Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Iron Maiden, Saxon, The Rods, Vandallus, Satan Jokers
- Membre : Attraction Theory, Halford, Virgin Steele, Arch / Matheos, Rainbow, Masterplan, Messiah's Kiss, Holy Mother, Iced Earth
- Style + Membre : Jack Starr's Burning Starr
 

 Myspace (753)
 Site Officiel (500)

RIOT - Restless Breed (1982)
Par DARK SCHNEIDER le 29 Novembre 2012          Consultée 4326 fois

Au tout début des années 80, RIOT semblait être destiné à une brillante carrière dans le monde du Hard-Rock. Fort de trois albums de grande qualité, dont même un quasi chef d’œuvre (l’emblématique "Fire Down Under"), des premières parties prestigieuses, la voie vers le succès semblait toute tracée...Hélas, coup de théâtre en cette fin d’année 1981 : le chanteur Guy Speranza décide de mettre les voiles et de se retirer carrément du monde de la musique. Les habituels problèmes de management furent évoqués (ce sera une plaie durant toute la carrière du groupe) mais Speranza indiquera aussi qu’il n’arrivait pas à concilier sa passion pour le Rock avec ses croyances religieuses. Décidément, Dieu et le Rock ne feront jamais bon ménage. Guy Speranza restera pour beaucoup le chanteur culte du groupe, et il est vrai qu’il avait une très belle voix, située dans les hauts médiums, énergique, et suscitant immédiatement la sympathie. A l’écouter, on a tout de suite l’impression que Speranza était un gars sympa avec qui on aurait bien été descendre quelques téquilas frappées. Cependant, il faut aussi admettre qu’il ne semblait pas faire preuve d’un très grand charisme sur scène, mais les témoignages vidéo de l’époque sont trop rares pour se forger une opinion définitive à ce sujet.

RIOT partit donc en quête d’un nouveau chanteur, et trouva très rapidement un remplaçant en la personne de Rhett Forrester. Le groupe ne choisit pas un clone du précédent frontman. Forrester a une voix que l’on pourrait considérer comme assez typique du style Hard US qui devait bientôt exploser. Ce nouveau chanteur est surtout beaucoup plus professionnel que son prédécesseur, nettement plus technique, aux capacités vocales plus étendues. Et en plus le feeling est au rendez-vous ! Vous l’aurez donc compris, RIOT ne s’est pas trompé dans son choix.

"Restless Breed" est donc le nouvel opus de RIOT en cette année 1982. Ce qui frappe d’emblée avec le recul, c’est que ce disque s’inscrit dans la veine de la vague Hard US qui allait déferler. Mais RIOT fait figure de précurseur, ce n’est en effet qu’en 1983 que ce sous-genre allait s’imposer grâce au carton que fut le "Metal Health" de…QUIET RIOT ! La bande à Mark Reale devait finalement en pâtir car une partie du public faisait la confusion entre les deux groupes, se demandant qui était ce groupe new-yorkais au nom si proche des stars du moment (de vils copieurs sans doute !). Quelle ironie du sort quant l’on sait que "Metal Health" s’inscrit musicalement dans la droite lignée stylistique de "Restless Breed". Autant le dire, RIOT est un groupe maudit.

RIOT entame donc une nouvelle phase dans sa carrière. Le ton se durcit quelque peu. Fini désormais la spontanéité Rock’n’Roll, place au Hard Heavy très carré, beaucoup plus incisif et hargneux mais du coup moins explosif. Ce changement de style ne pourra pas plaire à tout le monde. Mais dans son genre, on a là un album extrêmement efficace et relativement varié. Les compositions sont dans l’ensemble d’excellente facture. Mark Reale est toujours un compositeur aussi inspiré, mais laisse également largement le champ libre à Forrester et au second guitariste Rick Ventura.
Le nouveau chanteur signe notamment avec "CIA" une petite pépite de Heavy mélodique aux couplets rageurs et au refrain mélodique et efficace. Dans un registre similaire, "Loanshark" est également une merveille, un Heavy Metal rapide et ravageur, qui n’est pas sans rappeler ACCEPT.
Le grand moment de l’album est incontestablement son title track. "Restless Breed" est un mid-tempo assez typique du genre, fédérateur et nettement plus grand public, c’est une réussite totale. Sur ce morceau écrit par Mark Reale seul, c’est avant tout Rhett Forrester qui brille de mille feux : c’est sur ce titre qu’il prouve qu’il était un chanteur d’une plus grande envergure que Guy Speranza. Il sort de son registre agressif et adopte une voix posée, pleine de feeling. Un grand titre qui aurait du cartonner sur les radios US !
Rhett Forrester continue d’étaler tout son talent sur la reprise galopante des ANIMALS : "When I Was Young". Dans ce registre plus diversifié, on notera aussi le titre "Loved By You", se rapprochant d’un Hard Rock classique pas loin d’AC/DC, et qui laissera la part belle à un harmonica. Encore un grand titre !

Cependant, il est impossible d’affirmer que cet album soit parfait de bout en bout. La seconde face du disque est clairement un ton en dessous de la première. Les morceaux de Rick Ventura ("Over To You" et "Dream Away") étant notamment d’une qualité inférieure : plus légers et mélodiques, mais moins marquants, voire franchement anecdotiques. Cette baisse de régime fait que l’album est incontestablement un cran en dessous de "Fire Down Under".
La production est aussi plutôt un point faible, un peu trop rêche et manquant un peu de puissance. Il parait cependant que la qualité de cette production dépend des éditions cd.

Malgré ses défauts, "Restless Breed" est un très bon album de RIOT. Il ne plaira certainement pas à tous les fans de la période précédente, les ventes furent d’ailleurs plutôt en baisse, mais il faut savoir aussi que pour beaucoup de fans il s'agit là de leur album préféré du groupe. Bref, il faut l’écouter pour se forger sa propre opinion. Ça reste pour moi incontestablement un classique du Hard/Heavy US de l’époque, et qui de surcroit vieillit plutôt bien.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


DIO
Holy Diver (1983)
Premier album solo du lutin à la voix d'or

(+ 2 kros-express)



SATAN
Atom By Atom (2015)
Que SATAN nous habite !


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Mark Reale (guitares)
- Rhett Forrester (chant)
- Sandy Slavin (batterie)
- Kip Lemming (basse)
- Rick Ventura (guitares)


1. Hard Lovin' Man
2. C.i.a.
3. Restless Breed
4. When I Was Young (the Animals Cover)
5. Loanshark
6. Loved By You
7. Over To You
8. Showdown
9. Dream Away
10. Violent Crimes



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod