Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (4)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Iron Maiden, Satan Jokers, Saxon, Vandallus
- Membre : Holy Mother, Messiah's Kiss, Masterplan, Rainbow, Arch / Matheos, Virgin Steele, Halford
 

 Myspace (661)
 Site Officiel (371)

RIOT - Rock City (1977)
Par FREDOUILLE le 9 Octobre 2009          Consultée 5646 fois

Nous sommes en 1977. Alors que la NWOBHM s'apprête à montrer le bout de son museau avec des groupes comme SAXON, DEF LEPPARD, TYGERS OF PANG TANG ou tout simplement IRON MAIDEN, de l'autre coté de l'Atlantique, un groupe du nom de RIOT, originaire de New-York, débarque sans coup férir et prend un peu d'avance sur ses concurrents britanniques avec la sortie de "Rock City".

Un 1er opus qui propose un Hard Rock ultra dynamique à l'image de titres comme le somptueux "Warrior" - sans aucune contestation la meilleure composition de la galette - sur lequel le groupe joue plutôt vite pour l'époque. Le Hard Rock proposé par le combo américain est doté d'une étonnante fraîcheur, d'un feeling absolument admirable et sait durcir le ton quand il le faut ("Overdrive"). "Rock City" possède en plus de cela une tripotée de mélodies absolument imparables.

Les débuts du groupe sont indubitablement encourageants et on sent là un gros potentiel. Il faut dire aussi que le fondateur et leader du groupe, Mark Reale, guitariste influencé par Thin Lizzy ou encore Michael Schenker, est plutôt talentueux dans l'usage de son instrument, il transcende carrément l'ensemble des compositions de l'album de par ses multiples soli (écoutez moi "Overdrive" par exemple!). Par ailleurs, il a su s'entourer d'un line-up de qualité avec notamment la présence d'un vocaliste tout bonnement extraordinaire en la personne de Guy Speranza à la voix haut perchée, et considéré aujourd'hui encore par les fans du groupe comme le meilleur chanteur de RIOT toute période confondue. Guy Speranza chantera sur la superbe triplette qu'est "Rock City", "Narita" (1979") et "Fire Down Under" (1981), puis quittera le combo peu de temps après. Enfin, pour l'histoire, Guy Speranza décédera malheureusement en 2003 d'un cancer du pancréas.

"Rock City" est donc composé de 9 titres pour la plupart excellents. Parmi ceux-ci, on retiendra particulièrement "Desperation", titre qui ouvre l'album avec autorité (belle entrée en matière sincèrement !), l'excellent "Warrior" dont j'ai parlé plus haut avec une palanquée de soli tout à fait jouissifs et puis... pétard, quelle mélodie, quel refrain sans déconner (Shine, Shine on, warrior, shine, shine on thought the wind and the rain...) ! Le titre éponyme de l'album "Rock City", très rock dans l'âme, est lui aussi absolument imparable avec ses grattes au son absolument d'époque, "Tokyo Rose" a tout d'un hit potentiel, enfin "Heart Of Fire" est plutôt fun et sympathique avec son wah-wah pourtant un brin kitsch.

Pour RIOT, ce premier album est tout à fait remarquable et le groupe ne tardera pas à devenir une référence avec les albums suivants que seront "Narita" et surtout "Fire Down Under", l'album référence du groupe. On soulignera que "Rock City" dispose par ailleurs d'une production tout à fait remarquable pour l'époque, le son y est clair et soigné, d'époque certes, mais superbement authentique. J'adore le son des grattes, c'est un délice ! Si bien qu'aujourd'hui, l'album n'a d'ailleurs quasiment pas pris une ride.

Seules ombres au tableau : la durée de l'album (seulement un peu plus de 33 minutes au compteur, c'est un peu juste) et la pochette qui est très loin d'être « jolie ». Cette dernière (qui arbore le phoque qui sera la mascotte du groupe sur les pochettes à venir) nous montre déjà les dangers du futur sur la nature. RIOT écologiste dans l'âme ?

Et sinon, pour l'anecdote, je me suis procuré cet album au tout début des années 1990 en import japonais pour la « modique » somme de 230 francs ! Ca commence à faire cher la minute, non ? Mais vu la qualité de l'album, je ne l'ai jamais regretté.

Morceaux préférés : "Warrior", "Overdrive", "Rock City", "Tokyo Rose".

Note réelle : 3.5/5.

A lire aussi en HARD ROCK par FREDOUILLE :


TORA TORA
Wild America (1992)
Hard rock




TESLA
Comin' Atcha Live! 2008 (2008)
Un show tout simplement phénoménal!!!


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Guy Speranza (chant, percussion)
- Mark Reale (guitare, chant)
- L.a. Kouvaris (guitare)
- Peter Bitelli (batterie, percussion)
- Jimmy Iommi (basse)


1. Desperation
2. Warrior
3. Rock City
4. Overdrive
5. Angel
6. Tokyo Rose
7. Heart Of Fire
8. Gypsy Queen
9. This Is What I Get



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod