Recherche avancée       Liste groupes



      
POST BLACK ATMO   |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rebirth Of Nefast
- Membre : Macabre Omen, YerÛŠelem [yeruselem]
- Style + Membre : MartrÖÐ [martrÖd]

BLUT AUS NORD - 777 - The Desanctification (2011)
Par FENRYL le 21 Décembre 2011          Consultée 4890 fois

Je tiens ici publiquement à remercier mon pote MEFISTO de m'avoir fait découvrir ce groupe fantastique et, comble de l'extase, de m'avoir laissé la main pour ce nouvel opus.

Deuxième offrande de l'année, BLUT AUS NORD nous gâte ! Le triptyque ambitieux continue ainsi son chemin avec 7 nouveaux épitomes... en semant le trouble, en brouillant à la fois les pistes et les cartes.
Là ou "777Sect(s)" posait les jalons d'un Black expérimental tout en ruptures, en dissonances et en moments aériens, "777 – The Desanctification" en un peu moins de 45 minutes nous fait voyager dans les sphères atmosphériques d'un Black expérimental, teinté de psychédélique. Le genre de projet que seul BAN est capable de mener à son terme, avec ambition et rigueur.

Pour cela, le parti pris est relativement déroutant : les guitares sont lancinantes, la batterie particulièrement présente sans toutefois partir dans des fréquences de frappes dignes d'un hystérique en pleine crise... On retrouve les plans du fantastique "Memoria Vetusta II", les envolées de toute beauté mais pas seulement...
L'instru interlude "Epitome IX" pose des références une fois encore dans le genre.

Le côté Dark est particulièrement présent sur cet opus. La lourdeur est ici de rigueur ("Epitome X"), donnant à l'ensemble de la galette un double aspect à la fois oppressant, glauque et possédé pour ensuite par moments nous faire voyager dans l'immensité des sonorités légères, envoûtantes et enivrantes. Vous pouvez ainsi sur "Epitome VIII" vous délecter de cette voix Black qui petit à petit se pose sur le rouleau dépresseur (je viens d'inventer ce terme) qui inéluctablement vous passe sur le corps, vous ramenant à vos sombres pensées.

On ferme les yeux, le pseudo Trip Hop "Epitome XI" planant et habité se confond dans le paysage, tel un caméléon. Qui aurait pu envisager "supporter" ce type de composition si elle n'avait pas été l’œuvre de BLUT AUS NORD ?! Qui ?! Des cris lointains, déchirements dans la nuit sombre, viennent alimenter le final du morceau tout autant que notre peur, qui croît au fil des écoutes.
Un chant qui se raréfie en tout cas au fil des albums.
Pour conclure en "puissance" ce "777 – The Desanctification", c'est bien dans un Doom ultra ralenti que l'on se répand ("Epitome XIII").

BAN est une entité vivante, bien vivante, des plus coriaces et des plus propices à s'adapter à son environnement. Sa capacité à muter, à se placer dans un contexte sans pour autant générer de profonds changements est remarquable. On peut ainsi retrouver tout au long de cet album des touches, des morceaux, l'essence même de chaque opus précédent, ce qui n'aura pour but que de contenter le plus grand nombre d'entre nous. C'est dire comme ce groupe français fait partie des grands !

Inattendu, mystique, envoûtant, minimaliste par moment, saisissant et torturé... Autant de termes pour une expérience aussi riche qu'inattendue. La structure des morceaux est plus travaillée que sur "777 – Sect(s)", c'est flagrant. Il faudra pour cela appréhender la présence de cris, de chœurs, de bruitages, de cymbales et bien d'autres choses encore....

"777 – The Desanctification" est un album moins frontal mais plus menaçant par l'ambiance qui s'en dégage. Hors contexte, il est largement plus émotionnel dans son approche. Il n'en demeure pas moins que sa place est à ne pas négliger dans la trilogie mais qu'elle prendra peut-être un sens quelque peu différent une fois l’œuvre totalement achevée et disponible pour nos oreilles. Celles-ci se régalent toujours autant. Il ne faudra pas l'oublier au moment de tirer un bilan de ce travail dantesque offert par nos Caennais...

Note réelle : 3,5/5.

A lire aussi en BLACK METAL par FENRYL :


SPITE EXTREME WING
Vltra (2008)
C'est Black, Metal, mélodieux: c'est une réussite




NORTHER
Dreams Of Endless War (2002)
Heavy speed black mélodique qui défouraille !


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Ghöst (basse)
- W.d. Feld (batterie, claviers)
- Vindsval (chant, guitare)


1. Epitome Vii
2. Epitome Viii
3. Epitome Ix
4. Epitome X
5. Epitome Xi
6. Epitome Xii
7. Epitome Xiii



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod