Recherche avancée       Liste groupes



      
GRUNGE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Seether

BUSH - Sixteen Stone (1994)
Par METALINGUS le 18 Mai 2019          Consultée 634 fois

BUSH… Il y a la bière, ensuite les deux présidents américains, et puis le groupe. Faisant partie de la seconde vague de Grunge, nos joyeux amis sont l’un des rares groupes jouant ce type de musique au Royaume-Uni. Leur nom provient d’ailleurs d’un lieu où ils aimaient bien aller relaxer, Shepherd’s Bush. L’Angleterre n’étant pas fan de Grunge, Gavin et ses compagnons n’obtiendront jamais de succès dans leur propre pays, leur musique trouvant preneur particulièrement chez nos partenaires américains.

La pochette rouge du groupe deviendra d’ailleurs un classique. Le titre choisi pour l’album également : "Sixteen Stone". "Stone" étant l’unité de mesure en Angleterre, l’origine du "Sixteen" tiendrait d’une histoire vécue d’une femme que les gars auraient rencontré qui en pesait seize, ce qui équivaut à cent deux kilogrammes. La blague serait restée au sein même du groupe et ils s’en seraient servis car l’album serait "du lourd".

Pour la musique, il s’agit de Grunge classique dans le style pratiqué par NIRVANA : c’est plutôt remarquable sur "Little Thing" et son riff d’ouverture rappelant légèrement un "Smells Like Teen Spirit" sans toutefois le plagier entièrement. BUSH connaît donc ses classiques et applique les principes du Grunge. L’album a donc tout pour plaire au fan de base : un son un peu garage sans trop être dégueulasse, une voix traînante rappelant le père Cobain, sans oublier les paroles dépressives sans toutefois tomber dans le ridicule.

BUSH est d’ailleurs l’exemple parfait du groupe de la seconde vague de Grunge qui a continué le "projet" d’une bien belle façon. Les morceaux sont juste assez "catchy" pour pouvoir passer à la radio sans toutefois que Gavin ait à vendre son âme pour obtenir l’approbation des stations de radio. Bien que la ressemblance avec NIRVANA soit bien là, BUSH a sa propre personnalité, ses propres caractéristiques qui permettent de tenir à carreau les railleurs. Gavin Rossdale, leader et écrivain du groupe, a réussi là où la plupart des groupes ont échoué : composer efficacement des morceaux typés Grunge, d’autres plus Heavy, ainsi que des balades qui touche réellement la fibre sensible : Un fait d’armes assez rare pour être mentionné. Les seuls morceaux ayant malheureusement raté leurs cibles sont les titres bizarroïdes, c’est-à-dire les deux derniers morceaux de "Sixteen Stone" : c’est long et chiant pour rien.

BUSH ne réinvente pas la roue, n’apporte rien de remarquablement spectaculaire à l’ensemble, mais reste efficace et terriblement accrocheur. Bien que nos Anglais puissent se targuer d’avoir composé un premier album prometteur, il est dommage de constater avec le recul que "Sixteen Stone" reste le meilleur album et que BUSH ne réussira jamais à refaire un pareil accomplissement.

Morceau préféré : "Glycerine".

A lire aussi en GRUNGE par METALINGUS :


CREED
Human Clay (1999)
CREED prise 2




BUSH
Razorblade Suitcase (1996)
Contagieux


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Gavin Rossdale (chant,guitare rythmique)
- Nigel Pulsford (guitare solo)
- Dave Parsons (basse)
- Robin Goodridge (batterie)


1. Everything Zen
2. Swim
3. Bomb
4. Little Things
5. Comedown
6. Body
7. Machinehead
8. Testosterone
9. Monkey
10. Glycerine
11. Alien
12. X-girlfriend



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod