Recherche avancée       Liste groupes



      
SPEED METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique speed metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Wolf's Gang

ADX - Division Blindée (2008)
Par POWERSYLV le 9 Juin 2008          Consultée 9931 fois

Avec son heavy metal aux tempos souvent rapides mais virtuose et mélodique, ses textes en français évoquant de lointaines légendes hexagonales et les grands et sombres moments de l’histoire, ADX a connu son heure de gloire dans les années 80 avec des albums devenus incontournables tels Execution (1985), La Terreur (1986) et Suprématie (1987). En ces temps-là, le heavy hexagonal était en pleine explosion avec SORTILEGE, WARNING, KILLERS, VULCAIN, SATAN JOKERS et ADX peut se vanter d’avoir écrit de sacrés hymnes dans le genre. Un groupe attachant et qui malgré ses oripeaux sérieux et recherchés se révélait être un combo aux individualités pleines d’humour et une redoutable machine sur scène. Une pourtant encourageante signature sur le label allemand Noise qui n’a pas tenu ses promesses et un malheureux coup du sort a finalement sonné le glas d’une formation prometteuse au début des années 90. A la fin de ces mêmes années, ce sont les premières retrouvailles pour l’album Resurrection (1998), un deuxième album live mais encore une fois, ce retour est avorté.

Courant 2006, les fans sont aux anges en apprenant la reformation d’un groupe qui a toujours eu une place à part chez les metalheads français. Marquis (guitare) et Deuch (basse) ont laissé la place à Bernard Yves (BY) et Klod mais Phil (chant), Dog (batterie) et Betov (guitare, qui n’avait pas participé à la reformation de 1998) sont toujours là. L’histoire est en marche en janvier 2007 à la Loco lors de la première édition du Metal France Festival organisé sous le haut patronage de l’émission Le Rock-Fort Show (Aligre FM) et de son animateur vedette Phil’Em All, instigateur de l’événement et manager actuel du groupe. ADX donne un show qui a ému les plus nostalgiques d’entre nous et a permis aux plus jeunes de faire connaissance avec la légende. On apprend qu’un album est en gestation, et d’ailleurs le morceau « Division Blindée » est joué en avant-première. Prometteur. Rebelotte en janvier 2008 au même endroit où ADX tient encore la tête d’affiche d’une deuxième édition encore plus impressionnante (reformations inespérées de BLASPHEME, STILL SQUARE ou DEMON EYES) dans une Loco blindée de chez blindée. ADX apparaît une fois encore sous cette nouvelle mouture avec des musiciens plus soudés que jamais.

L’album, le voici enfin. Division Blindée qu’il s’appelle. Un nom qui garantit que les 5 hommes ont voulu mettre le paquet et sortir l’artillerie lourde après toutes ces années. Il suffit de lire les titres pour voir que les franciliens n’ont rien oublié de leurs fondamentaux. Division Blindée est l’album que tout le monde attendait : ce disque est tout bonnement une réussite, un nouvel incontournable qu’ADX pourra ranger sans problème dans sa collection. Tout est réuni pour faire ce cette galette un disque qui ravira l’ancienne garde tout en misant sur un son des plus modernes. On reste dans les sombres histoires d’antan : guerres, mystères et ténèbres le tout saupoudré d’un speed efficace dont le groupe a le secret. Un premier instrumental calme mais sombre met en scène un paysage à la « Waterloo morne plaine » : il est intitulé fort justement « Avant l’assaut » car juste derrière, c’est la première déflagration. « A la gloire de Dieu » : religion et fanatismes occupent le premier plan, servi par un premier échantillon heavy/speed rugueux mais mélodique. Superbe break soit dit en passant qui rappelle les grandes heures d’un … IRON MAIDEN. Le son est très bon, ce qui me fait dire qu’une re-actualisation des premiers classiques du groupe serait de bon aloi :).

Les breaks et les changements de rythmes et d’ambiances sont très pros et la paire rythmique Dog/Klod ne flanche à aucun moment, assurant une armature solide aux chansons. Le duo Betov/BY est lui aussi bien redoutable : les 2 musiciens abattent un boulôt remarquable en multipliant les soli mélodiques et accrocheurs (je veux dire par là qu’ils sont superbes et sans tomber dans la branlette de manche) allant jusqu’à l’utilisation des fameuses twin-guitars. Ecoutez par exemple le terrible « Division Blindée » (j’adore cette intro et le coup de feu qui lance l’empoignade) ou le vicieux « Lycanthropie » (un de mes 2 chouchous) et vous comprendrez ce que je veux dire. Et je ne parle pas des riffs en acier forgé qui scotchent l’auditeur sans préavis. Phil a toujours cette voix plutôt directe et convaincante, une des marques de fabriques du groupe et qui fait mouche sur des refrains imparables (« A la gloire de Dieu », « Les Stratèges » …) qui vont faire un malheur dans les concerts aux côtés des classiques. Phil sait se faire plus rugueux et agressif (à l’image d’un Bruno Dolheguy) lorsque le contexte est menaçant (« Mary La Sanglante »).

Les morceaux sont tous excellents (« La Parodie du fou » me semble peut-être un chouia en dessous) et je trouve mon compte sur chacun d’entre eux. Le CD tourne en boucle en ce moment. Les intros sont travaillées, on retrouve l’univers d’ADX : histoires extraordinaires ou historiques (« Marie la Sanglante », « Lycanthropie » …), faits divers historiques (Landru dans « Souvenir de Gambais », l’affaire des poisons avec « Poisons d’Etat ») et images de guerre, première guerre mondiale et les tranchées surtout (« Division Blindée », « Livide ») … que demander de plus ? Et si cette Division Blindée était la véritable « Resurrection » d’ADX ? Espérons en tout cas que ce nouvel opus et ce nouveau départ hauts en couleurs ne soient pas un feu de paille et que les 5 hommes nous régalerons toujours de leur heavy/speed metal conquérant et de haute volée. En concert et sur les albums suivants. Longue vie à ADX !

Site Internet :
http://www.a-d-x.ch

MySpace :
http://www.myspace.com/adxonline

A lire aussi en SPEED METAL par POWERSYLV :


RUNNING WILD
Death Or Glory (1989)
Speed metal

(+ 1 kro-express)



ADX
In Memorium (1998)
La crême d'un (du?) groupe culte du metal français


Marquez et partagez






 
   POWERSYLV

 
   CANARD WC
   DARK SCHNEIDER
   MEGATHERION

 
   (4 chroniques)



- Phil (chant)
- Bétov (guitare)
- B-y Quéruel (guitare)
- Klod (basse)
- Dog (batterie)


1. Avant L’assaut
2. A La Gloire De Dieu
3. Les Stratèges
4. Division Blindée
5. Mary La Sanglante
6. Lycanthropie
7. Poison D’etat
8. La Parodie Du Fou
9. Souvenir De Gambais
10. Livide
11. Dernière Morsure
12. Vestige D’un Chaos



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod