Recherche avancée       Liste groupes



      
GRUNGE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Seether

BUSH - Golden State (2001)
Par METALINGUS le 16 Novembre 2019          Consultée 428 fois

Pauvre, pauvre BUSH. Ses fans n’ont pas trop apprécié "The Science Of Things" qui avaient des éléments un peu trop "Electro" au sein de son Grunge si typique. Personnellement, j’avais au contraire trouvé que son troisième album amenait un beau vent de fraîcheur. Même que j’affirmais que les Anglais formaient l’un des rares groupes à avoir composé trois albums solides et de qualité en série. Un fait d’armes que trop peu de musiciens ont accompli. Malheureusement, Gavin Rossdale a eu la mauvaise idée de laisser les fans l’influencer. Conséquence ? Le retour au Grunge épuré de toute sonorité Electro : un retour à la source formée en somme.

Comme je m’y attendais, BUSH revient avec son son d’origine, mais le cœur n’y est tout simplement pas : dommage, mais ô combien prévisible. On a donc le côté "garage" si typique des deux premières galettes et des riffs qui tentent de s’incruster dans notre esprit pour y rester collé. Malheureusement, le groupe s’auto-plagie par moments, sans compter que la passion est maintenant au minimum : Gavin a déjà la tête ailleurs et n’y croit qu’à moitié.

Bon, ceci étant dit, "Golden State" est très loin d’être un échec. Malgré l’aspect "l’envie n’y est pas", Rossdale nous sort plusieurs lapins de son chapeau. Le problème est que, anciennement, quelques morceaux étaient réellement accrocheurs et de futurs classiques, alors qu’ici les meilleurs titres de ce quatrième essai ne peuvent se targuer d’y avoir une place de choix dans le futur répertoire musical du groupe. D’un autre côté, peu de morceaux sont réellement mauvais, la plupart étant tout à fait dans la moyenne syndicale. En conclusion : BUSH en fait suffisamment pour ne pas se ramasser un coup de pelle au visage, mais rate complètement l’échelon "futurs classiques". En exemple, je cite "The People That We Love" faisant office de Single : le morceau représente bien "Golden State" : Bon, beau, mais ne tenant aucunement la comparaison face à un "Little Things" par exemple.

Conséquence de ce manque de qualité, le succès n’est aucunement au rendez-vous. Il faut mentionner pour la défense des Anglais que nous sommes en 2001 : le Grunge n’est plus du tout populaire, ayant laissé la place au Neo qui cartonne dans les chartes. En d’autres termes, l’environnement est loin d’être favorable à une telle galette. Si on ajoute en plus un album de qualité relative, le résultat est une compagnie de disques qui vous laisse tomber et des membres du groupe qui commencent à quitter le navire tel des rats lorsqu’un bateau commence à couler.

Face à cette situation difficile, Gavin Rossdale prend la décision difficile de mettre le groupe en pause. Le jeune homme a également un autre intérêt : le cinéma. Une décennie va passer avant que l’on entende à nouveau BUSH.

Morceau préféré : "Float".

A lire aussi en GRUNGE par METALINGUS :


SCREAMING TREES
Sweet Oblivion (1992)
Nous, on est dans le vent




CREED
Human Clay (1999)
CREED prise 2


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Gavin Rossdale (chant,guitare rythmique)
- Nigel Pulsford (guitare solo)
- Dave Parsons (basse)
- Robin Goodridge (batterie)


1. Solutions
2. Headful Of Ghosts
3. The People That We Love
4. Superman
5. Fugitive
6. Hurricane
7. Inflatable
8. Reasons
9. Land Of The Living
10. My Engine Is With You
11. Out Of This World
12. Float



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod