Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rhapsody, Crimson Glory, Pagan's Mind, Serenity [uk], Angra, Serenity, Power Quest, Myrath, Arwen, Lyra's Legacy, Aina, Thy Majestie
- Membre : Virgo, Conception, Almah, Tobias Sammet's Avantasia, Circle Ii Circle, Control Denied, Dark Moor, Doro, Luca Turilli , Seventh Wonder
- Style + Membre : Sons Of Seasons
 

 Myspace (416)
 Site Officiel (379)
 Chaîne Youtube (390)

KAMELOT - The Shadow Theory (2018)
Par FREDOUILLE le 19 Septembre 2018          Consultée 1279 fois

Le qualitatif "Haven" nous avait rassurés sur la forme du groupe américain et nous avait fait presque oublier le moribond et trop superficiel "Silverthorn" premier album avec l’ami Tommy Karevik au chant. KAMELOT nous revient en cette année 2018 avec un très bel album, "The Shadow Theory" à la pochette luxueuse et futuriste. "The Shadow Theory" se situe à quelques encablures près dans la lignée de son prédécesseur même s’il ne propose pas de titres aussi violents que "Revolution" par exemple. Un morceau comme "Kevlar Skin" qui déroule quelques soli guitares / claviers, énergiques pour ne pas dire spectaculaires, pourra néanmoins tirer son épingle du jeu dans le domaine.

KAMELOT propose ici un nouvel opus assez soft je trouve, sans grande et réelle surprise c’est un fait. Néanmoins et devenu coutumier du fait, le combo américain a une nouvelle fois préparé avec beaucoup de minutie son affaire et nous délivre une galette somme toute classieuse, plutôt attrayante à défaut d’être complètement alléchante. On se délectera donc de son Power Metal Symphonique, moderne, plutôt sophistiqué (les arrangements sont nombreux) voire même futuriste (quelques éléments industriels et effets électroniques sont à noter : "Amnesiac") qui nous emmène donc dans des contrées mélodiques connues voire ultra connues à l’image du classieux et très accrocheur "Phantom Divine (Shadow Empire")" très KAMELOTien dans l’âme et qui pourra rappeler un titre comme "Sacrimony". Riffs dynamiques, refrain ultra fédérateur, "Phantom Divine (Shadow Empire)" qui voit la présence de Lauren Hart (ONCE HUMAN) comme guest, et que l’on retrouvera également sur le morceau par trop classique qu’est "Mindfall Remedy" truffé lui de quelques growls (Sascha Paeth en est l’auteur), se révèle être efficace et au final plutôt bien fichu même s’il est empreint d’un traditionalisme avéré. Malheureusement, "Ravenlight" plutôt plaisant lui aussi et agrémenté d’un beau duel claviers / guitares ne se révèlera pas plus original et c’est bien dommage. On sent bien que KAMELOT maîtrise son sujet à la perfection, sa patte est d'ailleurs reconnaissable entre mille (les fans ne seront nullement déçus) mais il ne prend assurément que trop peu de risques.

Heureusement, le groupe américain va se révéler un peu plus inspiré sur quelques autres titres et c’est un moindre mal quand on s’appelle KAMELOT. On retiendra bien évidemment "Amnesiac" sur lequel les Américains diversifient sensiblement le propos avec quelques riffs un peu plus mordants et une rythmique un poil torturée, le presque progressif "The Proud And The Broken" affichant quelques growls et de superbes envolées mélodiques (du KAMELOT pur jus !) et ponctué de quelques notes de piano (notes qui s'ancrent immédiatement dans votre tête), le génialissime et épique "Vespertine (My Crimson Bride)" et ses envolées mélodiques (lyriques ?) du plus bel effet (putain, j’adore ce morceau ! Tommy Karevik à l'image d'un Roy S. Khan nous sert là une superbe performance vocale), "Burns To Embrace" incontestablement la meilleure pièce de l’album et qui offre de merveilleux moments à l’image de ce riff sonore de cornemuse, de cette sublime mélodie agrémentée de chœurs d’enfants (le final touche au divin) ou encore de ce break magnifiquement amené. Du Grand KAMELOT assurément !

On n’oubliera pas non plus les deux magnifiques ballades présentes ici. "Static" et ses quelques violons, plutôt sympathique et qui met en avant encore une fois toute la qualité des vocalises de Tommy Karevik, et surtout "In Twilight Hours" empreint d’émotion et qui nous offre un superbe duo Tommy Karevik / Jennifer Haben (BEYOND THE BLACK). Si Tommy Karevik y est étincelant, la très belle Jennifer Haben ne l’est pas moins et nous offre une prestation de premier choix. Quelle voix ! En même temps pour l’avoir déjà entendue avec BEYOND THE BLACK reprendre le fameux "Whole Lotta Love" de LED ZEPPELIN je ne suis guère surpris.

Au-delà du classicisme qu’a tendance malheureusement à véhiculer ce nouvel album de KAMELOT, je veux bien évidemment attirer votre attention sur des morceaux mentionnés plus haut : "Mindfall Remedy" un brin pompeux quand même, "Phantom Divine (Shadow Empire)" accrocheur et énergique à souhait ou pire encore "Ravenlight", solides et attrayants au demeurant, mais n'apportant au final que très (trop) peu de nouveaux éléments au schmilblick, "The Shadow Theory" n’en demeure pas moins un très bel opus des Américains. KAMELOT est passé maître dans son registre et propose ici quand même un super travail à l'image de compositions telles "Vespertine (My Crimson Bride)", "Burns To Embrace" ou même "Ministrium" instrumental symphonique qui termine avec brio la galette, où l'on sent vraiment qu'un soin tout particulier a été apporté au niveau des mélodies qui pour la plupart sont terriblement soignées et au final terriblement addictives. Alors KAMELOT ne réalise peut-être pas ici le coup parfait mais "The Shadow Theory" se situe néanmoins et quand même dans le haut du panier.

Note réelle : 3,5/5.

Morceaux préférés : "Burns To Embrace", "Vespertine (My Crimson Bride)", "Phantom Divine (Shadow Empire)", "In Twilight Hours", "The Proud And The Broken".

A lire aussi en POWER METAL par FREDOUILLE :


EDGUY
Vain Glory Opera (1998)
Le talent de la classe biberon du Heavy Metal !

(+ 2 kros-express)



ICED EARTH
Incorruptible (2017)
Magistral album d'ICED EARTH !


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Tommy Karevik (chant)
- Thomas Youngblood (guitares)
- Sean Tibbetts (basse)
- Oliver Palotai (claviers & orchestrations)
- Johan Nunez (batterie)
- Lauren Hart (guest)
- Jennifer Haben (guest)
- Sacha Paeth (claviers, guitares, growls)


1. The Mission
2. Phantom Divine (shadow Empire)
3. Ravenlight
4. Amnesiac
5. Burns To Embrace
6. In Twilight Hours
7. Kevlar Skin
8. Static
9. Mindfall Remedy
10. Stories Unheard
11. Verspertine (in Crimson Bride)
12. The Proud And The Broken
13. Ministrium (shadow Key)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod