Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK AVANT-GARDISTE  |  STUDIO

Commentaires (8)
Metalhit
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rebirth Of Nefast
- Membre : Macabre Omen
- Style + Membre : MartrÖÐ

BLUT AUS NORD - Memoria Vetusta Ii : Dialogue With The Stars (2009)
Par MEFISTO le 16 Mars 2009          Consultée 7867 fois

Treize ans après avoir exhibé "Memoria Vetusta I : Fathers Of The Icy Age" sur un plateau doré, que ce signe soit chanceux ou pas, BLUT AUS NORD revient avec le deuxième disque atypique de sa brillante carrière. Enfin, atypique si on compare ce duo au reste de la discographie des Français.

Autant BLUT AUS NORD est crasseux et noirâtre sur la plupart de ses œuvres, autant il n’a jamais été plus lumineux que sur "Memoria Vetusta II : Dialogue With The Stars". Là, vous sursautez n'est-ce pas ? "Lumineux", BLUT AUS NORD ? Oui, et je ne cause pas de l'éclair de génie qui accompagne chacune de leurs sorties, je parle de vraie lumière sans métaphore, un soleil éblouissant de chaleur, un astre rassurant qui chasse les intempéries. Pas des tempêtes sonores qui résultent des voyages en studio habituels de Vindsval et ses comparses.

Mais comment peut-on être un digne représentant du Black et oser "travestir" son image à ce point ? C’est comme si BLUT AUS NORD avait développé un hobby, un projet secondaire pour repousser ses limites. L’alpha et l’oméga, le tordu et le libéré, l’initiative qui l’empêche de se caricaturer. Plutôt drôle le tableau : le groupe qui troque ses riffs poisseux et cauchemardesques, ses perles grises expérimentales, pour des cordes plus claires, arabisées par moments, des passages progressif et aériens mirobolants. Remisez le malsain et labyrinthique "The Work Witch Transforms God" ou le dernier de cette famille délinquante, "Odinist", nous sommes complètement ailleurs. Quoique parfois, la rage revient au galop… Rarement par contre, le groupe nous happant de plein fouet comme il l’avait fait avec le premier volet de ses "Mémoires Vétustes", en 1996, en fusionnant la puissance à l’onirisme.

"The Formless Sphere" -ma préférée- et "The Cosmic Echoes of Non-Matter" (quelqu’un, expliquez-moi ce titre !) rendent bien ce sentiment de grandeur, d’inaccessible, d’infiniment grand perlant sur l’échine de l’album d’un pôle à l’autre. Un peu le même orgasme que nous avait procuré "The Territory Of Witches / Guardians Of The Dark Lake" sur "Memoria Vetusta I". Ces envolées guitaristiques qui saoulent, qui bercent et hantent des heures durant, ces nappes de clavier qui téléportent dans une autre dimension, cette voix qui ne vient que soutenir cet ensemble déjà flamboyant…

Si elles s’écoutent comme un charme, les structures des plages sont toutefois alambiquées. "The Alcove Of Angels" en est l’exemple parfait, avec sa complexité mélodieuse à laquelle se marie une double pédale efficace. Autre morceau à la morphologie ambiguë qui laisse pantois. N’essayez pas de trop comprendre, ni la musique ni le mystiticisme des thèmes, planez vers ce repère angélique et voguez sur des flots de nuages dessinés d’une rare poésie. De la poésie en Black ? Quand on a une facture aussi avant-gardiste et une réputation solide comme le roc, on a le droit de foutre les standards par terre et réinventer le monde.

Quand bien même que je décrirais jusqu'à l'essoufflement cette œuvre, l'auditeur doit y mordre à pleines dents et voler de ses propres tympans pendant plus de 60 minutes. Car qui suis-je pour oser profaner tant de beauté avec mes élucubrations poussives? Qu'un grain de sable dans cet univers lézardé de splendeurs harmonieuses...

Avec ce deuxième volet luminescent de "Memoria Vetusta", son sosie blanchi, BLUT AUS NORD converse vraiment avec les étoiles. Mieux, il les touche du doigt et les embellit.

A lire aussi en BLACK METAL par MEFISTO :


PALACE OF WORMS
The Ladder (2016)
Chemin de croix inversée




LUDICRA
The Tenant (2010)
Crustcore, vous connaissez ? eh ben, c'est bon !


Marquez et partagez





Par FENRYL




 
   MEFISTO

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Vindsval (voix, guitare)
- W.d. Feld (batterie, samples, claviers)
- GhÖst (basse)


1. Acceptance
2. Disciple's Libration
3. The Cosmic Echoes Of Non-matter
4. Translucent Body Of Air
5. Antithesis Of The Flesh
6. The Meditant
7. The Alcove Of Angels
8. The Formless Sphere
9. Elevation



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod