Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Tora Tora, Thunder
- Style + Membre : Bar 7
 

 Inoxydable (868)
 Myspace (571)

TESLA - Gold (2008)
Par THE MARGINAL le 28 Novembre 2008          Consultée 2973 fois

C'est vraiment peu dire que l'actualité de TESLA a été chargée en 2008 ! Outre de nombreux concerts, la sortie d'un DVD live et d'un nouvel album studio ("Forever more"), voilà que son ancienne maison de disque Geffen Records publie un best-of du groupe. Bon, il ne s'agit pas du premier dans la discographie de TESLA, deux autres étant déjà disponibles sur le marché. Qui plus est, on peut toujours se demander quel est son intérêt, ainsi que son contenu.

Et bien, cette 3ème compilation, sobrement intitulée "Gold", se démarque des autres car elle est double. Elle renferme 32 titres savamment répartis sur 2 CDs. Et pour le coup, Geffen ne s'est pas foutu de la gueule du monde car déjà, le livret est bien fourni, avec quelques photos du groupe, son histoire de ses débuts à aujourd'hui, sans oublier de détailler d'où viennent les titres présents sur cette compilation.

Cette compilation, je dois l'admettre, présente quelques avantages: déjà, elle couvre toute l'Histoire de TESLA, qu'il s'agisse de l'ère Geffen (1986-1994) ou des années 2000. En effet, on retrouve 3 titres issus de l'album "Into the now", sorti en 2004 chez Sanctuary, et même un titre tiré du double album de reprises "Real to reel" ("Thank you", une cover de LED ZEPPELIN), qui marque l'arrivée du guitariste Dave Rude en tant que remplaçant de Tommy Skeoch. Ensuite, cette compilation renferme quelques inédits et autres faces B qui lui légitiment un certain intérêt. Sur le premier CD, on retrouve un vieux standard du blues jamais publié sur disque, "Love in vain" de Robert Johnson, qui est remarquablement interprété par Jeff Keith et ses musiciens au niveau feeling, mais également des faces B de singles comme le mid-tempo blues-rock "I ain't superstitious" (de The Jeff Beck Group), "Rock the nation" de Montrose, ou encore "Children's heritage" (de Bloodrock, un vieux groupe de hard rock de la première moitié des 70's), "Cotton fields" (qui ne fait pas partie des titres les pluss connus de Creedence Clearwater Revival), ce qui démontre bien que les membres du combo de Sacrameto a de très bons goûts. Sur le second CD, on retrouve "The ocean", une bonne cover de LED ZEPPELIN (fidèle à l'original) qui figurait en bonus sur l'édition japonaise de "Bust a nut".

Mais c'est surtout "Last action hero", seule composition originale inédite de TESLA, qui figurait sur la B.O du film "Last action hero"(avec Arnold Schwarzenegger), qui arrache tout sur son passage et justifierait presque à elle seule l'achat de cette compilation: après une intro à l'ambiance lugubre avec quelques effets spéciaux, le morceau démarre comme un mid-tempo heavy et le refrain, plus survolté avec ses chœurs conquérants (et assez proche de celui de "Action talks"), s'avère imparable. C'est tout simple: "Last action hero" figure, de mon point de vue, parmi les plus grands hymnes heavy-rock des 90's et on peut regretter que TESLA ne joue pas ce titre en live.

Par ailleurs, l'inédit qui figurait déjà sur la compilation "Time's makin' changes", "Steppin' over", est également présent. La particularité de cette chanson, c'est que TESLA l'a composée en ayant officié en tant que quartette à l'époque (en 1995), Tommy Skeoch ayant quitté le groupe pour problèmes d'addiction.

Et les titres majeurs du répertoire de TESLA dans tout ça ? Et bien, ils y sont tous, ou presque. De "Modern day cowboy" à "Love song", en passant par "What you give", "Gettin' better", "Hang tough", "Edison's medicine", "Mama's fool", "Song and emotion", "Cumin' atcha live", "Call it what you want", sans oublier les titres de "Into the now" comme la plage titulaire, "Heaven nine eleven", voire la ballade "Caught in a dream", il y a vraiment de quoi se faire une idée assez précise de ce qu'est TESLA, un groupe qui sait proposer des titres variés. Tous les morceaux figurant sur la compilation "Time's makin' changes" sont présents sur "Gold", à l'exception de "Changes". En outre, on retrouve des compos en plus, notamment "Try so hard", "Rock me to the top" dont la présence ici est une bonne surprise pour moi qui considère ce titre comme l'un des plus sous-estimés du répertoire de TESLA. Et comme les 2 volumes de "Real to reel", double album de reprise, n'est pas oublié, on pourra apprécier l'interprétation de "Thank you", encore une cover de LED ZEPPELIN, qui marque par ailleurs les débuts du guitariste Dave Rude, le suppléant de Tommy Skeoch.

Cependant, on pourra toujours chipoter un petit peu: par exemple, on peut regretter l'absence de titres comme "Be a man", le déchaîné "Yesterdaze gone", "Change in the weather", le gigantesque "Freedom slaves", "Time" ou encore des titres de "Bust a nut" comme "Shine away", "Solution"... On peut aussi se demander si certaines compos de TESLA jamais publiées sur disque traînent quelque part dans les fonds de tiroirs (j'avoue que je serais curieux de les entendre si elles existent). Hormis "Last action hero", il n'y a pas d'autres titres inédits composés par TESLA sur cette compilation et, du coup, ceux-ci continuent d'entretenir un certain suspense auprès des fans désireux d'en savoir plus à ce sujet...

Malgré tout, cette compilation résume plutôt bien la carrière de TESLA de 1986 à 2007 et s'avère être un bon moyen pour les novices de découvrir un des plus beaux fleurons du hard rock américain, toutes époques confondues. Même les fans ayant tous les albums pourront trouver leur compte avec les quelques inédits, malgré le fait qu'il y ait pas mal de reprises. Du coup, la sortie de ce "Gold" rend l'intérêt de "Time's makin' changes" complètement nul. Voilà en tout cas une compilation qui rend un peu mieux justice au travail du groupe.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


ENUFF Z' NUFF
Strength (1991)
2nd album de enuff z" nuff: toujours aussi sympa




SISTER WHISKEY
Liquor & Poker (1993)
Du hard-bluesy à la fois classieux et inspiré


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Jeff Keith (chant)
- Frank Hannon (guitare)
- Tommy Skeoch (guitare)
- Dave Rude (guitare)
- Brian Wheat (basse)
- Troy Luccketta (batterie)


1. Disc 1
2. Cumin' Atcha Live
3. Ez Come Ez Go
4. Modern Day Cowboy
5. Gettin' Better
6. Rock Me To The Top
7. Little Suzi
8. Hang Tough
9. Heaven's Trail (no Way Out)
10. Lazy Days, Crazy Nights
11. The Way It Is
12. Love Song
13. Love In Vain
14. I Ain't Superstitious
15. Rock The Nation
16. Signs
17. Paradise
18. Children's Heritage
19. Cotton Fields
20. Disc 2
21. Edison's Medicine
22. Call It What You Want
23. Song And Emotion
24. What You Give
25. Mama's Fool
26. Try So Hard
27. Alot To Lose
28. The Ocean
29. Last Action Hero
30. Steppin' Over
31. Into The Now
32. Heaven Nine Eleven
33. Caught In A Dream
34. Thank You



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod