Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rhapsody, Crimson Glory, Pagan's Mind, Serenity [uk], Angra, Serenity, Power Quest, Myrath, Arwen, Aina, Lyra's Legacy, Thy Majestie
- Membre : Conception, Almah, Tobias Sammet's Avantasia , Circle Ii Circle, Control Denied, Dark Moor, Doro, Luca Turilli , Virgo
- Style + Membre : Sons Of Seasons
 

 Myspace (409)
 Site Officiel (373)
 Chaîne Youtube (382)

KAMELOT - Eternity (1995)
Par JEFF KANJI le 16 Novembre 2012          Consultée 2349 fois

Ce matin on va jouer à l'archéologue du Metal. Aire de recherche : la Floride. On va resserrer les fouilles sur Tampa. On sait le sol très riche dans cette zone géographique, surtout quand, au début des années 90, une pléthore de formations Death Metal poussait comme des champignons autour du Morrisound Studio. On connaît bien cette couche sédimenteuse, qui s'érode très doucement, le Metal morbide n'en finissant plus de se décanter et de révéler de nouveaux et étranges rejetons. Mais qu'entrevois-je dessous ? Quelque chose de plus antique visiblement et bien fossilisé pour le coup. Hum, d'après le carbone 14, ça sent le milieu des nineties c't'histoire ! Mais les caractéristiques minérales sont bien différentes. On ne reconnaît pas la patte caractéristique de Jim Morris sur l'enveloppe. C'est beaucoup plus raffiné. Je le crois pas, c’est du Heavy Metal qu'on tient là ! Il faudra passer au labo pour en savoir plus.

-----------------------------------------

18h, Abby me rend enfin son rapport. Le matériau porte le doux nom de KAMELOT et il n’est pas loin d’en être justement. La faute au dénommé Marc Vanderbilt qui, tout au long des dix compositions qu’il interprète, va s'avérer plus un handicap qu’un atout pour la jeune formation américaine. À mi-chemin entre Andre Matos et Jon Oliva mais avec essentiellement les travers des deux précités ; il est ultra-maniéré, avec des inflexions fréquentes sensées sans doute étayer et théâtraliser le propos, mais qui au final gonflent plus qu’autre chose. En résumé, on aimerait bien qu’il la ferme de temps en temps. On apprécie d’ailleurs bien mieux les passages instrumentaux. KAMELOT ne peut pas compter sur son vocaliste pour mettre sa musique en valeur même si ce dernier arrive par instants à faire oublier ses dramatiques défauts, comme lors de "Call Of The Sea" une des plus grandes réussites de l'opus. En revanche, "Red Sands", l’une des compositions les plus abouties de ce "Eternity", est littéralement défigurée par Marc Vanderbilt, surtout sur le pont calme où les claviers de David Pavlicko installent une ambiance assez prenante.

Le grand homme de cet opus, c’est sa tête pensante : Thomas Youngblood. Le guitariste, déjà doué, est déjà le compositeur en chef qu'il restera pendant toute la carrière du groupe. Et il nous sort des riffs ultra-efficaces, n'excluant pas une certaine dextérité ("Eternity") ainsi que quelques soli efficaces avec cette touche orientalisante qu’il conservera toujours et qui deviendra sa marque de fabrique. L'introduction de "One Of The Hunted" est d'ailleurs ébouriffante même si le morceau s’enlise ensuite malgré de bonnes idées. Cela est aussi la caractéristique d’un premier opus ; un fourmillement d'idées qui atterrissent sur disque plus ou moins abouties. Les Américains apportent une importance non-négligeable aux ambiances et la musique de KAMELOT est de fait déjà relativement variée, la batterie et le clavier délivrant des parties qui savent se faire surprenantes sans être tape-à-l'œil. Les morceaux sont donc aérés, Heavy ce qu’il faut, sans toutefois rentrer dans les clichés, Thomas Youngblood a déjà sa patte si caractéristique même s’il accuse par moments des baisses de régime le rapprochant de certaines influences un peu évidentes, QUEENSRΫCHE et CRIMSON GLORY en tête avec une touche de SAVATAGE comme lors de "Black Tower", qui évoque le classieux "Eyes Of A Stranger" de la bande à Geoff Tate. Le fourmillement dont je parlais plus haut débouche sur des morceaux manquant parfois leur cible, je pense à "One Of The Hunted" qui démarre pourtant remarquablement ou encore "Fire Within" malgré son final épique à la fois simple et efficace. Et c’est là un des traits de caractère de KAMELOT : il lui est parfois difficile de faire simple, et la dimension progressive, que l'on peut clairement percevoir sur "The Gleeman", s'accentuera avec le temps, surtout après l'arrivée de Roy Khan.

22h, David Caruso retire ses lunettes de soleil et me confirme le premier diagnostic en le synthétisant un peu mieux que notre chère emo-biatch à couettes.
Voilà donc le topo. On tient une nouvelle formation qui ne manque ni de charmes ni d’atouts pour se faire une place sur la scène Metal et même s’il n’évite pas quelques longueurs, KAMELOT parvient à nous faire passer un agréable moment le temps de "Call Of The Sea" ou encore "What About Me" (le groupe a un certain talent pour les ballades). Néanmoins, il faut espérer pour eux que Marc Vanderbilt parviendra à rectifier le tir, car il suffit de comparer la version de "Call Of The Sea" de cet album avec celle du Live "The Expedition", chantée par Roy Khan, pour se rendre compte du chemin qu’il reste à parcourir.

Morceaux préférés : "Eternity", "Call Of The Sea", "What About Me", "The Gleeman".

Note réelle : 2.5/5

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


ARIA
Armageddon (2006)
ARIA retrouve les sommets




CIRCLE II CIRCLE
Watching In Silence (2003)
Listening in silence…


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Marc Vanderbilt (chant)
- Thomas Youngblood (guitare, choeurs)
- David Pavlicko (claviers)
- Glenn Barry (basse)
- Richard Warner (batterie)
- Todd Plant (choeurs)
- Leroy Meyers (choeurs)
- Howard Helm (claviers additionnels)


1. Eternity
2. Black Tower
3. Call Of The Sea
4. Proud Nomad
5. Red Sands
6. One Of The Hunted
7. Fire Within
8. Warbird
9. What About Me
10. Etude Jongleur (instrumental)
11. The Gleeman



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod