Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (1 / 3)
Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Staind, Coal Chamber, Aqme, Eths, Saliva
- Style + Membre : Head, L.a.p.d., Love And Death, Jonathan Davis
 

 Site Officiel (474)
 Facebook (479)
 Myspace (460)

KORN - Iii: Remember Who You Are (2010)
Par ZIONLEEMASTERSEB le 22 Octobre 2010          Consultée 2480 fois

Précision importante, KORN III n’est plus le même groupe qu’à ces débuts. Le line up sur la colonne de droite nous apprend que Ray Luzier est le nouveau batteur du groupe. Et quel batteur !!!! Sans blague !! Sur "Untitled (2007)" KORN ne souhaitait introniser personne en son sein et se présentait sous la forme d’un trio. Sont toujours démissionnaires Brian Welch (guitare) et David Silveria (batterie), membres historiques du groupe. Pourquoi cette précision ? Parce qu’il est hallucinant de voir le nombre de personne qui se sont dernièrement déplacés pour voir GUNS N’ ROSES en concert et s’étonnant de l’absence de Slash.

2010, KORN nous rejoue le coup du retour aux sources. La bonne blague !!!! A y retourner davantage, ils risquent même de régresser. Si ce n’est pas déjà fait. Mais cette fois, tout est magnifiquement orchestré, le groupe ayant mis les petits plats dans les grands et surtout de l’eau dans son vin. Car il convient de préciser que le gang de Bakersfield n’est plus en odeur de sainteté auprès des kids grâce auxquels, et en un temps record, ils avaient été porté aux nues, commercialement parlant. KORN donc, fait rempiler "Wonder Ross Robinson" à la prod. Celui là même qui, vexé comme un pou d’avoir été lâché par le groupe au moment du multi platine "Follow The Leader" jura, mais un peu trop tard qu'on ne l'y prendrait plus. Ross déclara donc à qui voulait bien l’entendre qu’il ne bosserait plus avec des groupes connus. Gaminerie, soit mais dans l’univers glauque et enfantin de KORN cela sonne parfaitement, n’est il pas ? Ross ayant bossé entre temps pour THE CURE, obscur groupe anglais de jeunes premiers !!!!

Davis ressort donc son jogging Firebird Adidas. On oublie le coup de retournement de veste (sans jeu de mot) du sponsor PUMA période….. "Follow The Leader". Et oui, gagner de l’argent nécessite de faire des concessions.
Parlons musique, tout cet album sonne faux. Un peu à la façon du "Death Magnetic" de METALLICA. Les compos sont forcées, les traits sont grossiers, nous sommes dans l’auto parodie. Synonyme de "retour aux sources". "Oildale Leave ma Alone" est une resucée honteuse. La voix unique de Davis et la section rythmique Fieldy/Luzier sont imparables mais elles ne surprennent pas, elles bercent. Même le sautillant "Pop A pill" peine à faire illusion. Davis alterne chant clair et tourmenté à loisir et malgré son bel organe, ca sent la supercherie. Les parties de guitares de Shaffer sont toujours aussi incipides "Fear Is A Place To Live". C’est vrai que les ambiances sont souvent proches de "Life Is Peachy" mais elles n’en atteignent jamais l’once de la moitié du quart de la moelle. Pilote automatique, "Move On" s’enlise. "Lead The Parade", pas mieux. Il n’y a guère que "Let The Guilt Go" qui on ne sait pourquoi parvient à séduire. Pourtant le taux d’originalité est toujours à zéro. Ceci est peut être du au petit coup de folie de la basse ?!!! En tout état de cause, pas grand-chose à sauver. "The Past" reste plaisant également mais ne passera pas à la postérité. On a même le droit, encore une fois au coup de la pleurnicherie studio de Davis avec "Holding All These Lies". Flagrant délit de plagiat sentimentaliste moribond. On aurait envie de lui jeter des pierres tellement user de cette fibre sensible est un sur calcul commercial censé leur ramener la sympathie de leur public perdu. Pourtant, le morceau fonctionne, et c’est bien le pire. Surtout qu’à ce stade, ce ne sont pas la poignée de titres qui restent qui vont sauver l’album. Gros ratage. Mais un statut de Stars déchues se profile à l’horizon. Souquez ferme, vous y êtes presque.

Nightfall, comme "l’Ecole des Fans" se refuse de distribuer des zéros. C’est pourtant ce qu’aurait mérité ce "Remember Who You Are".

Note : 0/5.

A lire aussi en NEO METAL :


OTEP
The Ascension (2007)
Néo détraqué




P.O.D.
Testify (2006)
Attention : ce disque est formidable


Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
   CHAPOUK
   ZIONLEEMASTERSEB

 
   (3 chroniques)



- Jonathan Davis (chant)
- James Shaffer (guitare)
- Reginald Arvizu (basse)
- Ray Luzier (batterie)


1. Uber-time
2. Oildale (leave Me Alone)
3. Pop A Pill
4. Fear Is A Place To Live
5. Move On
6. Lead The Parade
7. Let The Guilt Go
8. The Past
9. Never Around
10. Are You Ready To Live?
11. Holding All These Lies



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod