Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (14)
Questions / Réponses (2 / 5)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Astral Doors
- Membre : Deep Purple, Tank, Ez Livin', Aerosmith, Black Sabbath, Tony Martin , Zed Yago, Riot, Quiet Riot, Gillan/glover, Warlock, Impellitteri, Empire, Trans-siberian Orchestra, Cornerstone, Dio, Blackmore's Night, Ozzy Osbourne , Heaven & Hell, Plasmatics, Dokken, Ted Nugent , Alice Cooper, Blue Öyster Cult, Wami, Doro, Cain's Offering
- Style + Membre : Brazen Abbot, A. Kajiyama & J. L. Turner, Axel Rudi Pell , Alcatrazz, Joe Lynn Turner , Pink Cream 69, Yngwie Malmsteen , Doogie White & La Paz, Hear 'n Aid, Ian Gillan Band, Gary Moore , Uriah Heep, Msg

RAINBOW - Down To Earth (1979)
Par DARK BEAGLE le 16 Décembre 2017          Consultée 407 fois

Rien ne va plus au royaume de l’Arc-en-Ciel, le torchon brûle entre Ronnie James Dio et Ritchie Blackmore. En même temps, on imagine mal l’homme en noir s’extasier devant des histoires de dragons, de licornes et rois qui se font assassiner. On le sent quand même un peu plus terre-à-terre et en plus, le lutin commence un peu trop à la ramener. Le départ de Dio aurait dû calmer le jeu, en toute logique. Ce ne sera pas franchement le cas. Pour l’album "Down To Earth", le groupe change de façon drastique. Du RAINBOW de "Rising" et de "Long Live Rock’N’Roll", il ne reste plus que Cozy Powell derrière les fûts et Blackmore donc.

Là, le recrutement va être intelligent. Déjà, on note l’arrivée de Roger Glover, l’ancien comparse de DEEP PURPLE à la basse et la production, ce dernier s’étant fait les dents avec plusieurs groupes ces dernières années, dont NAZARETH, le Ian GILLAN BAND, Rory GALLAGHER ou encore JUDAS PRIEST, bien sûr. Aux claviers, nous retrouvons Don Airey (COLOSSEUM II, futur DEEP PURPLE), qui va trouver avec RAINBOW un chouette terrain de jeu pour son style. Au chant, nous retrouvons Graham Bonnet (The MARBLES, futur ALCATRAZZ).

Ce dernier aura la lourde charge de succéder à Ronnie James Dio, qui aura été révélé à la face du monde par Blackmore, qui a souvent le nez creux concernant le potentiel des musiciens (pas toujours, on a entendu le résultat sur "Long Live Rock’N’Roll"). Bonnet va pourtant parfaitement s’adapter au style RAINBOW et n’aura pas à rougir de la comparaison. Il relève le défi avec une belle force de caractère, un caractère qui ne s’entendra malheureusement pas avec celui de Blackmore (et là, oui, on peut se dire : quel gâchis).

Blackmore n’aura pas mis longtemps à se débarrasser de l’imagerie Heroic Fantasy des opus précédents. On change de registre visuel, la musique évolue également. On peut reprocher à RAINBOW d’être moins classieux, mais ce n’est pas vraiment exact. On reconnaît rapidement le toucher de Blackmore, les dérives orientalisantes dont il a le secret ("Danger Zone"). Il compose quasiment tout avec Roger Glover et tout de suite, à l’oreille, on se rend compte que c’est quand même bien solide tout ça.

Difficile de ne pas être désarçonné par "All Night Long", aux couplets étranges, très faciles, presque trop, mais qui s’ouvrent sur un refrain qui mettra tout le monde d’accord. De la puissance, une facilité d’exécution impressionnante et on obtient l’ouverture parfaite. "Eyes Of The World" se paye le luxe de grandement rivaliser avec "Stargazer", voire de le dépasser même. Il y a également cette tuerie qu’est "Lost In Hollywood" qui est un final génial, Heavy et véloce à souhait. Et comment passer à côté de la reprise du "Since You Been Gone" de Russ BALLARD, complètement transfigurée ici et qui restera le plus grand succès de la bande à Blackmore ? Cette version se paye même le luxe de balayer l’originale sans la moindre vergogne.

En 1979, RAINBOW avait tout pour frapper un grand coup. Il ne s’en privera d’ailleurs pas. Malheureusement, les tensions entre Blackmore et Bonnet auront raison de ce line-up et jamais plus l’Arc-en-Ciel ne connaîtra pareil succès, ni même pareille réussite artistique. Quasiment aussi bon et aussi indispensable que "Rising", "Down To Earth" est l’autre album de RAINBOW à posséder absolument.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


HEART
Fanatic (2012)
Nos marraines à tous




RUSH
Counterparts (1993)
Dis-moi comment tu m'aimes


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   DARK BEAGLE
   DARK SCHNEIDER
   FRED THE BLADE

 
   (4 chroniques)



- Graham Bonnet (chant)
- Ritchie Blackmore (guitare)
- Roger Glover (basse)
- Cozy Powell (batterie)
- Don Airey (claviers)


1. All Night Long
2. Eyes Of The World
3. No Time To Lose
4. Makin' Love
5. Since You Been Gone
6. Love's No Friend
7. Danger Zone
8. Lost In Hollywood



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod