Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY / SPEED METAL  |  STUDIO

Commentaires (10)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Iron Maiden, The Rods, Vandallus, Vicious Rumors, Satan Jokers, Saxon
- Membre : Masterplan, Iced Earth, Attraction Theory, Holy Mother, Halford, Messiah's Kiss, Arch / Matheos, Rainbow, Virgin Steele
- Style + Membre : Jack Starr's Burning Starr
 

 Myspace (866)
 Site Officiel (647)

RIOT - Immortal Soul (2011)
Par FREDOUILLE le 16 Janvier 2012          Consultée 7670 fois

Il y a des groupes qui vous marquent à tout jamais... RIOT fait incontestablement partie de ceux là. Qu'est ce que j'ai pu aduler ce groupe bon sang ! Et pour cause... En 1990, je découvrais la bande de Mark Reale avec "The Privilege Of Power", un des deux albums de la période Heavy/Speed Metal du groupe. Le second n'étant autre que le génialissime "Thundersteel" sorti 2 années auparavant, une référence absolue, un chef d'œuvre.
Depuis cette ère, RIOT n'est jamais revenu à un tel niveau qualitatif : changement musical avec un retour à un style plus classique et moins dynamique, line-up différent (changement de chanteur notamment - Mike Dimeo - donnant au groupe une nouvelle tessiture mais loin d'être la meilleure du combo américain), quasi disparition des compositions speed (dès l'album "Nightbreaker" en fait). Pour ainsi dire, RIOT n'a collectionné depuis sa période Heavy/Speed Metal que des albums "simplement" bons ("Nightbreaker" fait partie de ceux là) ou tout simplement anecdotiques et moribonds à l'image du dernier en date par exemple : "Army Of One" sorti en 2006.

En 2011, RIOT fait donc son grand retour et tenez-vous bien, il revient avec le line-up de l'époque 1988-1990... Un line-up d'exception bien évidemment avec le monstrueux Bobby Jarzombek derrière les fûts, Don Van Stavern à la basse, les deux Mike aux guitares et surtout Tony Moore au chant. De quoi franchement m'émoustiller croyez-moi ! Et RIOT ne déçoit nullement avec ce quatorzième album. A croire qu'avec ce line-up, RIOT ne peut accoucher que de formidables choses.
Car ne tournons pas autour du pot, "Immortal Soul" est fantastique et nous ramène directement 23 ans en arrière à l'époque où RIOT nous avaient laissés avec "Thundersteel". Comme si il ne s'était rien passé entre les deux. Incroyable !

"Immortal Soul" renoue donc avec le passé d'un RIOT alors au sommet de son art (sans les interludes d'un "The Privilege Of Power") avec de nouvelles compositions excellentes en tout point. Autant de titres qui auraient d'ailleurs pu trouver leur place sur "Thundersteel" : les très speed "Wings Are For Angels" et "Sins Of The Father", le plus classique "Immortal Soul" ou tout simplement "Riot" qui ouvre les hostilités de manière tout aussi furieuse que le tonitruant "Thundersteel" (la composition) qui ouvrait l'album de 1988.
On retrouve sur ce "Immortal Soul" ces rythmiques de folie ("Riot", "Sins Of The Father"), ces riffs toujours aussi éblouissants, ces délicieuses mélodies (à faire pleurer FREEDOM CALL sur "Riot"), ces refrains de haute volée (et légers comme l'air - "Wings Are For Angels" -) et ces soli toujours aussi incroyables, limpides et dotés de ce feeling si rare (écoutez-moi "Insanity" ou "Still Your Man" pour vous en persuader !).

"Immortal soul", c'est aussi le retour de Tony Moore derrière le micro et ça, ça fait une sacrée différence ! Ce type est incroyable. Il ajoute une vraie dynamique, une vraie fraîcheur aux compositions du père Reale. Il est tout simplement fantastique pour ne pas dire ahurissant - sur "Riot" - où il semble d'ailleurs vouloir hurler tout ce qu'il a dans le ventre. Et force est de constater que Tony Moore n'a strictement rien perdu de ses vocalises haut perchées de 1988. Mieux, il semble même que son chant soit devenu plus étoffé, plus raffiné à l'image même de ses prestations sur le superbe mid-tempo "Fall Before Me" (magnifique !) ou sur le très mélodique "Still Your Man" qui est un joli clin d'œil à "Johnny's Back" ("Hey, Johnny, brother take my hand I remember, I am still your man").

34 années après la sortie de leur premier album "Rock City", RIOT nous prouve là qu'il reste un grand, un très grand de la scène du Metal et qu'il est encore capable de nous pondre un album "référence". Quelle perle dites-moi ! Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas vu le groupe à pareille fête, mais putain qu'est ce que c'est bon ! Quelle énergie et fougue retrouvées, quelle fraîcheur ("Whiskey Man", "Insanity", "Still Your Man"...), quelles compositions flamboyantes... Quel pied !!!

"Immortal Soul" est à ranger parmi les meilleurs albums du groupe américain, directement entre "Thundersteel" et "The Privilege Of Power". Énorme retour de RIOT en cette année 2011 (le meilleur album de l'année dans le genre ? La question mérite d'être posée) qui vaut largement une sélection sur Nightfall.



Morceaux préférés : "Still Your Man", "Whiskey Man" aux tonalités Hard-Rock, le lancinant "Crawling" (et ses quelques lignes orientales), "Fall Before Me", "Wings Are For Angels".


A noter que l'édition digipack possède deux lives en bonus track : "Johnny's Back" et "Metal Soldiers" (lives enregistrés au Sweden Rock Festival en Juin 2009).

A lire aussi en HEAVY METAL par FREDOUILLE :


WAVERLY LIES NORTH
A Soul In The Void (2014)
Fort potentiel ! Groupe prometteur !




TAD MOROSE
Paradigma (1995)
Heavy metal atmosphérique suédois


Marquez et partagez






 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Mark Reale (guitares)
- Mike Flyntz (guitares)
- Bobby Jarzombek (batterie)
- Don Van Stavern (basse)
- Tony Moore (chant)


1. Riot
2. Still Your Man
3. Crawling
4. Wings Are For Angels
5. Fall Before Me
6. Sins Of The Father
7. Majestica
8. Immortal Soul
9. Insanity
10. Whiskey Man
11. Believe
12. Echoes
13. Johnny's Back (live Bonus Rack)
14. Metal Soldiers (live Bonus Track)



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod