Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Manimal, Lonewolf, Soulhealer, Cannon, Scanner, Running Wild, Rage, Persuader, Paragon, Helloween, Blind Guardian
- Membre : Savage Circus, Gamma Ray
- Style + Membre : Stormwarrior
 

 Site Officiel (541)
 Myspace (394)

IRON SAVIOR - Kill Or Get Killed (2019)
Par JEFF KANJI le 27 Novembre 2019          Consultée 679 fois

Le monde a changé, je le sens… Ah ta gueule ! Pour vous éviter une citation extraite de film on va aller droit au but : le monde CHANGE ! Ça s'appelle l'évolution, et bien qu'il ne dût pas se douter de la tournure que ça pourrait prendre, Charles Darwin l'a théorisé depuis longtemps ; rien n'est fait sur cette Terre pour être inamovible, et suit une logique d'évolution. Alors comprenons-nous bien, nous parlons d'évolution et non pas de progression…

Le monde évolue de plus en plus vite, même si au fond beaucoup de choses essentielles elles ne changent pas fondamentalement. Elles se voient boostées, parfois bousculées dans leurs fondamentaux (en apparence la plupart du temps), mais il existe suffisamment d'occurrences pouvant infirmer mon propos dans le monde actuel. Ce genre de réflexion que je vous partage sur fond de c'était mieux avant (même si je lutte de toutes mes forces pour ne pas tomber dans ce cliché) m'a fait entrer dans la catégorie des vieux cons, ou plutôt des trentas attachés à la musique telle qu'ils l'ont kiffé à une certaine période. Il est d'ailleurs intéressant de constater que selon par où vous êtes arrivés au Metal, certaines choses vont vous parler plus que d'autres, voire construire des convictions radicalement différentes d'une personne à l'autre, notre sensibilité faisant le reste. Je reste d'ailleurs tout autant confus devant des Metalleux pouvant à la fois adouber NOVERIA et BEAST IN BLACK. Les deux partagent un goût pour la modernité, une volonté de ne pas reproduire ce qui a été fait, mais tout en faisant du "Heavy" mettent au monde des engeances aux différences radicales. Elles ont en revanche le gros son en commun et un socle d'influences où l'on retrouve des fondations similaires (comme quoi au fond les choses ne changent pas tant que ça).

Si bien que malgré ma tendance à applaudir des deux mains quand un artiste multi-facettes laisse sa créativité fleurir (même si je ne vais pas forcément écouter), il est rassurant de pouvoir trouver des valeurs refuges. Si le capitalisme n'a guère que l'or, le Metal qui nous nourrit en a une pléthore. En ce qui concerne le Heavy et le Power on pourrait en dénombrer des dizaines, mais le cas IRON SAVIOR m'a toujours paru intéressant à plus d'un titre. La créature de Piet Sielck est née à Hambourg, le berceau de la dernière mutation majeure du Heavy Metal dans la deuxième moitié des années 80 (vous remarquerez que ça fait un bout de temps, encore plus à l'échelle de notre musique). IRON SAVIOR est un projet qui a finalement vu IRON FIST prendre vie quinze ans après ses balbutiements, et qui témoigne de la détermination de son chef de file, déterminé à lui aussi célébrer son amour du Heavy, après que ses anciens comparses ont tous connu un succès planétaire, avec HELLOWEEN ou GAMMA RAY.

Nous sommes vingt-deux ans après la sortie de l'album éponyme d'IRON SAVIOR, et le groupe s'est largement stabilisé autour du noyau dur Sielck/Piesel/Eckert, Thomas Nack, après plus de quinze ans de fidélité ayant décidé de raccrocher les gants. La musique du combo en a d'ailleurs largement bénéficié, la teneur des albums sortis depuis "The Landing" ayant confirmé cette vigueur de l'entité germanique qui s'est même fendu du premier Live de sa carrière en 2015. "Kill Or Get Killed" affirme la volonté du groupe derrière les premières secondes. Tout en conservant son approche traditionnelle allemande, ce dixième album confirme, après un milieu de carrière plus mid-tempo, le retour au Power Metal frontal des origines, en signant une majorité de titres menés tambour battant, tout en oubliant pas de ralentir de temps à temps quand les circonstances l'exigent (une recette gagnante appliquée depuis longtemps par GAMMA RAY).

Comme souvent les meilleures cartouches sont tirées en premier, avec la pièce-titre et le mélodique "Roaring Thunder" dans la plus pure tradition IRON SAVIOR, "Eternal Quest" au riff béton à la "Painkiller" et aux contrastes travaillés, ou encore "Until We Meet Again" qui prend le temps de s'étaler pour proposer des soli pas seulement efficaces et mélodiques, mais qui racontent leur histoire, chose qui tend souvent à manquer de nos jours dans le Heavy Metal. Le succès de "Heavy Metal Never Dies" aura fait des émules, et cette fois-ci on pourra compter sur "From Dust And Ruble" en forme d'hymne à reprendre en concert, porté par un Piet Sielck impérial derrière le micro, et à cet égard je ne peux pas passer sous silence sa performance plutôt excellente sur le ternaire "Legends Of Glory" qui vient conclure "Kill Or Get Killed" sur une bonne note.

On trouvera aussi bien sûr des titres plus "courant d'air" comme "Heroes Ascending" ou "Eternal Quest" mais qui font du bien par où ils passent. Après un "Rise Of The Hero" qui sentait un peu la fatigue (comme l'analysait Wendek), on peut se féliciter de ce retour en forme qui voit le groupe renouveler aussi un peu ses textes, en s'inspirant de la Saga du Commonwealth de Peter Hamilton, un bon moyen de rester dans la SF tout en proposant une approche neuve. Piet Sielck voulait marquer le coup avec ce disque, s'il est admis que l'on parle d'une formation dont le bouleversement voire la révolution ne sont clairement pas le domaine, le contrat est rempli même si je continue de trouver "Titancraft" un peu au-dessus.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


LIONSOUL
Welcome Storm (2017)
Magistrale confirmation des italiens




GAMMA RAY
Land Of The Free (1995)
Le chef d’œuvre est arrivé du pays des rêves

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Piet Sielck (guitare, chant)
- Joachin “piesel” Küstner (guitare, chœurs)
- Jan-s Eckert (basse, chœurs)
- Patrick Klose (batterie)


1. Kill Or Get Killed
2. Roaring Thunder
3. Eternal Quest
4. From Dust And Ruble
5. Sinner Or Saint
6. Stand Up And Fight
7. Heroes Ascending
8. Never Stop Believing
9. Until We Meet Again
10. Legends Of Glory



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod