Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVE METAL  |  STUDIO

Lexique groove metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Metal Church, QueensrΫche, Fifth Angel, Riot, Savatage
- Membre : Hear 'n Aid, Heathen, Nevermore, Night Ranger, Ozzy Osbourne, Pestilence, Testament, Ufo, Hawaii, Dragonlord, Forbidden, Sinbreed, Red Zone Rider, Jason Becker, Cacophony, Destiny's End
- Style + Membre : Paradox, Lizzy Borden, Helstar, Chastain, Malice
 

 Site Officiel (334)

VICIOUS RUMORS - Cyberchrist (1998)
Par JEFF KANJI le 4 Décembre 2022          Consultée 620 fois

Gérer la perte d'un être cher n'est jamais un processus aisé, et chacun procède à sa manière pour aller de l'avant. Geoff Thorpe est du genre à avancer quoi qu'il en coûte, quitte à mettre en balance le fruit de son travail. Il était pour tout un tas de raisons, difficile de négocier l'après Carl Albert, mais aussi le virage "Word Of Mouth". Et si "Something Burning" revenait au son plus classique de VICIOUS RUMORS, il fallait que le groupe prenne une décision pour repartir de l'avant.

C'est ainsi que finalement Geoff se décide à rappeler courant 1997 Brian O'Connor afin de se mettre dans une position qui lui permet d'assurer son back-catalogue en live ; difficile d'imaginer Geoff Thorpe s'attaquer avec assurance à "Abandoned" ou "Digital Dictator", surtout compte tenu du boulot à abattre côté guitare, VICIOUS RUMORS ayant toujours eu deux bretteurs solistes, et avec l'arrivée de Steve Smyth (futur NEVERMORE excusez du peu), le groupe monte d'un cran dans la technicité.

Brian O' Connor est le parfait chanteur pour le groupe, surtout à ce moment-là. VICIOUS RUMORS retrouve, à travers des brûlots comme "Kill The Day", "No Apologies" et le jouissif "Downpour" la combinaison d'ingrédients à l'origine de son succès. On observe que Brian est aussi à l'aise sur le chant mélodique que sur le plus rugueux, et d'ailleurs c'est cette facette qui est la plus exploitée, ce qui assure une continuité avec les vocaux de Geoff Thorpe (qui n'a pas totalement abandonné le micro) et participe à faire entrer le groupe dans une nouvelle ère. Comme "Something Burning" le laissait apparaître, PANTERA et maintenant MACHINE HEAD sont passés par là et ont redéfini comment la musique heavy doit sonner dans les années 90. Le Groove Metal a le vent en poupe aux USA. Ainsi tout en réaffirmant son style, le quintet, qui se découvre lui-même, selon les mots de Geoff Thorpe, lorgne du côté de MACHINE HEAD pour les guitares, et du PANTERA contemporain pour les vocaux.

Ce qui est problématique, c'est qu'il va y avoir ici une incompréhension entre les deux côtés de l'Atlantique ; alors que le Power Metal US fait la gueule et dont les groupes choisissent soit de disparaître soit de se convertir à la nouvelle mouvance, en Europe, le Power inventé par HELLOWEEN a mal survécu au changement de décennie, et ses formations sont soit à l'agonie soit confidentielles, et en 1998, c'est à un véritable renouveau de la scène que nous assistons, perfectionnant et magnifiant le style des origines. Deux trajectoires différentes pour le genre, qui va rendre la tournée VICIOUS RUMORS – BLIND GUARDIAN pour le moins déroutante, les Allemands étant alors en pleine ascension et maîtrise de leur Power Metal, et VICIOUS RUMORS qui essaie de rester dans le coup. Nul doute que les Américains devaient casser des nuques, car "Cyberchrist" ne manque pas de passages bien plaisants, notamment ces riffs de guitare qui utilisent très bien les tierces, ce qui n'est pas si courant, et qui ont contribué à donner de la personnalité au Heavy de VICIOUS RUMORS.

"Cyberchrist" est typiquement un album le cul entre deux chaises. Les titres se rapprochant le plus de ce qu'on connaît de VICIOUS RUMORS sont clairement ceux qui retiennent l'attention ("Kill The Pain", "Downpour", l'instrumental "Barcelona" qui apporte une respiration plaisante, "Fiend"). Mais on sent aussi que ce n'est pas ce que VICIOUS RUMORS cherche à valoriser le plus, j'en veux pour preuve le duo d'ouverture "Cyberchrist" – "Buried Alive" ou encore "Faith" que le groupe défendra sur les planches au cours de sa tournée. Le chemin de croix va encore être long pour les Américains avec l'enfer de la conception de "Sadistic Symphony".

A lire aussi en GROOVE METAL par JEFF KANJI :


DAGOBA
Face The Colossus (2008)
Arme de destruction massive




DAGOBA
Black Nova (2017)
Une nouvelle ère prometteuse


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Brian O'connor (chant, chœurs)
- Geoff Thorpe (guitare, chant, chœurs)
- Steve Smyth (guitare lead, e-bow, chœurs)
- Tommy Cisco (basse, chœurs)
- Larry Howe (batterie)


1. Cyberchrist
2. Buried Alive
3. Kill The Day
4. No Apologies
5. Fear Of God
6. Gigs Eviction
7. Barcelona
8. Downpour
9. Candles Burn
10. Fiend
11. Faith



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod