Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY NEOCLASSIQUE  |  STUDIO

Commentaires (11)
Questions / Réponses (3 / 6)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Time Requiem, Majestic, Virtuocity, Manigance, Narnia, Roland Grapow , Impelliteri, The Reign Of Terror , Kenziner, Concerto Moon, Double Dealer
- Membre : Wami, Judas Priest, Loudness, Dio, Alcatrazz, Doogie White & La Paz, Dokken, Msg, Swedish Erotica, Fatal Force, Deep Purple, Black Country Communion
- Style + Membre : Rainbow, Ring Of Fire, Axel Rudi Pell , Royal Hunt, Stratovarius
 

 Baroque And Loud (1737)
 Myspace (339)
 Site Officiel (418)

Yngwie MALMSTEEN - Magnum Opus (1995)
Par NAUSICA75 le 21 Décembre 2005          Consultée 13265 fois

Après un passage à vide dû au moyen "Fire and Ice" et en pleine période grunge, le bien-aimé Yngwie Malmsteen nous avait sorti l'excellent "The Seventh Sign". Sur sa lancée, il sort en cette année 1995 cet album "Magnum Opus" où on pourra remarquer sur la pochette que notre suédois n'a rien perdu de sa fierté ... Le chanteur Michael Vescera est reconduit pour cet album tandis que la section rythmique est d'un haut niveau (Sparks/Gaalaas). Le sursitaire et rescapé, Mats Olausson, défiant les lois des statistiques et les humeurs du virtuose, est toujours présent aux claviers. Produit par Chris Tsangarides ("Painkiller" de Judas Priest), Yngwie commence l'album par le très speed "Vengeance", batterie bien mise en avant, riffs rageurs et technique guitaristique qui n'a rien d'humaine. Le solo est un exemple de style néo-classique mâtiné d'un son chaud et bluesy. Pas de doute sur le sujet, l'album sera un grand cru.

Pas de temps mort avec "No love lost", où Malmsteen et Vescera alternent guitare et chant pour notre plus grand plaisir. Très efficace !
Un peu de calme avec le titre "Tomorrow's gone" grâce à sa magnifique introduction à la guitare. Le chant de Vescera est bien mis en avant, puissant, convaincant. Les soli du maestro, sur ce titre, sont parmi les meilleurs que je connaisse. Techniques, véloces mais remplis d'une émotion rare. Peut-être le meilleur morceau de l'album. La fin du morceau se concluant par une déferlante guitaristique que seul ce Dieu de la guitare est capable de nous proposer. Malmsteen aime le succès et nous sort un titre un peu FM-misant "The only one", claviers à la Europe, mid-tempo, refrains ultra-classique. On se croirait revenu à la période "Odyssey". La ballade obligatoire "I'd die without you" dédiée à sa femme (où il alterne guitare classique et électrique), suivie par l'instrumental "Overture 1622" majestueux et beau, se conclue par une partie de guitare d'une rare rapidité. Autre morceau remarquable de cet album: "Voodoo" (sûrement un hommage à maître Hendrix). Riffs tueurs, chanteur à la hauteur, changement de rythmes. Même si la relative simplicité du morceau est criante, les solis qui suivent sont parmi les plus brillants que je n'ai jamais entendu. Yngwie pousse son jeu et sa guitare dans des contrées encore jamais explorées. On reste abasourdi par tant d'aisance, de technique et le caractère lumineux de l'ensemble devrait pousser certains disciples à la dévotion.

Après ce déferlement sonore, difficile de faire mieux. "Cross the line" y parvient grâce à son coté catchy épaulé par un redoutable solo tout en douceur et volupté. "Time will tell" possède un coté assez heavy, beaucoup plus lourd que les autres morceaux de l'album. Yngwie y joue de la sitar tout le long de ce titre ce qui donne un petit coté arabisant à l'ensemble (le solo étant extraordinaire à propos). L'impression d'ensemble de l'album est très bonne et ce n'est pas l'ultra-efficace "Fire in the sky" ni le magnifique instrumental (dédié une nouvelle fois à sa femme) "Amberdawn" qui me contredira. Cet album est une vraie réussite, difficile de trouver des points faibles tant la qualité est au rendez-vous. La production est impeccable, tout ce qui a fait le succès de Malmsteen est là, pas de titres bancals. Pendant ces années-là, Yngwie Malmsteen savait encore nous proposer des titres originaux, d'une rare beauté ... Bref, une vraie réussite !

A lire aussi en HEAVY METAL par NAUSICA75 :


Yngwie MALMSTEEN
Alchemy (1999)
Son meilleur album des années 90 ...




TIPTON, ENTWISTLE & POWELL
Edge Of The World (2006)
Un line-up de légende pour un extraordinaire album


Marquez et partagez



Par STEF




 
   NAUSICA75

 
  N/A



- Mike Vescera (chant)
- Yngwie Malmsteen (guitare)
- Barry Sparks (basse)
- Shane Gaalaas (batterie)
- Mats Olausson (claviers)


1. Vengeance
2. No Love Lost
3. Tomorrow's Gone
4. The Only One
5. I'd Die Without You
6. Overture 1622
7. Voodoo
8. Cross The Line
9. Time Will Tell
10. Fire In The Sky
11. Dawn
12. Cantabile



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod