Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO INDUS METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (238)

DOPE - Felons And Revolutionaries (1999)
Par CHAPOUK le 4 Septembre 2014          Consultée 1739 fois

Voici le premier skeud de la formation, un album au son brut de chez brut que l’on croirait réalisé dans une usine (pour de l’Indus c’est presque pas choquant huhuhu). Car oui le Neo c’est peut-être pas trop votre tasse de thé, et dans ce cas la suite de la discographie de DOPE vous parlera moins. Mais si vous aimez RAMMSTEIN, NIN, ou MINISTRY vous pouvez (éventuellement) accrocher à ce "Felons And Revolutionaries".

Ici le côté commercial du Neo Metal est sagement écarté pour faire place à des morceaux épurés aux rythmiques répétitives et sauvages. Allez seule la voix d’Edsel Dope risque de vous rappeler MANSON, mais dans le cas présent ça ne représente pas vraiment un gros handicap, au contraire ça rajoute un côté mécanique, robotique aux titres, et colle parfaitement à l’esprit de la galette.

Des preuves de ce que j’avance ? Oui j’en ai ! Tenez on va prendre "Pig Society" qui fait démarrer cet album sur les chapeaux, grâce à une rythmique très RAMMSTEINienne, ou encore "Everything Sucks" avec ses samples qui m’évoquent une scie sauteuse (ah vous vouliez de l’Indus en voilà !), son rythme légèrement saccadé, et son refrain à la fois couillu et entêtant. On peut aussi se tourner vers "Sick" où au niveau batterie on se rapproche de "Bück Dich" mais avec un son différent : sur ce dernier le son est beaucoup plus métallique, tandis que chez les Ricains c’est le côté artificiel/électronique qui l’emporte. Et que penser de l’intro de "Debonaire" qui rappelle largement celle de "Pussy" avant de prendre un tout autre tournant que le morceau des Allemands ?

Toujours pas convaincus ? Bon OK, et bien zyeutez (ou « oreillez » plutôt) du côté de "One Fix" et "Intervention" : le chant est moins digitalisé et combiné aux rythmiques on se retrouve avec des morceaux typés MINISTRY. On effectue presque le même constat sur le refrain de "Fuck Tha Police" la reprise du groupe de Gangsta-Rap N.W.A (NIGGAZ WIT ATTITUDES), le reste du titre comporte évidement une rythmique Rap (mais légère).

Quant à "Kimberly’s Ghost", "America The Pitful" et "Shit Life" ce sont des pièces que l’on peut plus rapprocher de NIN, à cause de tous ces samples, ces mid-tempi, cette ambiance froide qui se dégage des titres.

Voilà tous les arguments pour convaincre un non-fan de Neo ont été énoncés et comme il a été dit précédemment, ce n’est pas ce style qui prédomine sur l’album, mais on trouve quelques pistes qui servent d'exceptions, et laissent deviner le chemin que va prendre DOPE par la suite. "Wake Up" par exemple est un morceau à la structure typiquement KORNienne : intro avec ambiance malsaine, chant dérangé, petite montée de la pression toujours sur fond de glauquerie, et gros refrain qui pète sa mère ! "I Am Nothing" constitue aussi un bon exemple, dans un style qui ne me rappelle aucun groupe en particulier, mais qui combine tous les éléments propres au Neo Metal avec en prime la petite touche originale : des samples un peu couillons disséminés un peu partout.

Et je vais terminer avec mon titre préféré "You Spin Me ’Round (Like A Record)" , ça c’est un ovni par contre, ne cherchez pas ça ne se rapproche pas de grand-chose à part évidement de l’originale qui est de DEAD OR ALIVE un groupe de New Wave (si vous avez toujours rêvé de voir un travelo parfois saucissonné dans un sac poubelle de couleur prune, parfois déguisé en pirate jouer à Shiva avec des bras extraterrestres, foncez voir le clip !) ou éventuellement de FLO RIDA qui avait pompé le refrain pour son titre "Right Round". Ce cover démonte, même s'il prend des côtés très Techno, surtout sur l’intro. Puis les gros riffs sur le refrain accompagnent à merveille le chant d’Edsel Dope qui semblait vouloir rester assez fidèle à l’original. Le résultat en devient très Neo par le fait, le gros son se couple à merveille avec le côté catchy/Pop du refrain et donnerait envie de bouger son popotin même au plus fermé des metalleux.

Le meilleur skeud de ce groupe, qui en voulant s’ouvrir au mainstream par la suite, s’est un peu mordu la queue. Ici pas de redondances, de titres ennuyeux ou vides de sens, DOPE excelle sur cet album ! C’est en voulant toucher un plus large public que le groupe a indéniablement perdu de son inspiration.

A lire aussi en NEO METAL par CHAPOUK :


GHOULS STONE VALLEY
Ghouls Stone Valley (2014)
Joseph Poole au féminin




AQME
Épithète, Dominion, Épitaphe (2012)
L'épitaphe de Koma


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Edsel Dope (chant, guitare, programmation)
- Simon Dope (clavier, percussions, sampling)
- Sloane Jentry (basse)
- Tripp Eisen (guitare)
- Acey Slade (basse, guitare)
- Racci Shay (batterie)
- Dj Lethal (apparition sur 12)


1. Pig Society
2. Debonaire
3. Everything Sucks
4. Sick
5. Kimberly's Ghost
6. Spine For You
7. One Fix
8. Fuck Tha Police
9. Intervention
10. America The Pitiful
11. Shit Life
12. Wake Up
13. I Am Nothing
14. You Spin Me 'round (like A Record)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod