Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Primal Fear

THUNDERHEAD - Crime Pays (1991)
Par THE MARGINAL le 5 Décembre 2006          Consultée 1989 fois

Originaire d'Allemagne, Thunderhead ne fait pas partie des groupes de hard rock les plus connus de son pays. Pourtant, il a sorti une ribambelle d'albums entre 1989 et 1999, dont "Crime pays" en 1991. C'est avec cet album que j'ai découvert ce combo allemand et c'est aussi celui qui est considéré(par de nombreuses personnes) comme leur meilleur disque.

"Crime pays" est le troisième album studio de Thunderhead, après "Behind the eight-ball"(1989) et "Busted at the border"(1990). Le quartette allemand a pris soin de travailler ses compos, de corriger les quelques défauts qui étaient apparus à leurs débuts. Musicalement, on peut rapprocher Thunderhead de Motorhead, de The Almighty à ses débuts, voire de Skid Row en plus européen.

C'est le titre "City cornered man" qui est chargé d'ouvrir les hostilités. Cette speederie heavy-rock façon rouleau compresseur donne vraiment envie de bouger, de headbanguer et son refrain catchy le fait. Voilà une belle manière de démarrer un album. Et, en matière de titres rapides qui percutent, Thunderhead sait y faire, comme l'attestent "Torture ride" et "What mama don't know", qui dépotent et arrachent tout sur leur passage. Ce quartette allemand ne se cantonne pas à ce genre de titres et prouve qu'il sait composer des mid-tempos de qualité tels que le très roots "Make it hard", qui a des relents Hard US et fait taper du pied, le hard bluesy très prenant "Crime pays" que Bon Scott aurait sûrement aimé composer s'il en avait eu la possibilité, le furibard et catchy "Let the dogs loose"(écoutez un peu les choeurs répondant au chanteur Ted Bullet sur le refrain) avec sa basse groovy, ou encore le mélodique et accrocheur "Live with it" et son refrain catchy. On n'omettra pas de mentionner des titres pleins de rythmes, de muscles et de verve tels que "N.Y. you let me down" et "Forgive and forget you" dont le final bordelique, chaotique ne peut laisser de marbre.

Enfin, un titre se démarque franchement du reste de l'album: "Life is only a goodbye". Le début de ce titre, plus travaillé, est calme, mélodique et tout laisse à penser qu'il s'agit d'une ballade acoustique(de surcroit, servie par une longue intro). Puis tout d'un coup, la chanson prend une tournure plus heavy-rock avec l'arrivée des guitares incisives et se distingue gràce à un refrain accrocheur. Ce titre fait partie des temps forts de l'album.

Le quartette s'est fendu là d'un très bon album de heavy-rock à la fois "in your face", accrocheur et sans concession. "Crime pays" est un album solide, sans faiblesse, produit juste comme il faut. Thunderhead possédait à l'époque des arguments pour faire parler la poudre et aurait mérité d'accéder à un peu plus de reconnaissance, vu ses capacités. A bien y réfléchir, quand on écoute ce "Crime pays", on peut se dire que Thunderhead était en quelque sorte un Gun Barrel avant l'heure...

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


PRIVATE LINE
Six Songs Of Hellcity Trendkill (2002)
Hard rock




GORKY PARK
Gorky Park (1989)
Le fer de lance du hard rock russe


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Ted Bullet (chant, guitare)
- Henny Wolter (guitare)
- Ole Hempleman (basse)
- Alex Scotti (batterie)


1. City Cornered Man
2. Make It Hard
3. N.y. You Let Me Down
4. Crime Pays
5. Let The Dogs Loose
6. Forgive And Forget You
7. Torture Ride
8. Live With It
9. What Mama Don't Know
10. Life Is Only A Goodbye
11. Ain't No Trust



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod