Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace Officiel (314)
 Site Officiel (325)

SINISTER - Afterburner (2006)
Par GORR le 19 Avril 2006          Consultée 3401 fois

SINISTER is back ! Oui vous avez bien entendu, les Hollandais sont de retour, et ça va faire mal. Aad Kloosterwaard revient avec ses petits copains pour nous rappeler à notre bon souvenir et pour nous perfuser notre dose de brutal death metal en ce début d'année 2006. Après « Savage Or Grace » sorti trois ans plus tôt, cette légende du death metal hollandais remet le couvert, avec un line-up remodelé au maximum. Mais on reste dans le même registre qu'avant avec SINISTER : death metal or die. Malgré un break de trois ans, les Hollandais en ont toujours sous le coude, et ce nouvel opus intitulé « Afterburner » allait le prouver amplement. Il faut dire qu'ils nous avaient quand même manqué les petits de SINISTER, mais l'envie et le désir de retrouver la scène, a succombé de Aad Kloosterwaard et Alex Paul.

Nous découvrons donc avec ce nouvel album, un SINISTER complètement remanié. La belle et talentueuse Rachel, épouse même de Aad Kloosterwaard, jetée dehors, SINISTER garde tout de même ses repères. Alex Paul qui autrefois était convié à s'occuper de la quatre cordes, passe maintenant à la guitare et Aad Kloosterwaard, ancien marteleur de fûts est désormais derrière le micro, en bon front-man qu'il est. A ce line-up s'ajoute deux nouveaux musiciens en la personne de Paul Beltman à la batterie et Bas Van Den Boggard à la basse. Et si les membres de SINISTER avait cessé leur activité musicale au sein même du groupe, ça ne les a pas empêchés de continuer leur petit bonhomme de chemin avec des groupes comme NO FACE SLAVE, INFINITED HATE ou encore BLASTCORPS. Sans surprise, tout ces groupes pratiquent et pratiquaient avec les membres de SINISTER, du death metal. Il faut croire que les gaillards ont du mal à se séparer de leur boucherie musicale. Mais après tout, qui s'en plaindra ...

Mais pour l'heure, ce nouvel album est un retour aux sources pour SINISTER, qui prend d'une façon magistrale la relève du fantastique « Cross The Styx », premier chef d’œuvre du groupe. Mais ce nouvel opus pourrait aussi bien rassembler toutes les anciennes oeuvres du groupe en un album, et ce grâce à sa durée rallongée. SINISTER insère de nouvelle choses à sa musique, et l'additionne de façon remarquable. Nous sommes définitivement en face d'un album plus mélodique et puissant que les autres. La voix de Aad étant la première cause de ce bienfait. Effectivement, Rachel n'avait pas tellement le coffre vocal de son mari. Sa voix est gutturale, mais pas complètement, elle garde ce petit quelque chose de clair, qui rend le death metal de SINISTER encore plus varié et délicieux. Les riffs se veulent comme par le passé très incisifs, mais conservent toujours en eux un petit attrait mélodique et accrocheur. La batterie ne joue pas si vite que cela, les blast étant bien entendu de la partie mais n'engouffrant pas le tout, ne se laissant pas aller, parfois allant même jusqu'à ralentir sévèrement le tempo sur les breaks les plus durs à avaler de l’album.

Mais nous retrouvons toujours la patte sonore des guitares de SINISTER ("The Grey Massacre") où rythmiques d'enfer donneront la part belle à des solos alambiqués et très typés death metal. Des titres toujours aussi rentre-dedans et efficaces, parsemés de breaks nous laissant souffler sous la déferlante imposée par SINISTER ("Altruistic Suicide"). Car quand SINISTER blast, il faut bien s'accrocher ("Men Down"), le groupe n'a toujours rien perdu dans la barbarie musicale que nous pouvions par exemple retrouver le plus souvent sur « Hate ».
L'album n'est garni que de huit morceaux, mais tous sont aussi touffus et remarquables les uns plus que les autres. SINISTER sait allier des envolées de guitares extraordinaires avec des passages plus calmes et posés. Car l'important avec SINISTER, ça n'est pas la vitesse, mais plutôt la barbarie que peut procurer leur musique, qui sait se montrer subtile quand elle le veut, beaucoup plus subtile que les autres d‘ailleurs.

SINISTER a donc appris de ses erreurs passées (« Savage Or Grace »), car nous sommes maintenant en face d'un combo soudé et l'un des meilleurs groupes d'une scène death metal européenne qui ne cesse pourtant de grimper dans les échelons de la gloire en cette année 2006. « Afterburner » est un excellent album de death metal, où la rage de tout une carrière est exposée au grand jour. Fans de brutal death metal, sachez donc qu'il n'y a pas que SUFFOCATION et ABORTED pour vous faire tourner la tête cette année, car SINISTER est de retour et ça fait extrêmement mal. Si ces mecs n'aiment pas le death metal, moi demain je me mets au pop/rock.

A lire aussi en DEATH METAL par GORR :


ABORTED
The Haematobic Ep (2003)
Excellent EP, bien remplie et nourrissant




INHUMATE
Growth (2000)
Death/grind


Marquez et partagez




 
   GORR

 
   DARK MORUE

 
   (2 chroniques)



- Aad Kloosterwaard (chant)
- Alex Paul (guitares)
- Paul Beltman (batterie)
- Bas Van Den Bogaard (basse)


1. The Grey Massacre
2. Altruistic Suicide
3. Men Down
4. Afterburner
5. Presage Of The Mindless
6. Into Submission
7. The Riot Crossfire
8. Flesh Of The Servant



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod