Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (17)
Questions / Réponses (5 / 16)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : God Seed
- Membre : Arcturus, Mezzerschmitt, Earth Electric, Aborym, Thorns, Aura Noir, Hellfest Open Air Edition, The Kovenant , Nader Sadek

MAYHEM - Ordo Ad Chao (2007)
Par T-RAY le 5 Août 2008          Consultée 1058 fois

Autant prévenir tout de suite : mieux vaut être sain d'esprit pour tenter l'écoute de cet album. Avec "Ordo Ad Chao", MAYHEM nous entraîne dans un véritable voyage vers les tréfonds de l'Enfer. Une nouvelle fois composé par l'auguste Blasphemer, l'album s'inscrit, comme "Grand Declaration Of War", dans une logique d'exploration musicale du Mal devenue la marque de fabrique du quatuor depuis l'arrivée du talentueux guitariste. Blasphemer a accouché d'un monument de noirceur réellement difficile d'accès. Une montagne maléfique qui nécessite un véritable effort pour être escaladée, tant la complexité de la musique parait abrupte. A commencer par les parties de guitare, beaucoup moins claires et tranchantes que par le passé, mais ô combien plus meurtrières. Aiguisées comme des scalpels sur "Chimera", celles-ci se sont transformées en lames de rasoir rouillées, porteuses de toutes les infections et tous les maux de l'univers.

Construits sur des alternances pernicieuses de passages mid-tempo poisseux et d'envolées frénétiques typiquement black (l'impressionnant « Great Work Of Ages »), les morceaux de Mayhem n'ont jamais semblé aussi décousus. Une déconstruction savamment orchestrée par un Blasphemer plus vicieux que jamais, aidé par un Hellhammer au sommet de son art, variant et brisant les rythmes avec une facilité déconcertante. Renforçant cette impression de malaise : une production beaucoup plus sale et profonde qu'auparavant. On peut y voir un certain retour aux sources. Mais c'est l'unique concession que l'on puisse faire au MAYHEM old style. Car pour le reste, le travail du groupe n'a jamais été aussi sombre et complexe. Plus les titres s'enchaînent et plus l'on suffoque, etouffé par l'atmosphère lugubre de la musique. Cet ensemble morbide prend un maximum d'ampleur sur « Illuminate Eliminate », morceau quasi-doom tant il est long, lourd et lent.

Attila, plus inspiré que jamais, signe une interprétation totalement habitée et sa voix schizophrène met en valeur des textes d'une noirceur et d'une misanthropie presque palpables. Le parolier hongrois offre ici sa vision unique de la fin du monde (le monumental « Wall Of Water ») ou de la négativité (« Anti »). L'artwork lui-même se veut une représentation picturale du chaos dépeint sur l'album. "Ordo Ad Chao" dévoile ses secrets et ses subtilités, incroyablement nombreux, après plusieurs écoutes. Ce disque d'une originalité et d'une noirceur inouïes replace MAYHEM en tête des formations les plus extrêmes et avant-gardistes du black metal.

A lire aussi en BLACK METAL par T-RAY :


IMPALED NAZARENE
Death Comes In 26 Carefully Selected Pieces (2005)
Impaled nazarene comme un poison dans l'eau




AETERNUS
...and So The Night Became (1998)
Profondément épique


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   METALINGUS
   ONCLEGUUD
   T-RAY

 
   (4 chroniques)



- Attila Csihar (voix, ambiences)
- Blasphemer (guitares, ambiences)
- Necrobutcher (basse, ambiences)
- Hellhammer (batterie, génie, ambiances)


1. A Wise Birthgiver
2. Wall Of Water
3. Great Work Of Ages
4. Deconsecrate
5. Illuminate Eliminate
6. Psychic Horns
7. Key To The Storms
8. Anti



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod