Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO METAL  |  DVD

Commentaires (1)
Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style + Membre : Head, L.a.p.d., Love And Death
 

 Site Officiel (141)
 Facebook (150)
 Myspace (144)

KORN - Live (2002)
Par CHAPOUK le 9 Octobre 2017          Consultée 290 fois

Replongeons si vous le voulez bien au début des années 2000, quand KORN défendait "Untouchables" sur scène et sortait quelques mois plus tard ce double DVD "Live".

On insère le premier DVD, on arrive sur le menu et… OH MON DIEU !!! On est face à un décor bien glauque, que je n'arrive absolument pas à identifier (amas de chairs pourries ? Égouts ? Antre extra-terrestre ?), où des tentacules en 3D s'agitent sous notre nez et où on peut entendre résonner un drôle de grognement de temps en temps.

Bravo, c'est absolument dégueulasse !
Allez lançons le concert pour voir…

Après quelques extraits vidéo du groupe en backstage, KORN entre en scène sur "Here To Stay".
Le public est complètement fou ! Les gens se jettent partout avant même que le groupe n'ait réellement commencé à jouer et quand les premières notes de la chanson déboulent, c'est le chaos total. Je pense d'ailleurs que le mec qui a monté le DVD s'est dit qu'à partir de là il allait nous rendre tous épileptiques… Parce que les plans s’enchaînent à une allure ; plan sur le public, plan sur le groupe (joli décor de scène au passage, sobre mais le côté "je vois le groupe à travers un écran télé" est sympa), images diverses et malsaines, re-plan sur le public qui moshe…
Bon il va falloir s'habituer à tout ça parce que c'est tout le concert qui va être organisé de cette manière ! Alors courage : on demande pardon en avance à son cerveau et on rentre dans le show.

Le rideau tombe et Jonathan commence le premier couplet. Et au bout de quelques minutes d'écoute, on se rend compte que son chant est quand même un petit peu en retrait par rapport aux instruments. Dommage ! Mais pas de panique, il reste quand même à fond dans son interprétation et se secoue, se dandine, headbangue et growle de façon tout à fait convaincante.
Pas le temps de niaiser ! Le groupe enchaîne direct sur un "Twist", sublimé par ce foutoir d'images dégueulasses qui sont projetées en semi-transparence (#ParleCommeUnGraphiste) par-dessus le groupe et le public, puis sur le tubesque "A.D.I.D.A.S" que le public reprend en chœur, encouragé par Jon-Jon. L'apothéose a lieu juste après le passage calme : tout le monde saute dans tous les sens, Munky et Head sont courbés sur leurs grattes, Fieldy saute partout en slappant comme un dingue, David semble vouloir casser du fût et Jonathan se téléporte d'un bout à l'autre de la scène en bondissant.

Un concert de KORN c'est toujours un peu particulier à voir : le groupe semble froid et distant, chacun des membres (si on s'attarde un peu dessus) est en transe et extériorise à sa façon tout un tas de sentiments, s'affranchit de ses démons. Et bizarrement dans le même temps, les énergies de chacun d'eux fusionnent en une seule qui se transmet de façon limpide au public qui en redemande. Si bien que les uns et les autres finissent par s'entraîner mutuellement vers un état d'exaltation intense et total. C'est ce à quoi on assiste sur "Trash". L'ambiance se fait encore plus malsaine (si, si c'est possible) et le DVD nous fait plonger dans des espèces de conduits intestinaux (?) ou mécaniques, nous recrachant parfois le temps d'un plan sur un slammeur ou d'un plan sur le groupe.

Puis c'est le noir total et un son de cymbale retentit. Et c'est évidemment "Blind" qui débarque. Je me prépare mentalement à ce que le groupe fasse durer trois plombes l'intro, mais que nenni ! C'est un peu bizarre d'ailleurs, on dirait qu'ils ont hâte d'en finir avec ce morceau avant même qu'il ait réellement commencé. Le "Are You Ready" et le refrain sont monstrueux, mais les couplets légèrement décevants. On dirait que le groupe est passé en pilote automatique, même Fieldy a l'air d'être très loin dans sa tête… Mais pas de la même manière que Munky et Head qui eux sont vraisemblablement sous substances…
Après "Embrace" Jonathan se décide enfin à saluer et remercier le public, puis vient "Faget", qui défonce beaucoup plus en live qu'en studio et prend une dimension intense. Mais elle ne peut pas rivaliser avec le monument qui la suit : "Falling Away From Me". Explosion du public et dislocation des musiciens ? Oui bien sûr ! C'est juste après l'intro ! Le DVD choisit alors de nous balancer des mots extraits des paroles pour accompagner Jonathan (c'est ainsi que vous verrez un très joli "suicide" tourbillonner gaiement autour de David) jusqu'au final où tout le monde se déchaîne.

S'en suit un "Blame" moyennement transcendant et un "Make Me Bad" qui signe le retour des visuels dégueulasses et se termine sur l'enchaînement d'un extrait de "One" et d'un bout de "Justin" (qu'on trouve sur "Follow The Leader"). D'ailleurs puisqu'on parle de "Follow The Leader", le groupe en profite pour jouer le très attendu "Freak On A Leash" qui ravage tout sur son final.
David lance ensuite la séquence de "Somebody Someone" et Head l'accompagne tandis que Munky est concentré sur sa dégustation / régurgitation de glaçons. Puis vient "Thougthless" qui conclut le set. Choix de morceau discutable mais bon il faut bien défendre "Untouchables"…

Le groupe salue la foule, file en coulisse et le public commence à lancer des "We want more!". C'est alors que Jonathan surgit dans un grand bruit de cornemuse pour lancer l'intro de "Shoots And Ladders" (oui le rappel est très court). Les zikos font bien monter la pression sur le premier "nik nak padiwak…" et c'est le défouloir sur le final, avec un retour des visuels crado. Le dernier coup de batterie est à peine donné que David enchaîne sur "Got The Life" qui donnera un point final festif à ce concert avec plein de confettis partout ! Le groupe remercie le public, le salue une dernière fois et file en backstage pour laisser place au générique, très sobre, qui défile sur fond de "No One's There".

Whaou ! Très sympa ce concert, malgré deux trois petits défauts ça reste un très bon achat.
Allez, levons nos fesses du canapé et insérons le second DVD.

Retour sur le même menu dégueulasse que le premier DVD et optons en premier pour un documentaire plutôt intéressant qui suit le groupe pendant les préparatifs du concert. On y voit par exemple que la régie qui lance les visuels chelous / glauques qui sont diffusés pendant le concert derrière le groupe est super bien synchronisée. Et on se rend compte après que pour réussir ces lancements de visuels au bon timing, ils ont fait faire les cons à une bande d'inconnus sur scène pendant que les chansons étaient diffusées.

Et maintenant passons à l'espèce de compilation des fameuses images diffusées pendant le concert et plongeons en enfer, et en plein écran s'il vous plaît !
Ça change de plan toutes les 3 secondes et puis bonjour le délire… Des visages grimaçants, des enfants, des ambiances malsaines, des silhouettes démoniaques… Allez bon courage pour s'enquiller tout ça avec un montage épileptique !
C'est KORN quoi, fallait pas s'attendre à ce que des chatons mignons et des cupcakes goguenards batifolent joyeusement dans un univers doux et sucré… Mais malgré la cohérence des visuels avec l'état d'esprit du groupe, j'abandonne quand même l'expérience au bout 10 minutes… Parce que ça fout vraiment la gerbe.
Néanmoins si vous êtes moins sensibles que moi à cet effet "gerbotron" ça vous plaira sûrement de vous refaire tout le concert avec juste ces fameuses images aussi malsaines que trippantes, si on s'y habitue, et le groupe qui joue en guise de bande-son.

Même bilan du coup que pour le premier DVD, il y a quelques défauts sur les bonus proposés mais dans l'ensemble c'est un bon complément du concert. Surtout le documentaire, même s'il est un peu court.

A lire aussi en NEO METAL par CHAPOUK :


LIMP BIZKIT
Three Dollar Bill Yall $ (1997)
Les roquets du néo




MUSHROOMHEAD
The Righteous & The Butterfly (2014)
À la fois subtil et écrasant !


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Jonathan Davis (chant, cornemuse)
- Head (guitare)
- Munky (guitare)
- Fieldy (basse)
- David Silveria (batterie)


1. Here To Stay
2. Twist
3. A.d.i.d.a.s.
4. Trash
5. Blind
6. Embrace
7. Faget
8. Falling Away From Me
9. Blame
10. Make Me Bad / One / Justin
11. Freak On A Leash
12. Somebody Someone
13. Thoughtless
14. Shoots And Ladders
15. Got The Life



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod