Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-GRUNGE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bush, Saint Asonia, Staind, Three Days Grace

SEETHER - Isolate And Medicate (2014)
Par METALINGUS le 7 Novembre 2019          Consultée 568 fois

Dieu que j’aime cet album ! Bien sûr, les puristes trouveront les morceaux beaucoup trop faciles d’accès, trop "radio-friendly" pour les fans purs et durs. Il faut dire qu’avec des titres comme "Same Damn Life" et la voix haute perchée de Shaun, il est difficile de dire le contraire. Au dire du bonhomme, jamais la maison de disque n’a été aussi contrôlante. Lorsqu’on connait tout le passé du groupe et à quel point le label a été impliqué dans les décisions, on imagine le pire. Encore une fois, le diable est dans les détails : avec toute l’expérience de Morgan avec les tentatives de contrôle de la maison de disques, le bonhomme s’est tout de même arrangé pour avoir son mot à dire dans l’histoire.

Alors bine sûr, certains morceaux paraissent "léger" : Il faut toutefois jeter un coup d’œil aux paroles très sarcastiques, très malsaines, pour pleinement comprendre l’entièreté des chansons : c’est le cas de "Same Damn Life", "Words As Weapons" ou "My Disaster" pour ne nommer que ceux-là. Dernière ce côté "easy-listening" se cache des thématiques bien glauques : dépression, abus de toute sorte, etc. Il n’y a d’ailleurs pas que des morceaux Rock, il y a également "See You At The Bottom" et "Keep The Dogs At Bay" qui sont particulièrement Heavy, très lourd pour du SEETHER. Côté ballade, le très réussi "Crash" ou "Save Today" amènent des moments d’accalmie.

Le tout est donc très mélodique, varié, équilibré. "Isolate And Medicate" est ce que j’attendais depuis longtemps de SEETHER : des paroles malsaines, des riffs accrocheurs et une ligne de chant "catchy". Le groupe réussit donc à rendre accessible une musique aux paroles dépressives, fabrique des riffs bien lourds sans trop pencher vers l’inaccessible pour ses fans : une recette des plus réussies en ce qui me concerne.

Vous l’avez vite compris, je n’attendais rien de SEETHER depuis un bon moment, surtout que "Holding Onto Strings Better Left To Fray" m’était apparu trop lisse pour moi, le moins Grunge des albums du groupe. Et lorsque j’ai écouté ce "Isolate And Medicate", un coup de cœur est subvenu. Peut-être que si le précédent album avait été très bon, je n’aurais pas eu la même réaction. Alors bien sûr, il est gênant de mettre une note parfaire à du SEETHER, la crainte de perdre ce qu’il me reste de sérieux et de dignité aux yeux de certains lecteurs est très proche (un peu comme mettre la note parfaite à SLIPKNOT ou à LIMP BIZKIT quoi). Au bout du compte, chacun a ses goûts et j’assume les miens : SEETHER a pondu un album que j’écoute encore aujourd’hui avec un plaisir que je dois assumer, point.

Morceau préféré : Le disque.

A lire aussi en GRUNGE par METALINGUS :


SEETHER
Disclaimer 2 (2004)
"Premier" album




SILVERCHAIR
Neon Ballroom (1999)
Le vrai SILVERCHAIR


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Shaun Morgan (chant,guitare)
- Dale Stewart (basse)
- John Humphrey (batterie)


1. See You At The Bottom
2. Same Damn Life
3. Words As Weapons
4. My Disaster
5. Crash
6. Suffer It All
7. Watch Me Drown
8. Nobody Praying For Me
9. Keep The Dogs At Bay
10. Save Today



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod