danny" Cavanagh (guitare)
- Duncan Patterson (basse, claviers)
- John Douglas (batterie)


1. Lovelorn Rhapsody
2. Sweet Tears
3. J'ai Fait Une Promesse
4. They [will Always] Die
5. Sleepless
6. Sleep In Sanity
7. Scars Of The Old Stream
8. Under A Veil [of Black Lace]
9. Where Shadows Dance
10. Dreaming: The Romance



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod