Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Monstrosity
 

 Chaîne Youtube (260)
 Site Officiel (551)
 Myspace Du Groupe (466)

CANNIBAL CORPSE - The Bleeding (1994)
Par JULIEN le 12 Juillet 2004          Consultée 9762 fois

Si CANNIBAL CORPSE n’a jamais été, et ne sera jamais – reconnaissons-le – un modèle d’exubérance instrumentale, admettons toutefois que ces floridiens peu fréquentables affichent une vraie persévérance dans un ”art” Gore et sanguinolent qui les consacra tête de fil d’un mouvement hérité des deux premiers disques de DEATH (le groupe !)… Et reconnaissons aussi qu’avec « The Bleeding », CANNIBAL CORPSE produisait un effort appréciable de « modération », osant complexifier sa musique, et se risquant même à quelques tendances mélodiques plutôt fructueuses. Même Chris Barnes s’était décidé à sortir de la caverne où il séjournait avec ses amis dinosaures, histoire de prendre un peu l’air d’un monde moins primitif… c’est dire !

Bref, avec « The Bleeding », sans véritablement refondre leur son, les CANNIBAL CORPSE témoignaient d’une approche étonnante, donnant au groupe une allure presque domesticable, voire même acessible à un panel d’auditeurs potentiels dépassant le cadre étroit du monde Death Gore qui l’avait consacré. Damned ! Même la pochette du disque était sobre ! Pas de guirlandes de trippes, pas de coït de cadavres, pas de fœtus jouant les steacks hachés pour sandwichs à zombies… Et avec des titres comme "She was Asking For It", "Stripped, Raped And Strangled" (intro de tueur !), le presque lent "Return To Flesh" et ses riffs abyssaux, l’excellent "The Bleeding" ou "Force Red Broken Glass" et ses passages presque pesants et inquiétants, difficile d’être de mauvaise foi !

CANNIBAL CORPSE faisait ainsi l’effort d’évoluer, s’éloignant de la brutalité de ses premiers disques en recrutant pour la peine une belle cargaison de riffs beaucoup moins communs et faciles, plus sombres et inspirés, rappelant presque MORBID ANGEL et l’intensité malsaine de ses guitares palpitantes. Alors soyons sport et apprécions comme il se doit cet album de Death classique et Gore vraiment pas déplaisant, bien interprété et idéalement produit, assez technique (c’est pas DEATH non plus, attention) et qui offrait à l’impayable vocaliste Chris Barnes (dont c’était là la dernière apparition au sein du groupe) l’occasion de partir sur un bon souvenir musical, avant d’aller fonder SIX FEET UNDER. Du Love Metal, comme il se doit !

A lire aussi en DEATH METAL par JULIEN :


CARNIVAL IN COAL
Fear Not (2001)
Les frenchies tout fous du Disco Death Bigarré




SEPTICFLESH
Ophidian Wheel (1997)
Death onirique

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   DEADCOM

 
   (2 chroniques)



- Chris Barnes (chant)
- Alex Webster (basse)
- Jack Owen (guitare)
- Rob Barrett (guitare)
- Paul Mazurkiewicz (batterie)


1. Staring Through The Eyes Of The Dead
2. Fucked With A Knife
3. Stripped, Raped And Strangled
4. Pulverized
5. Return To Flesh
6. The Pick-axe Murders
7. She Was Asking For It
8. The Bleeding
9. Force Fed Broken Glass
10. An Experiment In Homicide



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod