Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Myspace Officiel (235)
 Site Officiel (168)
 Chaîne Youtube (144)

IMMOLATION - Dawn Of Possession (1991)
Par POSSOPO le 11 Septembre 2007          Consultée 7040 fois

C'est en écoutant les albums les plus récents d'IMMOLATION que l'on sent à quel point l'orchestre de l'état de New-York a progressé dans son art brutal. Car si IMMOLATION peut s'enorgueillir d'un statut de monolithe qui lui va si bien au teint, il ne s'agit pas de considérer toute sa discographie à valeur égale. Et à l'écoute de "Dawn Of Possession", il apparaîtra rapidement évident que le chemin parcouru par l'animal est plus important que l'étude de ces trois ou quatre dernières parutions ne le laisserait croire.

Brutal, IMMOLATION l'était véritablement sur ses premiers pas discographiques. Brutal, prenez ça de façon péjorative. "Dawn Of Possession" manque des atouts qui feraient passer l'adjectif dans le rayon du positif. La faute à nombre de faiblesses dues à la jeunesse de l'orchestre (malgré 5 ans passés dans l'ombre des concerts pour les potes, demos et autres enregistrements de garage).

Premier souci, la production berlinoise. Faiblarde. Autant le raw black le plus haineux peut se satisfaire d'un enregistrement maison sur quatre pistes jamais nettoyées, autant son pendant death (à savoir le death metal brutal) nécessite une certaine qualité sonore afin de livrer toutes ses cartes maîtresses aux oreilles même les plus aiguisées. Le climat est tout à fait différent, oppressant, mais différemment oppressant, l'esprit en contradiction totale avec le feeling punk que rejoint parfois une certaine esthétique black. Résultat sur cet opus, un manque de pêche très handicapant, un son presque chétif alors qu'on ne demande ni plus ni moins qu'une explosion de puissance.

La faiblesse des compositions fait miroir à l'indigence auditive dont je viens de parler. Oui, IMMOLATION débutait et peinait à trouver des riffs autrement que chez le voisin de pallier. Alors qu'en 1991, les rayons death metal des disquaires commençaient à enfler avant de dégouliner de rage, "Dawn Of Possession" se contente de se caler au beau milieu d'un répertoire d'un classicisme inutile, vu, revu, visité et revisité par des armées entières de musiciens aux cheveux longs et gras issus des cavernes de Floride ou de Suède. Pas un solo encourageant, pas une ligne de guitare attirante et un chant des plus génériques.

Oh, me direz-vous, il y a quand même ici un fond de technique qui dépasse largement le cadre normal du death metal. Oui, le batteur se veut précis, même les guitaristes que je viens pourtant de tancer bénéficient d'un doigté appréciable. Les clowns de CANNIBAL CORPSE ou DEICIDE peuvent aller se rhabiller. Mais quand on a dit cela et qu'on effectue des comparaisons aussi indignes, on n'a pas tellement avancé. On ne s'est en tout cas nullement extirpé d'un peloton frôlant l'asphyxie. Et on ne peut finalement espérer qu'une seule chose, c'est que cette maîtrise instrumentale serve un jour, soit elle-même servie par une production plus riche et que cette combinaison devienne un plat goûtu pour des conduits auditifs qui subissent ici plus qu'ils ne jouissent.

Mais vous le savez bien cette espoir s'est transformé en réalité, il s'appelle "Close To A World Below", "Unholy Cult", "Harnessing Ruin" ou "Shadows In The Light". Alors, tout va très bien, madame la marquise.

A lire aussi en DEATH METAL par POSSOPO :


CADAVER
In Pains (1992)
Death metal gris




ATHEIST
Piece Of Time (1989)
Death metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   DEADCOM

 
   (2 chroniques)



- Ross Dolan (chant, basse)
- Robert Vigna (guitare)
- Tom Wilkinson (guitare)
- Craig Smilowski (batterie)


1. Into Everlasting Fire
2. Despondent Souls
3. Dawn Of Possession
4. Those Left Behind
5. Internal Decadence
6. No Forgivenesss (without Bloodshed)
7. Burial Ground
8. After My Prayers
9. Fall In Disease
10. Immolation



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod