Recherche avancée       Liste groupes



      
GRUNGE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bush, Saint Asonia, Staind, Three Days Grace
- Membre : Stuck Mojo

SEETHER - Si Vis Pacem, Para Bellum (2020)
Par METALINGUS le 31 Décembre 2020          Consultée 393 fois

À l’aube de leur carrière, les membres de SEETHER avaient ciblé un public « mainstream ». Il faut dire que la maison de disque avait flairé la mine d’or. Les grands dirigeants avaient alors fait pression en mettant en place plusieurs démarches dans le but de faire connaitre le groupe à un maximum de gens : vidéoclips à gros budgets, apparitions dans les films à succès Marvel ("Daredevil" et "The Punisher"), présence dans les talk-shows aux heures de grande écoute, etc.

Les années ont passées, les disques se sont accumulés également. La dernière galette possédant cette approche, "Isolate And Medicate", était tout de même de bonne qualité : le meilleur album en carrière de Morgan. On peut bien se moquer du groupe tant qu’on veut, il n’empêche que SEETHER n’a pas son pareil pour composer des riffs accrocheurs combinés à un refrain qui nous reste coller dans la tête : "Remedy", "Fake It", "Rise Above This", et j’en passe et des meilleurs.

Avec "Poison The Parish", nos garçons sont devenus des hommes : la rébellion s’est alors amorcée lorsque Shaun Morgan a acheté sa liberté en créant sa propre maison de disque. SEETHER a sorti un album lourd, sombre, ayant des relents à la ALICE IN CHAINS. Malheureusement, malgré tous les efforts, la galette a peiné à convaincre. Les gars sont désormais libres, mais errent sans but et sans direction.

Nous voilà maintenant avec "Si Vis Pacem, Para Bellum" : Si tu veux la paix, prépare la guerre. Je dois dire que le titre est à peu près tout ce que j’ai retenu de l’album. Il s’agit de la suite logique de "Poison The Parish" : Du lourd, une production qui fait la belle part aux guitares, parfois clean parfois saturées. Mais un constat s’impose de lui-même : Shaun Morgan, principal compositeur du groupe, a fait le tour du genre. Il semble carrément à court d’idées pour sortir des classiques.

En étant objectif, on peut admettre assez facilement que le Grunge a ses limites. Si, au départ, le sombre leader avait assez de génie pour varier les plaisirs et cacher les limites assez palpables du style pratiqué, il est ici incapable de voiler quoi que ce soit. Reste alors des morceaux ayant pratiquement tous la même structure, n’en déplaise aux principaux intéressés qui nous assurent dur comme fer s’être éloignés du schéma classique de composition : on est pourtant à des années-lumière de RUSH…

Mon principal questionnement est de savoir ce qui nous attend pour la suite des choses. Deux albums avec deux étoiles est une chose, mais on approche drôlement le pilotage automatique dans le cas qui nous concerne. Une autre question me taraude : maintenant que Shaun Morgan est "indépendant" musicalement parlant, quelles sont ses motivations ?

Morceau préféré : "Buried In The Sand".

A lire aussi en GRUNGE par METALINGUS :


BUSH
Razorblade Suitcase (1996)
Contagieux




SCREAMING TREES
Sweet Oblivion (1992)
Nous, on est dans le vent


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Shaun Morgan (chant,guitare)
- Dale Stewart (basse)
- John Humphrey (batterie)
- Corey Lowery (guitare)


1. Dead And Done
2. Bruised And Bloodied
3. Wasteland
4. Dangerous
5. Liar
6. Can't Go Wrong
7. Buried In The Sand
8. Let It Go
9. Failure
10. Beg
11. Drift Away
12. Pride Before The Fall
13. Written In Stone



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod