Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Tora Tora, Thunder
- Style + Membre : Bar 7
 

 Inoxydable (868)
 Myspace (571)

TESLA - Comin' Atcha Live! 2008 (2008)
Par FREDOUILLE le 1er Décembre 2008          Consultée 3501 fois

TESLA, fort de ses 12 albums (tous types confondus), de ses 2500 shows et de ses 16 millions de disques vendus à travers le monde, refait parler de lui depuis quelques temps déjà. Il aura fallu quand même quatre ans au groupe américain pour pondre un successeur à Into the now sorti en 2004, soit l’excellent Forever more, tout juste atterri dans les bacs début novembre. Pour nous faire patienter entre les deux opus, TESLA a travaillé d'arrache-pied pour nous concocter en 2007, deux très bons disques composés essentiellement de reprises : Real to Reel I & II dont vous trouverez bien entendu les chroniques sur NiME.

Pour promouvoir ces deux disques, le groupe n’a pas cessé de tourner pendant douze mois. La formation américaine en a logiquement profité pour enregistrer un concert d’un peu plus de deux heures (!) capturé le 22 février 2008, au Myth Nightclub de Maplewood dans le Minnesota. Un concert joué à guichets fermés (près de 4400 spectateurs ce soir là).
Ce concert filmé en HD, fait aujourd’hui l’objet d’un DVD intitulé « Comin’atcha live ! 2008 » qui comprend donc le show intégral mais aussi un bonus de plus d’une heure ("Behind the scenes") lequel, comme son nom l'indique, nous fait partager les coulisses du groupe (un reportage intéressant qui ravira à coup sur les plus musiciens d'entre vous).
Ce DVD n’est, en tout cas, ni plus ni moins que le premier long concert filmé du groupe depuis dix-sept ans, c'est-à-dire depuis le fameux Five Man Acoustical Jam de 1991.

Mais attardons nous d'abord sur ce fameux concert. Permettez-moi de vous dire que j’en suis encore tout retourné. Soufflé et ému devant autant de classe, de prestance, de professionnalisme...c’est assez rare pour être souligné. On savait la formation américaine particulièrement talentueuse dans l’écriture des morceaux. Autant d’éloquence, de beauté pourrait encore étonner aujourd’hui, mais pas de la part de TESLA. Et lorsqu’il s’agit de retranscrire ses morceaux sur scène, ce n’est assurément que du bonheur. La preuve!

TESLA m’a tout simplement laissé sur le cul pendant deux heures. Un show absolument fantastique ne comprenant pas moins de 19 titres, lesquels offrent un magnifique panorama de la discographie du quintette de Sacramento. Les fans vont adorer à coup sur.
Aucun album n’est oublié, et les trois premiers sont bien représentés : 3 titres de Mechanical resonance (« Comin’atcha live », « Modern day cowboy », « Little Suzy »), 4 de Great radio controversy (« Heaven’s trail », « Hang tough » et sa superbe intro à la basse, « Paradise », « Love song »), et 4 également de l’album le plus heavy du groupe Psychotic supper (« What you give », « Song and emotion », « Freedom slaves », « Edison’s medicine »).
Into the now n’est donc pas oublié non plus puisqu’il bénéficie aussi de 4 compositions (« What a shame », « Miles away » sacrément efficace en live, « Heaven 911 » particulièrement moderne avec ses samples, et « Into the now ») qui passent aisément l’épreuve de la scène.
Seul Bust a nut est sous représenté avec l'unique « Mama’s fool » au programme. La set list est complétée par « Signs » la fameuse reprise du combo canadien Five Man Electric Band (jouée aussi sur le Five Man Acoustical Jam de 1991), par le monstrueux « Rock Bottom » de UFO repris ici de main de maître par TESLA (prestation prodigieuse !) et enfin par « Dear Private Ledbetter », composition issue du dernier album "Forever more".
Vous l’avez compris, la set list est d’enfer même si un titre comme « Don’t de-rock me » par exemple aurait été un plus. Mais c’est vraiment chipoter. Les principaux classiques du groupe sont bel et bien présents : la superbe ballade « What you give », « Signs », « Modern day cowboy », ou encore l'enjoué « Little suzy ».
Vous allez aussi évidemment vous régaler à l’écoute d’un « Comin’atcha live » de feu qui débute le concert tambour battant. TESLA est particulièrement en verve (quelle énergie!) avec un Frank Hannon des grands soirs et un Dave Rude (le remplaçant de l’excellent Tommy Skeoch évincé du groupe pour absorption de produits illicites) qui a vraiment fière allure. « Paradise » nous en met également plein la vue avec son break magistral (interlude au piano et accélération rythmique du plus bel effet) et avec ses soli de folie, Jeff Keith y est de plus vraiment émouvant. Que dire également de la superbe ballade « Love song » qui s’ouvre sur un « duel freestyle » acoustique hispanisant de toute beauté entre les 2 gratteux, du grand art assurément! « Freedom Slaves » nous épate par son superbe final (limite improvisation) et l'O.V.N.I. « Rock Bottom » (sur lequel Brian Wheat joue allongé!) finit de nous convaincre (si ce n’était déjà fait !) que TESLA n’est pas une formation de seconde zone mais un grand, un très grand groupe du hard rock. Là où d'autres se seraient cassé les dents, TESLA s’en tire haut la main. Et quelles parties de gratte encore une fois mes aïeux! Du pur bonheur. TESLA brille de mille feux sur ce titre et encore une fois, la paire Hannon / Rude s’en donne à cœur joie et transcende l'ensemble. Un véritable régal que cette reprise.
Enfin, le groupe propose un rappel de 2 titres, en l’occurrence « Little suzy » puis « Edison’s medicine » qui viennent clôturer avec brio ce superbe concert.

Un concert, où le groupe s’affiche complètement décontracté à l’image de Jeff Keith, Frank Hannon (qui fait parfois le pitre avec ses chapeaux) ou encore de Brian Wheat (qui a légèrement grossi dites donc !). La bonne entente semble être de mise en tous les cas. TESLA est composé de formidables musiciens, professionnels et carrés. On sent la machine particulièrement expérimentée et huilée. Entre un Frank Hannon particulièrement impressionnant, associé à un Dave Rude non moins excellent, un Jeff Keith toujours aussi talentueux (quel timbre de voix, tout de même !), un Brian Wheat discret mais qui fait sérieusement sa part de boulot, et même un Troy Luccketta qui assure, et de quelle manière sans en faire des tonnes, on tient tout simplement là un line-up de folie. Et ce line-up de folie nous délivre une prestation étincelante, époustouflante lors de ce concert.
Le groupe ne dispose certes pas d’un décor (juste d’une affiche "TESLA" et de quelques jeux de lumière particulièrement sobres) à la IRON MAIDEN, ni d’effets pyrotechniques à la KISS, mais d’une musique flamboyante, bourrée de feeling et riche en émotions. Un véritable feu d’artifice. Ceci compense largement cela.
Pour tout vous dire, à plusieurs moments j’ai frissonné tant la musique du groupe prend aux tripes. Un signe qui
ne trompe pas. TESLA est un groupe fabuleux. Qu’on se le dise.

A noter que le concert est entrecoupé de 3-4 séquences avec des membres du groupe (ce qui ne gâche en rien le concert, je vous assure) : Brian Wheat explique par exemple que UFO est un de ses groupes favoris (vinyle de « Strangers in the night » entre les mains) et que « Rock Bottom » est un des titres qu’il préfère (d’où la reprise), Frank Hannon rappelle la 1ère partie faite pour DEF LEPPARD et donc l'hommage rendu au guitariste Steve Clarke (décédé en 1991 après absorption d'alcool et de médicaments) avec l’émouvant « Song & Emotion »… Des séquences qu'on pourra qualifier de très sympathiques au final.

En ce qui concerne la qualité du DVD, le concert est très bien filmé dans l’ensemble (image parfaite et en HD qui plus est), les prises de vue sont bonnes (la caméra est toujours là où il faut) et il ne me semble pas qu’un membre du groupe soit plus mis en avant qu’un autre. Quant au son, il est parfait et rend hommage aux instruments, notamment les grattes qui transcendent quand même l'ensemble des compositions (Franck Hannon et Dave Rude se complètent à la perfection).
Au final? Un concert I-RRE-SIS-TI-BLE. Tous les fans du groupe et de hard rock en général vont se régaler. Cela faisait très longtemps que je n'avais pas vu un si bon concert.

Temps forts : "Comin' atcha live", "Paradise", "Love song", "Rock bottom"... et pleins d'autres...


Bonus : "Behind the scenes"

En complément de ce show excellent, le DVD nous propose un "Behind the scenes" qui se divise en 5 parties :

- Heaven's trail
- Sleepless in Seattle
- Guitar & Gear
- Hangin' with the fan
- Outtakes

Plus d'une heure (1 heure 08 minutes précisément) de visite dans les coulisses du groupe. On y apprend par exemple que Franck Hannon est un sacré bon tireur à l'arc et que Jeff Keith est armé jusqu'aux dents (Heaven's trail - environ 5 minutes).

Sleepless in Seattle (environ 8 minutes) laisse voir le groupe en visite dans les rues de la ville, dans des magasins de guitares, et en haut de la tour de SEATTLE. Enfin, quelques images du Merchandising du groupe nous sont aussi montrées.

"Guitar & Gear" (près de 26 minutes) est la partie la plus intéressante du bonus. Du moins si vous êtes un musicien confirmé, ou non d'ailleurs. En effet, chacun présente avec minutie son matériel (accompagné d'anecdotes - celle de Dave Rude est bien sympathique), celui qu'il préfère et explique en détail pourquoi il utilise tel et tel instrument et sur quelles chansons par exemple. Les amplis Marshall et l'utilisation de leurs boutons sont à l'honneur et Frank Hannon détaille les pédales donnant effets à la guitare (démonstrations à l'appui). Enfin, Jeff Keith présente aussi sa panoplie de micros. Une séquence qui ravira à coup sur l'ensemble des musiciens que vous êtes.

"Hangin' with the fan" (environ 7 minutes) illustre la rencontre du groupe avec ses fans (discussions, autographes, photographies de groupe...).

Enfin, "Outtakes" (environ 22 minutes) offre le privilège dans un premier temps de voir Franck Hannon et Dave Rude s'adonner à un "Blues Jam" de plus de 4 minutes (franchement excellent d'ailleurs!). S'ensuivent alors des séquences de répétitions lors de la tournée (à San FRANSICO par exemple). Enfin, cette partie se termine par des pitreries (Brian Wheat se prend par exemple pour Bruce Lee) , quelques promenades (encore!) dans Seattle, quelques images du groupe avant ses concerts et aussi un petit sondage effectué auprès des spectateurs pour connaître leur chanson préférée (c'est "Modern day cowboy" qui en ressort gagnante).

Un bonus "Behind the scenes" très sympathique mais malheureusement non sous-titré.


"Comin' atcha live ! 2008" est, vous l'aurez compris un DVD à se procurer d'urgence. Rien que pour le concert qui est grandiose. De fait, la note maximale est méritée.

A lire aussi en HARD ROCK par FREDOUILLE :


HOTCAKES
Excess All Areas (2013)
Retour dans les eighties, Hard Rock et Glam Metal




UFO
Phenomenon (1974)
La naissance d'un sacré phénomène !!!

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Jeff Keith (vocals)
- Franck Hannon (guitars)
- Dave Rude (lead guitars)
- Troy Lucketta (drums)
- Brian Wheat (bass)


1. Comin' Atcha Live
2. What A Shame
3. Modern Day Cowboy
4. Miles Away
5. Heaven's Trail
6. Mama's Fool
7. Hang Tough
8. Dear Private Ledbetter
9. Paradise
10. Love Song
11. What You Give
12. Song And Emotion
13. Heaven 911
14. Freedom Slaves
15. Rock Bottom
16. Into The Now
17. Signs
18. Lil Suzie
19. Edison's Medicine



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod