Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO ROCK  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Staind
- Style + Membre : Head, L.a.p.d., Love And Death
 

 Site Officiel (151)
 Facebook (159)
 Myspace (151)

KORN - The Paradigm Shift (2013)
Par CHAPOUK le 27 Octobre 2013          Consultée 4959 fois

"The Paradigm Shift" je l’attendais avec impatience et un peu d’appréhension.

KORN c’est quand même un groupe qui a bercé mon adolescence, que j’ai adoré et qui m’a servi d’ascenseur pour accéder à d’autres paliers du Metal… Bon, je reconnais, j’ai quand même décroché à partir de "See You On The Other Side" en secouant tristement la tête et en me faisant la réflexion que KORN avait bien changé… Mais c’est vrai quoi ! Comment ce groupe avait pu passer de la qualité de son éponyme à la bouse sans nom qu’est justement "Untitled" ? Les albums suivants, comme toute fan qui se respecte, je les ai écoutés, mais de loin, même très loin, en y jetant juste une oreille curieuse mais sans jamais retrouver le « truc » qui m’a fait accrocher au KORN du début, je me disais simplement que Jonathan Davis et ses copains faisaient absolument n’importe quoi et que ça frisait la blague pas drôle du tout…

Et voilà qu’en 2013 KORN remet ça, avec le retour du guitariste Brian "Head" Welch, après son absence de plus de huit ans. Le skeud va donc reprendre des consonances beaucoup plus metal d’après la presse spécialisée. Yahou !

Pourtant ce n’était pas très flagrant lorsque le single "Never Never" est sorti. Il a dû en effrayer plus d’un, et en surprendre d’autres... À la première écoute on se dit « Oh non ils ont recommencé !! C’est toujours pas du KORN, fermez vos gueules les Californiens vous ne valez plus rien … ». Le groupe nous joue purement et simplement de la Pop, bon le clip est magnifique mais c’est de la poudre aux yeux ! On s’attend à tout moment à un featuring R'N'B avec FLO RIDA ou Nicki MINAJ. Heureusement les Ricains ne se sont pas abaissés à cela, et finalement après plusieurs ré-écoutes on finit par se prendre au jeu, "Never Never" passe plutôt facilement. Alors évidement ça n’a rien à voir avec du Metal, on est à des années-lumières de ce style, mais pour de la Pop c’est plutôt bien construit et rafraîchissant avec un petit côté Rock pas désagréable.

Le second single "Love & Meth" est complètement différent, et laisse perplexe quant au contenu de l’album. On retrouve ici l’efficacité du duo Head/Munky, les riffs hostiles et tranchants des débuts ont cependant déserté pour laisser place libre à des passages plus mélodiques comme on peut en retrouver sur "Follow The Leader" ainsi qu’a des petites touches Électro déjà présentes sur les opus précédents. Sur cet album on sent bien que Jonathan Davis se la joue DJ à ses heures perdues, sous le nom de JDEVIL, "Victimized" prend carrément des consonances Drum N'Bass, très faciles à capter sur l’intro, un peu moins dans le reste du morceau.

Fini l’agressivité des débuts, mais on remarque quand même une certaine envie de retour aux sources pour le groupe, et ce n’est pas déplaisant du tout, c’est même un gros soulagement ! "Prey For Me" est un bon exemple, l’intro tabasse dur et sonne comme un gros titre de "Take A Look In The Mirror". Les chants gutturaux et plaintifs de Davis sont également absents sur cet album, le chanteur préférant innover avec des lignes de chant catchy et même épiques comme sur "Spike In My Veins". Ce morceau qui a quand même eu le privilège d'être composé avec les géants néerlandais de la Dubstep et de la Drum N'Bass : NOISIA voit son refrain paré d’une puissance effrayante, grâce à la lourdeur des guitares qui le souligne et aux effets électro qui le précède.

Mais le groupe n’a pas non plus totalement tiré un trait sur son passé, on a droit avec "Lullaby For A Sadist" à un morceau lugubre qui, bien qu’il soit, dans sa construction musicale, bien loin d’un "Falling Away From Me", rappelle cette ambiance sombre, triste, voire souvent glauque des premiers KORN, avec une sorte de plainte légèrement troublante de Davis sur la fin du morceau.

En fait "The Paradigm Shift" c’est en même temps un retour aux sources et une évolution du groupe vers quelque chose de musicalement plus technique et plus mature qu’avait déjà annoncé "See You On The Other Side" (sans compter les brouillons que sont "Untiled" et les trois autres albums suivants). Le Neo Metal agressif et pleurnichard dès débuts a quasiment disparu du style de jeu de KORN pour laisser la place à un hybride, quelque chose entre gros Rock couillu et Électro. Évidement ça ne plaira pas à tout le monde, mais ça se laisse dans l’ensemble quand même bien écouter malgré quelques petites longueurs parfois.
On a vu pire !

3,5/5.

A lire aussi en NEO METAL par CHAPOUK :


LIMP BIZKIT
Three Dollar Bill Yall $ (1997)
Les roquets du néo




HED P.E.
Forever! (2016)
On the road to Zion !


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Jonathan Davis (chant, effets électro)
- Fieldy (basse)
- J. "munky" Shaffer (guitare)
- Brian "head" Welch (guitare, chant)
- Ray Luzier (batterie)


1. Prey For Me
2. Love & Meth
3. What We Do
4. Spike In My Veins
5. Mass Hysteria
6. Paranoid And Aroused
7. Never Never
8. Punishment Time
9. Lullaby For A Sadist
10. Victimized
11. It's All Wrong



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod