Recherche avancée       Liste groupes



      
FRANKENSTEIN METAL  |  STUDIO

Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Murderdolls, Frankenstein Drag Queens
 

 Site Officiel (540)
 Myspace (499)

WEDNESDAY 13 - Necrophaze (2019)
Par CHAPOUK le 16 Juin 2020          Consultée 718 fois

Qu'on aime ou pas WEDNESDAY 13 il faut reconnaître la constance de Joseph Poole à nous proposer un nouveau skeud tous les deux-trois ans. Depuis quinze ans le gars fait preuve d'une régularité à toute épreuve pour le meilleur et pour le pire aussi…

Oui j'exagère un peu car il n'y a pas vraiment d'albums objectivement "inécoutables" dans sa disco. Ce que je veux dire par là c'est surtout que certaines de ses précédentes galettes semblent être sorties un peu dans la précipitation pour conserver cette régularité. Du coup elles ne sont pas tout à fait abouties et auraient peut-être mérité un travail un peu plus "approfondi" pour qu'elle soient vraiment plus percutantes. Mais peu importe ce qui est fait et fait t'façon…

Une fois n'est pas coutume, Mercredi revient donc en 2019 proposer une nouvelle bande-son pour Halloween avec ce "Necrophaze". Sur "Condolences" on avait observé une teinte plus sombre qu'à l'accoutumée et plus sérieuse, proche de "Skeletons" qui planait sur tous les morceaux. Ici, je crois que son projet de faire une passerelle entre sa musique et le cinéma d'Horreur (dans sa globalité, pas juste les nanars comme à ses débuts) est enfin réussi !

Je parlais plus haut de travail abouti et on en est vraiment pas loin avec skeud ! Pourquoi seulement "pas loin" ? Parce qu'il a quand même quelques défauts mais globalement les compos et l'ambiance globale du skeud sont ultra travaillées !

Sans déconner ces claviers tenus par Roy Mayorga (habituellement batteur chez STONE SOUR) sont magistraux ! Entre ambiances fantomatiques à la "The Fog" de Carpenter (ça s'entend bien sur le massif "Be Warned" ou l'intro de "Decompose") et sonorités plus synthétiques façon "Lost Themes" du même bonhomme, on est servi en thème d'horrifique, de glauque et d'inquiétant. Si vous voyez pas ce que je veux dire penchez-vous sur "Zodiac" car dès l'intro vous devriez saisir le concept. Et si vous avez apprécié l'expérience je vous renvoie vers le titre éponyme et l'outro ("Necrophaze Main Theme (End Credits)") où vous pourrez profiter, en plus de cette expérience Carpenter-like, du timbre de voix de Môssieur Alice Cooper qui se la joue narrateur pour l'occasion. Et ouais ! Ça ne plaisante plus chez Mercredi, on s'entoure de pointures ! Et je trouve ça très bien d'un côté que Joseph soit enfin adoubé par le maître incontesté du style.

En parlant de featuring, on retrouve d'ailleurs Cristina Scabbia de chez LACUNA COIL sur "Monster". N'étant pas fan de LACUNA COIL et du chant féminin en règle générale, j'appréhendais un peu l'écoute mais étrangement ce titre a très bien fonctionné sur moi. Peut-être aussi parce que Cristina n'a pas réellement de partie chant lead, mais intervient dans les chœurs du refrain et sur certains couplets… Puis aussi parce qu'on a de bons gros growls bien méchants qui permettent de conserver une certaine agressivité sur l'ensemble du morceau. En tout cas le mariage du chant braillard de Wednesday et de celui de la frontman est parfait ! Et avec ce petit côté catchy qu'apporte la mélodie à la guitare et les lignes de chant, on a très vite envie de reprendre le refrain à gorge déployée. Un autre featuring sympatoche a lieu sur la reprise de WASP : "Animal (Fuck Like A Beast)". Ici c'est Alexi Laiho de CHILDREN qui vient s'époumoner aux côtés de Joseph (là aussi les timbres de voix se marient très bien) pour un résultat certes un peu plus lourd que l'original mais tout aussi enragé !

Autrement pour ce qui est des perfs de Mercredi lui-même, on retrouve sa constance légendaire dans son chant toujours impeccable (entendez par là qui n'a rien perdu depuis 2017 en puissance et en hargne), ses textes qui oscillent très bien selon les moments entre humour à la Oncle Fétide et réflexions plus personnelles, ainsi que son sens de la mélodie qui fait mouche. La preuve sur "Bring Your Own Blood" et ses influences Rob ZOMBIEsques, sur "Decompose" où il se fait un peu plus désabusé que sur les autres titres, ou encore avec "The Hearse" et son intro à la double qui rappellerait presque du CRADLE quand on se penche sur les arrangements !
Un peu plus haut j'ai parlé de défauts concernant cette galette. Alors faut relativiser, ce ne sont pas des grosses tares, mais juste un petit ventre mou sur la fin du skeud avec la triplette "Tie Me A Noose", "Life Will Kill Us All", "Bury The Hatchet" que je trouve bien moins inspirée que les autres compos.

Selon moi le premier titre cité est bien trop pataud pour figurer sur ce skeud… Je comprends l'effet bulldozer de la batterie qui fait écho au très réussi "Zodiac" mais là il manque clairement quelques petites fioritures pour ne pas lasser l'auditeur (heureusement qu'un solo vient nous surprendre sur le final). J'ai aussi énormément de mal avec la mélodie principale de "Life Will Kill Us All" qui semble hésiter entre les débuts joyeusement cons de Joseph et cette nouvelle identité qu'on découvre sur ce "Necrophaze". Le mélange est pas foufou, un peu trop retenu et le titre perd un peu en impact même si il faut saluer l'originalité des lignes de chant. Et je reproche un petit peu la même chose à "Bury The Hatchet" même s'il faut reconnaître qu'un peu de Ponk à l'ancienne façon Mercredi ça fait toujours du bien.

Une très bonne surprise au final que représente ce skeud malgré quelques petits couacs. On retrouve un WEDNESDAY 13 en grande forme, qui améliore et consolide son concept tranquilou et qui n'a pas peur de faire appel aux copains pour diversifier son univers. Son pèle-mêle d'influences assemblé façon monstre de Frankenstein fonctionne très bien et je lui souhaite de poursuivre dans cette voie puisque ça lui réussit visiblement.

A lire aussi en NEO METAL par CHAPOUK :


AQME
Épithète, Dominion, Épitaphe (2012)
L'épitaphe de Koma




AQME
Aqme (2017)
AQME où comment se réinventer au quotidien


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Wednesday 13 (chant)
- Jack Tankersley (guitare)
- Kyle Castronovo (batterie)
- Roman Surman (guitare)
- Troy Doebbler (basse)
- Roy Mayorga (claviers)


1. Necrophaze
2. Bring Your Own Blood
3. Zodiac
4. Monster
5. Decompose
6. Be Warned
7. The Hearse
8. Tie Me A Noose
9. Life Will Kill Us All
10. Bury The Hatchet
11. Necrophaze Main Theme (end Credits)
12. Animal (fuck Like A Beast)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod