Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY / THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2017 Incorruptible
 

- Style : Nevermore, Ashes Of Ares, Judicator
- Membre : Leash Law, Sons Of Liberty, Demons & Wizards, Sadus, Death, Ashes And Dust, Judas Priest
- Style + Membre : Pyramaze

ICED EARTH - Plagues Of Babylon (2014)
Par FREDOUILLE le 27 Mars 2014          Consultée 5810 fois

Et si ICED EARTH s'était décidé à refaire de la bonne musique ? Oh non pas que les albums précédents soient totalement mauvais, loin de là, "Dystopia" était d'ailleurs bien sympathique et récréatif dans son genre. Mais force est de reconnaître qu'avec ce onzième album (et un nouveau concept album -la chute de la société par des zombies, entre autres...-), plutôt haut de gamme et de caractère -c'est à souligner-, "Plagues Of Babylon", il s'agit là et à n'en pas douter du meilleur matériel que nous ait sorti le père Schaffer depuis des lustres. Pour faire court et simple, ICED EARTH ne nous avait plus émoustillés comme cela depuis... depuis "Horror Show".

Ceci étant, dire que ce "Plagues Of Babylon" est parfait ou est le chef d’œuvre escompté est bien évidemment un pas que je ne franchirai allègrement pas, faut pas déconner non plus. Le disque d'une durée de plus d'une heure n'évite malheureusement pas le défaut récurrent du groupe américain, à savoir nous proposer des titres plutôt sympas (même très sympas) et dans l'ensemble assez aboutis, mais qui sentent un tant soit peu le réchauffé et du même coup semblent juste faire office de remplissage. Je pense notamment à "Spirit Of The Times" (composition de SONS OF LIBERTY ?), "Parasite" qui possède pourtant un des meilleurs riffs de l'album ou encore le mid-tempo "Peacemaker" qui n'aurait certainement pas dépareillé sur l'album "The Dark Saga" (un de mes albums préférés) tant il se situe dans les mêmes tons d'un point de vue rythmique et mélodique. Et je ne parle même pas de la Power ballade musclée qu'est "If I Could See You" dont est si coutumier le groupe. Une Power ballade assez réussie pourtant et qui n'aurait presque pas à rougir aux cotés des "Melancholy", "Wathching Over Me" et consorts. Ceci pour vous dire que ICED EARTH et par conséquent Jon Schaffer peinent toujours et quelque peu à se renouveler et que la fin de ce nouvel opus pourra vous sembler -peut-être ?- un tantinet ennuyeuse et possiblement anecdotique.

Seulement voilà...

À côté de cela ICED EARTH nous délivre cette fois des morceaux de premier choix pour ne pas dire de bravoure. Des morceaux virulents, agressifs et mélodiques bien entendu, qui marquent et qui vous bottent le train voyez-vous. Soutenu par une production aux petits oignons (Morrisound Studio oblige !) et agrémenté d'une batterie particulièrement mise en avant (pour ne pas dire sur-mixée) laquelle renforce du même coup et incontestablement l'impact des compositions (un bon point d'après moi), le Heavy Metal du groupe, à la fois surpuissant, varié et racé (comme bien souvent), se veut pour le coup particulièrement brillant, parfois même riche en trouvailles (comme ce superbe pont sur "Resistance" ou encore ce break sur "The End?") et pour tout dire carrément à la fête. Il brasse énergiquement, encore et toujours, des riffs power et thrashy (question riffs, pas à dire mais sur ce nouvel opus on y trouve carrément son compte) ficelés de subtiles et imparables mélodies à l'image d'un épique "Plagues Of Babylon" à l'introduction incontestablement réussie pour ne pas dire géniale (quoiqu'un peu longue), d'un thrashisant "Democide" qui flirte bon l'époque de "Stormrider", d'un "The Culling" à l'aura mélodique imparable ou encore d'un sublime et inspiré "The End?" (dont les lignes mélodiques sont absolument magistrales) à l'introduction "MAIDEN-nienne" du plus bel effet et dont l'atmosphère rappellera cette fois l'époque de "Burnt Offerings". Des compositions relativement sombres dans l'ensemble (à l'image de cette pochette très réussie) et qui fonctionnent au final à merveille, qui font pour la plupart mouche du premier coup et qui sont ni plus ni moins amenées à devenir des futurs classiques du groupe. Pas de doute qu'ICED EARTH a plus que peaufiné son affaire sur "Plagues Of Babylon" et flirte ici bien souvent avec ses plus belles heures. C'est dit.

Saluons la prestation de Stuart Block qui est assurément de plus en plus convaincant derrière le micro et qui a cette fois participé au processus d'écriture. En se cantonnant sur "Plagues Of Babylon" à chanter uniquement dans le registre de Matthew Barlow (peu ou pas de screamings à la Tim Ripper Owens hormis sur le surpuissant et tonitruant "Cthulhu", référence à HP Lovecraft), un très bon point, il prouve par la même qu'il en est tout simplement le digne successeur. Chapeau bas ! Enfin saluons aussi le taff du guitariste Troy Steele qui apporte une nouvelle fois beaucoup de variété et de fraîcheur à l'ensemble notamment au niveau des soli ("The End?", "Resistance", "Democide").

Avec ce "Plagues Of Babylon" des plus attractifs, ICED EARTH renoue donc et un tant soit peu avec ses plus belles heures. Il combine avec brio compositions old-school, "Democide" et "Among The Living Dead" (Hansi Kürsch y prête sa voix) en tête, et compos plus classiques telles que "Spirit Of The Times", "The End?", "Peacemaker", "If I Could See You" lesquelles ne seront donc pas sans rappeler "Something Wicked This Way Comes", "The Dark Saga" ou encore "Burnt Offerings". Fort de compositions à la fois variées, puissantes et pour certaines assez virulentes (ce qui n'est pas pour me déplaire) avec un retour de riffs assez véloces, "Plagues Of Babylon" s'avère être un très bon album de ICED EARTH (le meilleur certainement depuis "Horror Show"), le groupe américain semblant être sur une toute autre dynamique depuis l'arrivée du l'ami Stu Block.

Plutôt rassurant !

Note : un généreux et encourageant 4/5 !

Morceaux préférés : "Plagues Of Babylon", "Democide, "The End?", "The Culling".

La reprise bien cool : "Highwayman" de Jimmy Webb.

À ne pas manquer : L'édition de luxe, magnifique avec un dvd bonus dont le making of de l'album (55 minutes), quelques bonus et l'album en version 5.1 (Surround Mix Version).

A lire aussi en HEAVY METAL par FREDOUILLE :


SAIDIAN
Phoenix (2006)
Vous aimez EDGUY? SAIDIAN est fait pour vous!!!




CONCEPTION
Parallel Minds (1993)
Heavy / thrash metal


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Jon Schaffer (guitare rythmique, lead, acoustique)
- Stu Block (chant, chœurs)
- Troy Steele (guitare lead)
- Luke Appleton (basse)
- Raphael Saini (batterie)


1. Plagues Of Babylon
2. Democide
3. The Culling
4. Among The Living Dead
5. Resistance
6. The End ?
7. If I Could See You
8. Cthulhu
9. Peacemaker
10. Parasite
11. Spirit Of The Times
12. Highwayman



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod