Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO METAL  |  STUDIO

Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Oneyed Jack
 

 Site Officiel (253)
 Facebook (207)

LOFOFORA - L'Épreuve Du Contraire (2014)
Par CHAPOUK le 21 Octobre 2014          Consultée 2900 fois

Je pensais que LOFOFORA c’était fini depuis "Monstre Ordinaire" mais ça c’était avant…

Avant leur prestation au Hellfest qui nous a permis de découvrir en avant-première trois chansons issues de "L’Épreuve Du Contraire". Et surtout avant de poser une oreille attentive sur ce skeud. On retrouve ici une ligne de conduite et une variété au niveau des styles proposés propres à l’opus "Le Fond Et La Forme".

Quelques petits changements ont eu lieu quand même : Reuno semble plus posé dans son flow mais transpire la haine et la colère dans chacune de ses phrases. Sa voix déjà bien puissante à la base même si elle en a pris un coup depuis les débuts de LOFO', est en parfaite adéquation avec les paroles toujours aussi virulentes qu’auparavant. La plume de Reuno est toujours aiguisée et juste, bien que sombre. Cependant l’album n’en devient pas pour autant cafardeux comme a pu l’être "Monstre Ordinaire", il y a quelque LOFOFeries (compliqué à prononcer ça !) qui le rendent bien sautillant.

Exemple parfait avec le très adolescent et punkisant "Double A", qui a complètement absorbé l’énergie guillerette du Skate Punk dans lequel il a baigné, pour en faire un tube à pogo. Et du Punk en voilà avec "La Tsarine", ici on sent bien l’influence de la scène keuponne française et surtout celle des $HERRIF : ça galope à 100km/h comme si les zikos avaient foutu les deux doigts dans la prise ! Tandis qu’au niveau paroles c’est du même acabit que "Halte Au Front" des SALES MAJESTÉS. Je vous laisse donc, suite à ces indications, deviner quelle personne est visée dans ce titre. ;)
"Chanson D’Amour" se rapproche aussi quelques peu de la scène Punk et même Psychobilly. En fait ce morceau me fait vachement penser aux BANANE METALIK grâce à ce son lourd et métallique, mêlé à une rythmique bondissante sur le refrain. Puis tant que j’y suis autant causer de "Karmasutra" et de son côté Rock’N’Roll qui est super bien utilisé au milieu de cet ensemble lourd. Les LOFOFORA nous le prouvent encore : ils maîtrisent comme des chefs l’art de la Fusion !

Néanmoins la plupart du temps l’ambiance est plutôt pachydermique, il suffit de se manger le fameux, le corrosif "Pornolitique" (qui a déclenché de monstrueux circle-pits en juin dernier à Clisson) dans les esgourdes, accompagné par "Contre Les Murs" et "Le Malheur Des Autres" pour comprendre ce que je veux dire. Vous pouvez aussi ajouter à cette liste de tueries Neo Metal, s'il vous reste assez d'énergie, "Trompe La Mort", qui me rappelle "Carapace" (présente sur "Le Fond Et La Forme") dans un style plus Hardcore pour le coup, mais qui vaut son pesant de points brutasse !

Et là où LOFO’ surprend c’est sur la fin de l’album ; après un déchaînement de violence, "Transmission" et "Notre Terre" nous sont amenés sur un plateau d’argent. Ces deux titres sont des œuvres à la GOJIRA au même titre que "Pyromane" présent vers le milieu du skeud. Ah ouais ce morceau comment ai-je pu ne pas l’aborder jusque-là ? C’est le titre qui va vous rester en tête ! Il étonnamment léger : grâce aux grattes un peu plus mélodiques que d’habitude et parfois saccadées comme sur "The Gift Of Guilt". Il est paradoxalement, dans le même temps, lourd, grâce à une basse imposante et dominante, et possède une profondeur hypnotique donnée par le flow et le texte de Reuno. LA perle de l’album pour moi !
Et les deux dernières pistes de l’album sont un peu construites dans ce style, avec un côté un peu NOIR DÉSIR au niveau de l’interprétation pour "Transmission", et une touche de psychédélisme pour "Notre Terre".

LOFOFORA s’est superbement démerdé sur cet album au niveau compos. Ceux qui n’ont pas gardé la petite flamme rebelle qui brûlait dans leur cœur d’ado révolutionnaire n’adhéreront plus aux textes de Reuno qui semble bloquer éternellement sur les mêmes sujets. Mais après tout est-ce vraiment de sa faute si le monde n’a pas changé depuis les débuts de LOFOFORA ? ;)

Ce groupe fait partie de la relève française qui sonne l’alarme, citoyens, et qui se sort les doigts du fion. Quand des grands partent dans le monde de la chanson contestataire (R.I.P. Schultz), il est toujours agréable de voir des groupes qui, quelle que soit la façon, essayent de réveiller la nation…

LOFOFORA nous le rappellera encore et encore : que cette ère de bavure nous serve de leçon !

A lire aussi en NEO METAL par CHAPOUK :


BAWDY FESTIVAL
Into The Weird Side (2009)
Batte dans l'cuuuuuuuuul !!!!




LOVE AND DEATH
Between Here & Lost (2013)
La patte de KORN en solo ! (ou presque)


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Reuno (chant)
- Phil (basse)
- Vincent (batterie)
- Daniel (guitare)


1. L'innocence
2. Pornolitique
3. Contre Les Murs
4. Trompe La Mort
5. Le Malheur Des Autres
6. Romance
7. La Dérive
8. Pyromane
9. Karmasutra
10. La Tsarine
11. Double A
12. Chanson D'amour
13. Transmission
14. Notre Terre



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod