Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY NEOCLASSIQUE  |  STUDIO

Commentaires (10)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Time Requiem, Majestic, Virtuocity, Manigance, Narnia, Roland Grapow , Impelliteri, The Reign Of Terror , Kenziner, Concerto Moon, Double Dealer
- Membre : Wami, Judas Priest, Loudness, Dio, Alcatrazz, Doogie White & La Paz, Dokken, Msg, Swedish Erotica, Fatal Force, Deep Purple, Black Country Communion
- Style + Membre : Rainbow, Ring Of Fire, Axel Rudi Pell , Royal Hunt, Stratovarius
 

 Baroque And Loud (1773)
 Myspace (377)
 Site Officiel (460)

Yngwie MALMSTEEN - Fire And Ice (1992)
Par STEF le 1er Décembre 2002          Consultée 9468 fois

Le sixième album studio de Malmsteen voit le jour début 92, avec une reconduction du chanteur suédois Goran Edman déjà présent sur ECLIPSE. Seul changement notable, Malsteen quitte sa maison de disque Polygram pour un deal avec Elektra (éphémère car Yngwie sera viré après cet album, qui sera un échec commercial malgré son énorme succès au Japon, où il reste l'album de Malmsteen le plus vendu).

Cette période est une période assez noire pour le guitariste virtuose qui accumule les petites et gros déboires : Démélés avec la justice (pour une fausse prise d'otages), divorce, destruction de sa maison par un ouragan et mort de son manager.

Bien avant les autres, Malmsteen a réalisé l'association metal et orchestre symphonique avec cet album qui se démarque du hard FM pur, ligne directrice des deux précédents albums ODYSSEY ou ECLIPSE. Et l'on peut dire que le résultat est des plus réussis.

Fire and Ice débute sous les meilleures auspices avec une palette assez variée de morceaux. Jugez plutôt:

un excellent instrumental néo-classique ("perpetual"), un hard-rock avec un riff où l'influence d'Hendrix est évidente ("dragonfly"), un hard FM avec claviers en premier plan ("teaser"), une superbe ballade symphonique ("how many miles to babylon"), un mid-tempo entrainant, lui aussi accompagné d'un orchestre symphonique ("cry no more") et un speed-metal pied au plancher avec break classique au violon du plus bel effet ("no mercy").

Voilà pour les six premiers titres, rien à jeter, il y a facilement de quoi trouver son bonheur là-dedans. Le seul reproche que je pourrait donc faire à cet album est dans son nombre de titre, qui me parait un peu trop élévé (14 titres) pour capter l'attention du début à la fin (surtout les derniers titres plus dispensables). Par contre, une mention spéciale à l'autre très belle ballade "I'm my own enemy".

Un excellent Malmsteen, un mélange varié de classique et de hard !
Enfin pour la petite histoire, pas un chanteur ne réussira à rester plus de 2 albums consécutifs puisque Goran Edman s'en ira rejoindre Nikolo Kotzev, laissant sa place à Mike Vescera (lui aussi pour deux albums !!)

A lire aussi en HEAVY METAL par STEF :


EUROPE
Europe (1983)
Heavy neoclassique




RIOT
Inishmore (1998)
Heavy neoclassique


Marquez et partagez




 
   STEF

 
  N/A



- Goran Edman (chant)
- Yngwie Malmsteen (guitare)
- Svante Henrysson (basse)
- Bo Werner (batterie)
- Mats Olausson (claviers)


1. Perpetual
2. Dragonfly
3. Teaser
4. How Many Miles To Babylon
5. Cry No More
6. No Mercy
7. C'est La Vie
8. Leviathan
9. Fire And Ice
10. Forever Is A Long Time
11. I'm My Own Enemy
12. All I Want Is Everything
13. Golden Dawn
14. Final Curtain
15. Broken Glass (bonus Track)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod