Recherche avancée       Liste groupes



      
INDUS/EXPERIMENTAL BLACK  |  STUDIO

Commentaires (5)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Abigor, Rebirth Of Nefast, Aara, Deathspell Omega
- Membre : Macabre Omen, YerÛŠelem, Children Of MÄani, Ershetu, Eitrin
- Style + Membre : The Eye, MartrÖÐ

BLUT AUS NORD - Disharmonium - Undreamable Abysses (2022)
Par ISAACRUDER le 15 Octobre 2022          Consultée 2658 fois

Nous vivons sur une île de placide ignorance, au sein des noirs océans de l'infini, et nous n'avons pas été destinés à de longs voyages. Les sciences, dont chacune tend dans une direction particulière, ne nous ont pas fait trop de mal jusqu'à présent ; mais un jour viendra où la synthèse de ces connaissances dissociées nous ouvrira des perspectives terrifiantes sur la réalité et la place effroyable que nous y occupons : alors cette révélation nous rendra fous, à moins que nous ne fuyions cette clarté funeste pour nous réfugier dans la paix et la sécurité d'un nouvel âge de ténèbres. (H.P Lovecraft)

La vague woke a pour le moment épargné Lovecraft, l'un des grands maîtres de l'horreur, puritain américain misanthrope, reclus et raciste carabiné, du genre à se taper des grosses barres sur la mort de George Floyd. Il faut dire que l'auteur, s'il est très connu désormais, n'est pas l'un des plus enseignés. On lui reproche - à juste titre - un style parfois lourd, répétitif, et on lui préfère des auteurs aux mythes clairs et nets, comme Shelley ou Stoker. Mais c'est bien là que réside le génie de Lovecraft : son panthéon cosmique vertigineux. Certes, Cthulhu est la créature la plus connue, mais, contrairement à un Dracula ou au monstre de Frankenstein, ce n'est pas elle la star. Cette dernière reste l'indéfinissable puits sans fond d'horreurs venues du fond des âges et de l'univers que sont les Grands Anciens. Au cœur du XIXème siècle, époque des grandes innovations et de l'espoir dans le progrès, Lovecraft déploie un univers qui entre en choc frontal. Ce dernier est inspiré par sa Nouvelle-Angleterre natale, terre du procès des sorcières de Salem, de l'imaginaire puritain terrifié par les denses forêts nord-américaines, des légendes sanglantes autochtones et des récits inquiétants rapportés par les marins débarqués à Boston. Sa littérature affirme l'insignifiance de l'Homme dans le cosmos. Malgré sa croyance en la science souveraine, le personnage lovecraftien est toujours aux prises avec des phénomènes incroyables qu'il ne peut expliquer. Ses récits mettent en scène des explorateurs scientifiques en Antarctique, continent mystérieux sujet de fantasmes. Leurs périples sur ces terres désolées les mènent vers des cités aliens ancestrales dont l'architecture défie les lois de la physique. À ce titre, Les Montagnes Hallucinées est un chef d'œuvre qui concentre les grands thèmes chers à Lovecraft. L'Homme sûr de lui et dominateur, l'Homme du XIXème siècle rationaliste et scientifique, devient fou face aux révélations suivantes : il existe dans l'univers des civilisations bien supérieures aux nôtres, qui ont connu des apogées et des chutes, et dans les profondeurs du cosmos, insaisissables pour nos esprits mortels, vivent éternellement des créatures terrifiantes, démiurges monstrueux, vénérés par des sectes immondes et des races obscures.

À l'instar de Tolkien, Lovecraft est un auteur dont l'univers s'impose dans le monde du Metal. Un de mes amis, en me parlant de The GREAT OLD ONES, m'affirma un jour que le sujet était bien mignon, mais, passé quatorze ans, il était temps de traiter de choses plus sérieuses. Je ne suis pas loin de partager son avis, et je dois avouer avoir été quelque peu déçu à l'annonce de "Disharmonium - Undreamable Abysses" par BLUT AUS NORD. En effet, certaines des têtes infernales de l'Hydre de Vindsval sont dédiées à un Art Noir d'avant-garde, et il m'a toujours semblé évident que le sieur s'inspirait de Lovecraft, sans qu'il y ait besoin de le dire. Ce nouvel album a donc une thématique trop frontale et brutale pour moi, qui aime écouter BLUT AUS NORD en laissant la musique bâtir des univers singuliers.

Ne soyons cependant pas bougon, il fallait bien que cela arrive, car qui d'autre que BLUT AUS NORD peut mettre en musique les horreurs cosmiques du Maître de Providence ? En écoutant "Disharmonium - Undreamable Abysses", on croirait que "The Work Which Transforms God", "MoRT" ou "777 - Cosmosophy" n'ont été que des brouillons. Vindsval atteint un degré d'habileté qui confirme sa souveraineté totale dans le monde du Black Metal avant-gardiste. L'offrande de ce Seigneur du Son tient de l'excellence, indubitablement, même s'il sera difficile d'esquiver un sentiment de déjà-entendu par rapport aux albums mentionnés précédemment. À bien des égards, BLUT AUS NORD ne fait que poursuivre une longue exploration en perfectionnant toujours davantage ses découvertes, ce qui n'est pas une mince affaire.

Ce perfectionnement tient tout d'abord dans la production, ici phénoménale. L'Indus Black Metal déployé brille par la clarté de ses guitares labyrinthiques, l'impeccable solidité d'une batterie étrangement plus organique que par le passé et la profondeur de chants incantatoires sortis tout droit d'un culte rendu à Nyarlathotep. La production impeccable fait ressortir les ambiances terrifiantes et pourtant si attirantes d'un album pensé comme la lente itinérance d'un fou ayant vu de près les abominations cachées en ce monde. "Disharmonium - Undreamable Abysses" n'est pas confortable, loin de là. Il distille un sentiment de malaise, l'impression d'une chute ininterrompue dans des abysses insoupçonnés. Ainsi l'entrée de "The Apotheosis Of The Unnamable" est-elle assommante, avec son blast implacable sur fond de ténèbres lointaines ou "Chants Of The Deep Ones", du même acabit. Un cauchemar éveillé, qui aurait déplu à Lovecraft, lui qui fut victime de terreurs nocturnes toute sa vie.

"Disharmonium - Undreamable Abysses" alterne cependant régulièrement entre abattements cruels et contemplations chaotiques. Un titre comme "Tales Of The Old Dreamer" révèle ce dernier point. Au rythme mid-tempo doucereux - pénétré de mélodies toujours inquiétantes - succède un jeu tribal qui amorce bientôt un solo fantastique, à la gloire du dieu cosmique des rêves agités. Les incursions de W.D Feld en territoire jazzy achèvent de conférer à "Disharmonium - Undreamable Abysses" du caractère, que ce soit sur la troublante balade "Into The Woods" ou sur "That Cannot Be Dreamed", dont le jeu de batterie confine au génie pur. Ces trouvailles régulières permettent à cet album d'imprimer son empreinte singulière, et de toucher du doigt le panthéon des grands albums de BLUT AUS NORD.

Toucher du doigt donc car les guitares sans frets, les mélodies qui forment des échos étranges et distants, la batterie qui engourdit l'esprit puis le ravive en un stroboscope de la terreur, tout cela, BLUT AUS NORD l'a déjà fait. "Disharmonium - Undreamable Abysses" ne marque pas par sa nouveauté, je le réaffirme. Pourtant, s'il devait en rester un, parmi la multitude des délires expérimentaux de Vindsval, ce devrait être celui-ci. Il exerce une force d'attraction déconcertante, comme si, fascinés par la vision d'êtres tentaculaires, de vicieuses déités protéiformes, nous ne pouvions que rester paralysés, contemplant l'abîme autant que notre insignifiance. Un objet intimidant que ce nouvel essai, qui hérite d'un passé déjà solide, reprend le meilleur des accomplissements de Vindsval et parachève une vision entamée il y a déjà de nombreuses années. En fin de compte, à l'image de la littérature lovecraftienne, l'on n'est pas surpris par le style, après une dizaine de nouvelles, mais l'âge et l'expérience aidant, la complexité de l'ensemble bénéficie d'une maturité certaine.

A lire aussi en AVANT-GARDE par ISAACRUDER :


TERRA TENEBROSA
The Purging (2013)
Expression suprême de la fin




MICO
Zigurat (2022)
De la haine avant tout et pour cela préfère écrire

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par ISAACRUDER




 
   ISAACRUDER

 
  N/A



- Vindsval (guitare, chants)
- W.d. Feld (batterie électronique)
- GhÖst (basse)


1. Chants Of The Deep Ones
2. Tales Of The Old Dreamer
3. Into The Woods
4. Neptune's Eye
5. That Cannot Be Dreamed
6. Keziah Mason
7. The Apotheosis Of The Unnamable



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod