Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY / SPEED METAL  |  STUDIO

Commentaires (11)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Iron Maiden, The Rods, Vandallus, Vicious Rumors, Satan Jokers, Saxon
- Membre : Masterplan, Iced Earth, Attraction Theory, Holy Mother, Halford, Messiah's Kiss, Arch / Matheos, Rainbow, Virgin Steele
- Style + Membre : Jack Starr's Burning Starr
 

 Myspace (932)
 Site Officiel (728)

RIOT - Unleash The Fire (2014)
Par FREDOUILLE le 26 Janvier 2015          Consultée 8645 fois

Incroyable, étonnant et brillantissime RIOT…

Ou devrais-je plutôt écrire RIOT V puisque le groupe a décidé de changer de nom (a priori ce n’est pas le cas partout puisqu’au pays du soleil levant ce nouvel album est sorti sous le nom de RIOT !). Une modification qui est vraisemblablement là pour marquer une nouvelle ère du groupe, celle avec le cinquième chanteur officiel des New-Yorkais, l’excellent Todd Michael Hall (actuel JACK'S STARR BURNING STARR et REVERENCE) en remplacement du non moins excellent Tony Moore (parti vaquer à ses occupations/préoccupations familiales !). J’y vois aussi de la part des membres du groupe la volonté de marquer un tournant dans la carrière de RIOT, celui en tout cas de mettre en évidence qu’il s’agit là, du tout premier opus du groupe sorti sans son guitariste compositeur et fondateur, j’ai nommé l’illustre et emblématique Mark Reale. Mark Reale qui malheureusement s’en est allé en début d’année 2012, terrassé par cette putain de maladie de Crohn (dont il souffrait depuis tant d'années) et peu de temps après la sortie de l’excellent "Immortal Soul" sur lequel il n’avait d’ailleurs participé que de façon très limitée compte tenu déjà de son faible état de santé.

Ce fut une bien triste nouvelle pour celles et ceux qui adulent le groupe américain depuis tant d’années et dont votre serviteur fait aussi et bien évidemment partie. RIOT est effectivement un des groupes qui a bercé ma tendre adolescence au son des "Rock City", "Narita", "Fire Down Under", ou encore "Thundersteel" et "The Privilege Of Power" (pour la période Speed Metal du groupe), lesquels ont contribué au fait que je considère le combo américain, encore aujourd’hui, comme un de mes préférés. Et dire que ces Américains auraient du tout simplement devenir énormes… Quand on sait qu’ils ont participé au tout premier festival des « Monsters Of Rock », qu’ils ont ouvert pour Sammy HAGAR à l’Hammersmith Odeon en avril 1980, ou quand on connaît tout simplement la qualité intrinsèque d'albums tels que "Narita" ou encore "Fire Down Under" l'album référence qu’on ne présente d’ailleurs plus... Bref, autant dire que RIOT n’a tout simplement pas eu la chance escomptée.

Toujours est-il que, vu les circonstances, je pensais vraiment que le décès de son guitariste fondateur marquerait à tout jamais la fin de RIOT. Seulement, le groupe ou tout du moins les membres restants ont été vivement encouragés par Mark Reale lui-même et quelques-uns de ses proches pour continuer l’aventure en son honneur. Les dernières volontés de Mark Reale ont été respectées et voici donc le dernier venu des New-Yorkais, "Unleash The Fire" dont la pochette annonce sensiblement la couleur avec le retour de la mascotte du groupe, mi-humaine/mi-robot, vêtue d’un pantalon de cuir et brandissant fièrement une hache électrisée (Hector, la mascotte d'HAMMERFALL n'a qu'à bien se tenir !). Une pochette qui soit dit en passant pourra rappeler un tant soit peu celle de "Somewhere In Time" de IRON MAIDEN. Côté line-up, c'est donc Todd Michael Hall qui remplace Tony Moore au chant, Nick Lee un ancien élève de Mike Flyntz vient remplacer Mark Reale à la guitare, Frank Gilchriest (VIRGIN STEELE, et déjà présent sur "Army Of One") est derrière les fûts en lieu et place de Bobby Jarzombek parti rejoindre FATES WARNING et enfin élément important, ce sont le bassiste Don Van Stavern et le guitariste Mike Flyntz, compagnon de route de Mark Reale depuis plus de 20 ans qui sont aux manettes concernant la composition de l'album, respectivement crédités de huit et quatre titres.

Autant dire que compte tenu des éléments précités concernant la composition de ce nouvel opus, "Unleash The Fire" promet donc de plaire aux fans de "Thundersteel" (faut-il encore rappeler que Don Van Stavern y était l'un des principaux compositeurs avec Mark Reale bien évidemment). Et je dirai que finalement c'est plutôt le cas mais en partie seulement. Et oui... En partie seulement. En effet, si vous souhaitez écouter un "Thundersteel bis", je serais plutôt tenté de vous dire d'aller écouter l'excellent "Immortal Soul". Car même si "Unleah The Fire" possède de multiples accointances avec son illustre aîné, à commencer par le coté Speed et limpide de certaines compositions, les magnifiques soli dont nous abreuve le groupe tout au long de l'album ("Fight Fight Fight", "Until We Meet Again", "Fall From The Sky", "Take Me Back") ou encore le chant aigu de Todd Michael Hall qui remplace haut la main Tony Moore (bien que ses vocalises soient un peu différentes), il possède aussi et incontestablement ce petit quelque chose d'authentique, de rétro (dans le bon sens du terme j'entends bien), et surtout ce feeling... Oui, ce feeling que "Immortal Soul" ne possède pas. En cela, "Unleash The Fire" rappelle il est vrai "Thundersteel", les compositions Heavy Speed de la trempe de "Fight Fight Fight", absolument magistrale, de "Ride Hard Live Free" plus mesuré, du virulent "Unleash The Fire" (putain, il bastonne bien ce morceau) ou du fédérateur "Metal Warrior" ultra mélodique avec ses chœurs (putain de bonne composition là encore et que dire de son break fichtrement efficace !) auraient très bien pu y trouver leur place, c'est un fait, mais il rappelle également je trouve et surtout toute la première période du groupe (avant "Thundersteel" en fait).

Et c'est en cela que le nouveau chanteur est absolument fabuleux. Todd Michael Hall réussit de par ses vocalises assez haut perchées, ses intonations, à nous rappeler toute cette première et fameuse période. Il n'y a qu'à écouter ces compositions, parfois plus Hard Rock que Heavy d'ailleurs, à l'image de ce mélodique "Land Of The Rising Sun" absolument imparable, de cet étonnant "Return Of The Outlaw" qu'on croirait tout droit sorti des enregistrements de "Narita" voire même de "Rock City", ou encore de ce magnifique "Take Me Back", incontestablement le meilleur morceau de ce nouvel opus, et doté d'un refrain absolument délicieux lequel me donne d'ailleurs des frissons à chaque fois que je l'écoute. C'est pour vous dire la qualité du morceau et la force de frappe de ce chanteur absolument impérial. Pas certain que Tony Moore, aussi talentueux soit-il, eusse été aussi efficace sur ce type de compositions ! Bien évidemment, les deux compositeurs que sont Don Van Stavern et Mike Flyntz ont du jauger de tout cela avant et c'est pourquoi l'ensemble des compositions vont à l'ami Todd comme un gant, et comme il en a écrit la plupart des textes... c'est purement et indiscutablement du velours.

"Unleash The Fire" combine donc à merveille, titres Heavy et Speed, plutôt pêchus donc et compositions plus typées Hard Rock avec cet aspect old-school ultra authentique (la production léchée et le son des guitares aidant aussi), et surtout ce feeling que l'on ressent aussi à travers ces superbes parties de guitare et ces soli qui nous sont distillés par la paire de gratteux absolument sans faille comme en témoignent ce pont absolument magnifique sur "Fall From The Sky" (putain que c'est beau !) ou encore cette sublime introduction sur le plutôt sombre "Until We Meet Again" agrémentée de chœurs majestueux ! Du grand art, et des frissons qui parcourent le corps pour cette chanson écrite pour Mark Reale ! Un hommage à la fois poignant et vraiment touchant !

Avec "Unleash The Fire", RIOT V réussit l'exploit de retranscrire en tout point l'âme de RIOT ou tout du moins ce qu'il a pu nous délivrer de mieux durant sa carrière. C'est à vrai dire du très bel ouvrage, sincère qui plus est, nous plongeant agréablement dans le passé avec en point de mire "Thundersteel", certes, mais aussi des opus tels que "Narita", "Fire Down Under" l'époque où le regretté Guy Speranza sévissait avec brio lui aussi. Force est de constater en tout cas que tous les ingrédients sont ici réunis pour nous rappeler cette belle époque : feeling, mélodies enchanteresses, les sempiternels soli mélodiques et marque de fabrique du groupe, un chant carrément convaincant pour ne pas dire excellent et surtout des compositions en tout point magistrales qu'elles soient typées Hard Rock ou Heavy Speed. Pour tout vous dire, en la matière, je n'ai pas entendu mieux d'un point de vue qualitatif en 2014. Il ne s'agit ni plus, ni moins que d'un des meilleurs disques de l'année 2014 et je dirais même plus... L'un des meilleurs albums de RIOT, tout court. On aurait pu craindre le pire avec l'absence de Mark Reale à la composition, il n'en est pourtant rien, RIOT V a su accoucher du meilleur album qui soit, le plus juste, le plus digne possible de ce que Mark Reale a pu accomplir tout au long de sa vie avec RIOT. Mark, à coup sur, aurait été fier de ce qui vient d'être accompli. Chapeau bas !

Note : 4.5/5.

Morceaux préférés : "Take Me Back", "Until We Meet Again", "Fall From The Sky", "Return Of The Outlaw".

A lire aussi en HEAVY METAL par FREDOUILLE :


AMBUSH
Firestorm (2014)
Tempête de feu made in Sweden !!!!




HAMMERFALL
Legacy Of Kings (1998)
Du Heavy Metal de tradition haut de gamme !!!

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez






 
   FREDOUILLE

 
   DARK SCHNEIDER

 
   (2 chroniques)



- Mike Flyntz (guitare)
- Don Van Stavern (basse)
- Todd Michael Hall (chant)
- Nick Lee (guitare)
- Frank Gilchriest (batterie)


1. Ride Hard Live Free
2. Metal Warrior
3. Fall From The Sky
4. Bring The Hammer Down
5. Unleash The Fire
6. Land Of The Rising Sun
7. Kill To Survive
8. Return Of The Outlaw
9. Immortal
10. Take Me Back
11. Fight Fight Fight
12. Until We Meet Again
13. Thundersteel (live)- Bonus Track



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod