Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (14)
Questions / Réponses (5 / 20)
Metalhit
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2006 The Roundhouse Tapes (dv...
2011 Heritage
2014 Pale Communion
2016 Sorceress
2017 Live At The Roman Amphit...
 

- Style : Anathema, Serdce, Khonsu, Aesmah, Be'lakor, Novembers Doom, Katatonia, Ne Obliviscaris
- Membre : Bloodbath, Amon Amarth, Witchery, Spiritual Beggars, Arch Enemy

OPETH - Deliverance (2002)
Par MEFISTO le 17 Juin 2011          Consultée 1160 fois

Un de mes albums préférés d'OPETH, par le mystère et les images qu'il crée dans mon subconscient dérangé par autant de génie. Celui d'OPETH, un des plus grands groupes du monde, né pour une raison précise : extirper le suc nourricier du Death/Doom mélancolique et enragé et le fusionner à celui du Heavy/Prog tendre et mélodique de haut calibre.

Ce "Delivrance", de par son artwork et ses atmosphères nostalgiques, nous plonge dans cette atmosphère de campagne scandinave si attirante et épeurante à la fois que cultive OPETH depuis ses débuts. Les morceaux sont merveilleusement construits comme toujours, mais ce qui retient l'attention avant tout est cette signature si hypnotique, près du rêve. On s'imagine sans peine dans un vieux film muet, dans une ferme en noir et blanc où la misère et la vie simple des cultivateurs nous évoquent des ombres fantomatiques d'un passé si laid et joli à la fois.

"Wreath" et ses riffs de mastodonte, la pièce-titre et sa finale mémorable, la vaporeuse "A Fair Judgement", "Master's Apprentice" et ses parties mélodiques inoubliables, "By The Pain", merde, on est gâté. Ça s'écoute tout seul, en boucle, en surboucle, le volume au tapis pour entendre chaque note de la part de ces virtuoses.

"Deliverance" est le digne successeur du monumental "Blackwater Park" ; sombre, massif, parfaitement produit, transpirant la tristesse, la boue, tout ce que vous voulez.

Un grand opus qui, sans égaler "Blackwater Park", le complète et marquera un excellent début de 21e siècle pour les Suédois. Et dire que ce qui suivra sera aussi très bon... ouf... OPETH trouvera facilement sa place au Panthéon métallique.

A lire aussi en DEATH METAL par MEFISTO :


NEOLITH
Izi.im.kurnu-ki (2015)
Solide et original !




BELPHEGOR
Conjuring The Dead (2014)
Un autre vétéran qui frappe dur et sec !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par MEFISTO




 
   MOX

 
   FENRYL
   MEFISTO

 
   (3 chroniques)



- Mikael Akerfeldt (chant,guitare)
- Peter Lindgren (guitare)
- Martin Lopez (batterie)
- Martin Mendez (basse)


1. Wreath
2. Deliverance
3. A Fair Judgement
4. For Absent Friends
5. Master's Apprentices
6. By The Pain I See In Others



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod