Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Tora Tora, Thunder
- Style + Membre : Bar 7
 

 Inoxydable (787)
 Myspace (482)

TESLA - Mechanical Resonance (1986)
Par CANARD WC le 6 Avril 2008          Consultée 5894 fois

Entre les archéologues bidons qui déterrent tous les étrons possibles en les survendant comme des trésors antiques, les intégristes inventant des superlatifs pour le premier groupe de Black austro-hongrois à tendance Evil mon cul et les neuneus qui semblent découvrir tous les mois le Spimélo avec l’exaltation de jeunes chiots ; il n’est pas toujours aisé de distinguer le bon grain de l’ivraie.

Alors, à force d’écouter tout un tas de groupes médiocres et d’albums à chier, on finit par en oublier ce qu’est l’excellence, à quoi ressemble une « perle » méconnue, ce qui est réellement inspiré de ce qui ne l’est pas. Délaissons donc un instant l’actualité moribonde pour nous plonger dans un VRAI trésor antique, enfoui dans les années 80, ça nous changera de classer les derniers cacas tout chaud tout puant.

L’objet de mon attention bienveillante se porte donc vers un certain « Mechanical Resonance » de TESLA, qui naquit en l’an de grâce 1986. L’occasion pour les ignorants de découvrir le très haut niveau confidentiel. Du (très) bon Hard avec de vrais riffs, des mélodies, du Feeling à gogo et de l’inspiration à l’hectolitre. Le genre de skeud qui met tout le monde à peu près d’accord, histoire qu’on parle à peu près de la même chose. Pendant quelques minutes.

TESLA est clairement un groupe de D2 (1), ayant à peu près marqué l’Histoire du Rock avec autant de force qu’une légère brise printanière. Nous savons tous depuis longtemps que la confidentialité d’un groupe et son relatif succès ne sont en rien proportionnels à la qualité de l’œuvre. Mechanical en est la parfaite illustration.

Dès les premiers accords, ce talent vous saute aux oreilles. Evident, clair, puissant. Jamais le Hard Rock n’avait été synthétisé de façon aussi limpide en 12 gros titres impeccables. Outre le talent nécessaire, on sent que l’album a été travaillé à la microseconde près dans une optique de faire mouche et de trouver un écho chez tout amateur de Rock graisseux.

Ce travail d’orfèvre se ressent particulièrement au moment des solos, simplement « beaux ». L’articulation refrain/couplet tombe au poil comme une nappe qui recouvre délicatement vos oreilles. Que ce soit à travers un titre catchy, un hit potentiel, avec une pointe de Folk ou à l’exercice de la ballade qui tâche ; TESLA brille sans cesse de mille volts.

Reste le problème de l’étiquette et du couvercle. La musique de TESLA nous est instinctivement familière, on a déjà entendu « ça » quelque part sans pour autant mettre le doigt dessus. Ce Hard Rock US rappelle parfois AEROSMITH – voir AC/DC sans le particularisme de la voix. Le groupe serait-il arrivé dès son premier opus à se forger une identité ? On se surprend à ne pas trouver de pompage. TESLA fait sa propre sauce avec des ingrédients « classiques ». Rien d’autre.

L’album n’est pas parfait bien entendu. Pas la peine d’affuter vos lames. Certains titres sont moins efficaces, si l’album a plutôt bien vieilli ça sonne bien 80’ (avé les chœurs étouétou) et effectivement les 12 titres sont « consistants ». Mechanical aurait eu tout intérêt à être dégraisser légèrement pour gagner en percussion et en efficacité. Peut être et encore. Je fais comme vous, je cherche des crottes de mouche à la loupe.

Je défie toutefois l'auditeur de bonne foi de me contredire. J’en mettrais mes couilles sur la table. Oui je sais, c’est impressionnant. L’excellence de Mechanical résulte de la conjugaison de trois maîtres mots : Talent – Inspiration – Travail. Et quoiqu’on en dise, ce TESLA reste ce qu’il est ; soit un excellent album de Hard Rock à découvrir pour certains, à réécouter pour les autres.

Pour ma part, ce sera la double portion avec supplément.


Note : 4/5 (amplement mérité)


Morceau + du Canard : EZ Come EZ Go
Morceau – du Canard : Love Me



(1) Dans le sens de moindre importance hein.

A lire aussi en HARD ROCK par CANARD WC :


LED ZEPPELIN
Led Zeppelin Iv (1971)
Un album pour les gouverner tous




Gary MOORE
Victims Of The Future (1984)
Les meilleurs partent les premiers.

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
  N/A



- Jeff Keith (chant)
- Frank Hannon (guitare, clavier)
- Tommy Skeock (guitare)
- Brian Wheat (basse)
- Troy Luccketta (batterie)


1. Ez Come Ez Go
2. Comin' Atcha Live
3. Gettin' Better
4. 2 Late 4 Love
5. Rock Me To The Top
6. We're No Good Together
7. Modern Day Cowboy
8. Changes
9. Little Suzi
10. Love Me
11. Cover Queen
12. Before My Eyes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod